Restez connectés avec nous

Archives

Roche répond à Romeyer

 

 

Alain Roche est revenu sur le mercato lors sur le plateau du Grand Forum D’Infosport. Il apporte des précisions concernant les révélations de Romeyer dans la presse, sur l’attitude qu’a adopté Payet pour signer au PSG et sur le départ de Stéphane Sessegnon.

« En tout cas, ce n’est pas élégant de sa part. Nous sommes très propres dans cette affaire. C’est sa parole contre la nôtre. »

Quand il évoque Roland Romeyer qui l’avait accusé dans la presse de faire le forcing après un premier refus du club stéphanois le parisien se défend et dément certaines informations, « Je n’ai jamais rappelé vendredi après-midi Dominique Rocheteau pour refaire une offre pour Payet.  C’est de la démagogie totale de la part de M.Romeyer. Nous avons fait une proposition jeudi, qui a été refusée, et nous n’avons pas reformulé d’offre le vendredi. »

Il évoque même la possibilité que le président stéphanois ait fais ça de façon à ne pas perdre la face et surtout de marquer des points auprès de ses supporters, « Il dit ça peut-être pour se faire bien voir des supporters, je ne sais pas. ».

« On ne lui a pas demandé de venir. »

Alain Roche indique également que le club du Paris Saint-Germain n’a jamais demandé au joueur stéphanois de se rendre dans la capitale dimanche, il déclare aussi que le joueur à pris seul la décision de ne pas disputer le match contre Toulouse, « On ne lui a pas demandé de venir. Non, l’initiative qu’il a prise de ne pas aller au match est la sienne. Venir à Paris aussi. On n’a pas supporté l’attitude de Sessegnon pendant trois semaines, alors on ne va pas dire à un joueur de faire la même chose. »

« Il valait mieux qu’il s’en aille, il aurait mis une mauvaise ambiance dans le groupe. »

Pour finir, Alain Roche déclare au sujet du départ de Stéphane Sessegnon et estime que le PSG en sort gagnant tout en concédant qu’au point de vue de l’effectif cela pourrait s’avérer être un handicap, « c’est un bon acte de gestion mais ça nous handicape. On a été très surpris par l’offre qui est arrivée. C’est inespéré oui ! Tout le monde le souligne… Je ne pense pas qu’on ait perdu au change, vraiment pas. »

Victoire ou fiasco du mercato, le marché des transferts est clos. Il faut se pencher sur l’avenir en commençant par prolonger nos joueurs méritants.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives