Archives

Rennes 1-0 PSG : Paris déraille à Rennes

Publie le 05/02/2011 a 23:25



  • Balloté sur la pelouse de Rennes, le PSG s’est incliné sur une réalisation de Brahimi (19e) et laisse ainsi son adversaire du soir recoller au classement. Les Bretons peuvent remercier Douchez.

     Seulement séparés par trois points au classement, le Paris Saint-Germain, deuxième, et le Stade Rennais, quatrième, se rencontraient ce soir au Stade de la Route de Lorient. Un stade qui ne réussit pas vraiment (6 victoires en 24 confrontations) à des Parisiens qui voulaient pourtant mettre la pression sur le leader lillois, en déplacement à Auxerre demain.

    Vêtu de leur troisième maillot blanc et rouge, les Parisiens ont tout de suite effectué un gros pressing sur une défense rennaise en plein doute après neuf buts encaissés en deux matchs. Mais contre toute attente, les Bretons ont parfaitement négocié cette pression parisienne et se sont procurés les premières (demi-)occasions du match par l’intermédiaire de Brahimi (5e), Tettey (8e) et Kana-Biyik (11e). Malmené, Paris et Makélélé ont certainement commencé à se dire que ce match n’allait pas être une partie de plaisir. Et la confirmation est arrivée après 20 minutes de jeu. Crocheté par Brahimi, le capitaine parisien n’a pu que regarder le milieu rennais battre Edel d’un pointu bien placé (1-0, 19e). Ce à quoi Paris a répondu timidement (mais sûrement) grâce aux montées de Christophe Jallet. Mais la défense rennaise a été impériale comme sur ce double-tacle de Danzé et Kana-Biyik dans les pieds de Giuly (28e) ou sur ce déboulé interminable de Jallet finalement capté par Douchez (35e).

    D’un but à l’autre

    Même privés de Frédéric Antonetti, renvoyé en tribunes (et fier de l’être) par M. Duhamel pour contestation, les Rennais ont continué à pousser après le repos. Déjà débridé, le match est devenu complètement fou vers l’heure de jeu. Si Boukari a lancé les hostilités (56e), Chantôme (57e) et Giuly (58e) lui ont répondu mais ont trouvé Douchez sur leur chemin. Leroy a également tenté sa chance (60e) mais la plus franche occasion a été pour Hoarau, à la conclusion d’un jeu en triangle magnifique dans les 6 mètres (!) avec Giuly et Nenê (74e). Et devinez qui était là pour détourner d’un arrêt réflexe le ballon en corner…Douchez ! Qui s’est aussi interposé sur cette frappe de Nenê qui prenait la direction du petit filet opposé (92e). Entre temps, Edel aussi avait eu chaud en voyant l’extérieur du gauche de Camara heurter son poteau (78e).

    Ce match d’une grande intensité a donc accouché d’une défaite pour des Parisiens qui n’avaient plus l’habitude de rencontrer de si solides adversaires après Agen, Arles-Avignon et Martigues. C’est pourtant ce qui attend Paris avec le retour de la Ligue Europa. En attendant, Lille peut prendre 7 points d’avance demain soir et Rennes, Marseille et Saint-Étienne nous collent aux basques…

    Publie le 05/02/2011 a 23:25

    Rennes 1-0 PSG : Paris déraille à Rennes

    Balloté sur la pelouse de Rennes, le PSG s’est incliné sur une réalisation de Brahimi (19e) et laisse ainsi son adversaire du soir recoller au classement. Les Bretons peuvent remercier Douchez.

     Seulement séparés par trois points au classement, le Paris Saint-Germain, deuxième, et le Stade Rennais, quatrième, se rencontraient ce soir au Stade de la Route de Lorient. Un stade qui ne réussit pas vraiment (6 victoires en 24 confrontations) à des Parisiens qui voulaient pourtant mettre la pression sur le leader lillois, en déplacement à Auxerre demain.

    Vêtu de leur troisième maillot blanc et rouge, les Parisiens ont tout de suite effectué un gros pressing sur une défense rennaise en plein doute après neuf buts encaissés en deux matchs. Mais contre toute attente, les Bretons ont parfaitement négocié cette pression parisienne et se sont procurés les premières (demi-)occasions du match par l’intermédiaire de Brahimi (5e), Tettey (8e) et Kana-Biyik (11e). Malmené, Paris et Makélélé ont certainement commencé à se dire que ce match n’allait pas être une partie de plaisir. Et la confirmation est arrivée après 20 minutes de jeu. Crocheté par Brahimi, le capitaine parisien n’a pu que regarder le milieu rennais battre Edel d’un pointu bien placé (1-0, 19e). Ce à quoi Paris a répondu timidement (mais sûrement) grâce aux montées de Christophe Jallet. Mais la défense rennaise a été impériale comme sur ce double-tacle de Danzé et Kana-Biyik dans les pieds de Giuly (28e) ou sur ce déboulé interminable de Jallet finalement capté par Douchez (35e).

    D’un but à l’autre

    Même privés de Frédéric Antonetti, renvoyé en tribunes (et fier de l’être) par M. Duhamel pour contestation, les Rennais ont continué à pousser après le repos. Déjà débridé, le match est devenu complètement fou vers l’heure de jeu. Si Boukari a lancé les hostilités (56e), Chantôme (57e) et Giuly (58e) lui ont répondu mais ont trouvé Douchez sur leur chemin. Leroy a également tenté sa chance (60e) mais la plus franche occasion a été pour Hoarau, à la conclusion d’un jeu en triangle magnifique dans les 6 mètres (!) avec Giuly et Nenê (74e). Et devinez qui était là pour détourner d’un arrêt réflexe le ballon en corner…Douchez ! Qui s’est aussi interposé sur cette frappe de Nenê qui prenait la direction du petit filet opposé (92e). Entre temps, Edel aussi avait eu chaud en voyant l’extérieur du gauche de Camara heurter son poteau (78e).

    Ce match d’une grande intensité a donc accouché d’une défaite pour des Parisiens qui n’avaient plus l’habitude de rencontrer de si solides adversaires après Agen, Arles-Avignon et Martigues. C’est pourtant ce qui attend Paris avec le retour de la Ligue Europa. En attendant, Lille peut prendre 7 points d’avance demain soir et Rennes, Marseille et Saint-Étienne nous collent aux basques…




  • Tags de l'article : , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Fabregas "s’il y a une équipe capable de faire une telle remontée, c’est le Barça"

    LDC – Fabregas « s’il y a une équipe capable de faire une telle remontée, c’est le Barça »

    Adversaires

    Cesc Fabregas, le milieu de 29 ans de Chelsea et ancien joueur du FC Barcelone (2011-2014), ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    5 days ago
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Féminines – 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Actu Féminin

    Du 1er au 8 mars aura lieu un grand tournoi de football féminin qui se nomme ...

    Vidéos PSG

    Rennes 1-0 PSG : Paris déraille à Rennes

    <Archives

    Balloté sur la pelouse de Rennes, le PSG s’est incliné sur une réalisation de Brahimi (19e) et laisse ainsi son adversaire du soir recoller au classement. Les Bretons peuvent remercier Douchez.

     Seulement séparés par trois points au classement, le Paris Saint-Germain, deuxième, et le Stade Rennais, quatrième, se rencontraient ce soir au Stade de la Route de Lorient. Un stade qui ne réussit pas vraiment (6 victoires en 24 confrontations) à des Parisiens qui voulaient pourtant mettre la pression sur le leader lillois, en déplacement à Auxerre demain.

    Vêtu de leur troisième maillot blanc et rouge, les Parisiens ont tout de suite effectué un gros pressing sur une défense rennaise en plein doute après neuf buts encaissés en deux matchs. Mais contre toute attente, les Bretons ont parfaitement négocié cette pression parisienne et se sont procurés les premières (demi-)occasions du match par l’intermédiaire de Brahimi (5e), Tettey (8e) et Kana-Biyik (11e). Malmené, Paris et Makélélé ont certainement commencé à se dire que ce match n’allait pas être une partie de plaisir. Et la confirmation est arrivée après 20 minutes de jeu. Crocheté par Brahimi, le capitaine parisien n’a pu que regarder le milieu rennais battre Edel d’un pointu bien placé (1-0, 19e). Ce à quoi Paris a répondu timidement (mais sûrement) grâce aux montées de Christophe Jallet. Mais la défense rennaise a été impériale comme sur ce double-tacle de Danzé et Kana-Biyik dans les pieds de Giuly (28e) ou sur ce déboulé interminable de Jallet finalement capté par Douchez (35e).

    D’un but à l’autre

    Même privés de Frédéric Antonetti, renvoyé en tribunes (et fier de l’être) par M. Duhamel pour contestation, les Rennais ont continué à pousser après le repos. Déjà débridé, le match est devenu complètement fou vers l’heure de jeu. Si Boukari a lancé les hostilités (56e), Chantôme (57e) et Giuly (58e) lui ont répondu mais ont trouvé Douchez sur leur chemin. Leroy a également tenté sa chance (60e) mais la plus franche occasion a été pour Hoarau, à la conclusion d’un jeu en triangle magnifique dans les 6 mètres (!) avec Giuly et Nenê (74e). Et devinez qui était là pour détourner d’un arrêt réflexe le ballon en corner…Douchez ! Qui s’est aussi interposé sur cette frappe de Nenê qui prenait la direction du petit filet opposé (92e). Entre temps, Edel aussi avait eu chaud en voyant l’extérieur du gauche de Camara heurter son poteau (78e).

    Ce match d’une grande intensité a donc accouché d’une défaite pour des Parisiens qui n’avaient plus l’habitude de rencontrer de si solides adversaires après Agen, Arles-Avignon et Martigues. C’est pourtant ce qui attend Paris avec le retour de la Ligue Europa. En attendant, Lille peut prendre 7 points d’avance demain soir et Rennes, Marseille et Saint-Étienne nous collent aux basques…

    By
    @
    OTER ?>