Archives

Rothen:« Je suis affûté »

Publie le 28/03/2011 a 11:45



  • Ecarté du groupe du PSG en juillet, Jérôme Rothen n’a depuis plus joué au haut niveau. A 33ans, le gaucher continue de s’entrainer à la recherche d’un club pour finir sa carrière. Le joueur s’explique pour l’Equipe.

    Faute de problèmes administratifs, le milieu de terrain n’a pu trouver un club cet hiver mais Rothen n’en démord pas et entend bien signer en Juin. Bien qu’éloigné des terrains depuis un long moment, le joueur se dit en pleine forme, prêt à relever un nouveau défi.

    «Je bosse comme un fou. En plus de trois séances d'entraînement par semaine dans des clubs de banlieue parisienne, j'ai un préparateur physique cinq jours sur sept. Je suis affûté, loin d'être fini.»

    S’il se dit prêt à faire des concessions financières, son souhait serait de rester en France, quitte à jouer en Ligue 2 il veut éviter l’étranger, où il admet «s'être fait endormir par des mecs qui vendent du rêve à l'étranger.».

    Réputé pour avoir mauvais tempérament, Rothen tient à nuancer cette idée.

    «Ce n'est pas parce que je dis les choses que je suis ingérable. Le seul entraîneur avec qui je me suis chopé, c'est Guy Lacombe. Il ne faut pas avoir peur de moi.»

    Bon courage et merci à celui qui a tenu, seul et pendant un bon moment, le coté gauche parisien.

    Publie le 28/03/2011 a 11:45

    Rothen:« Je suis affûté »

    Ecarté du groupe du PSG en juillet, Jérôme Rothen n’a depuis plus joué au haut niveau. A 33ans, le gaucher continue de s’entrainer à la recherche d’un club pour finir sa carrière. Le joueur s’explique pour l’Equipe.

    Faute de problèmes administratifs, le milieu de terrain n’a pu trouver un club cet hiver mais Rothen n’en démord pas et entend bien signer en Juin. Bien qu’éloigné des terrains depuis un long moment, le joueur se dit en pleine forme, prêt à relever un nouveau défi.

    «Je bosse comme un fou. En plus de trois séances d'entraînement par semaine dans des clubs de banlieue parisienne, j'ai un préparateur physique cinq jours sur sept. Je suis affûté, loin d'être fini.»

    S’il se dit prêt à faire des concessions financières, son souhait serait de rester en France, quitte à jouer en Ligue 2 il veut éviter l’étranger, où il admet «s'être fait endormir par des mecs qui vendent du rêve à l'étranger.».

    Réputé pour avoir mauvais tempérament, Rothen tient à nuancer cette idée.

    «Ce n'est pas parce que je dis les choses que je suis ingérable. Le seul entraîneur avec qui je me suis chopé, c'est Guy Lacombe. Il ne faut pas avoir peur de moi.»

    Bon courage et merci à celui qui a tenu, seul et pendant un bon moment, le coté gauche parisien.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Marca évoque l'esprit remontada au PSG en vue de la réception du Real Madrid

    Marca évoque l’esprit « remontada » au PSG en vue de la réception du Real Madrid

    Autour du PSG

    Après sa défaite 3-1 contre le Real Madrid en 8e de finale aller de Ligue des ...

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Féminines – Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Actu Féminin

    Ce dimanche, l’équipe féminines du Paris Saint-Germain était en déplacement à Albi. Un voyage très bien ...

    Vidéos PSG

    Rothen:« Je suis affûté »

    <Archives

    Ecarté du groupe du PSG en juillet, Jérôme Rothen n’a depuis plus joué au haut niveau. A 33ans, le gaucher continue de s’entrainer à la recherche d’un club pour finir sa carrière. Le joueur s’explique pour l’Equipe.

    Faute de problèmes administratifs, le milieu de terrain n’a pu trouver un club cet hiver mais Rothen n’en démord pas et entend bien signer en Juin. Bien qu’éloigné des terrains depuis un long moment, le joueur se dit en pleine forme, prêt à relever un nouveau défi.

    «Je bosse comme un fou. En plus de trois séances d'entraînement par semaine dans des clubs de banlieue parisienne, j'ai un préparateur physique cinq jours sur sept. Je suis affûté, loin d'être fini.»

    S’il se dit prêt à faire des concessions financières, son souhait serait de rester en France, quitte à jouer en Ligue 2 il veut éviter l’étranger, où il admet «s'être fait endormir par des mecs qui vendent du rêve à l'étranger.».

    Réputé pour avoir mauvais tempérament, Rothen tient à nuancer cette idée.

    «Ce n'est pas parce que je dis les choses que je suis ingérable. Le seul entraîneur avec qui je me suis chopé, c'est Guy Lacombe. Il ne faut pas avoir peur de moi.»

    Bon courage et merci à celui qui a tenu, seul et pendant un bon moment, le coté gauche parisien.

    By
    @
    OTER ?>