Archives

Sessegnon : Kombouaré furieux

Publie le 28/01/2011 a 20:51



  • Le transfert de Sessegnon ne passe pas pour Antoine Kombouaré. Sur FranceFoot, l'entraineur parisien se lâche. Si l'aspect financier n'est pas négligeable, il n'a pas d'importance pour AK. Le joueur a obtenu ce qu'il voulait. Contre l'avis du club. L'occasion pour le Kanak d'envoyer quelques tacles, bien appuyés.

    " Ce qu'il a fait, c'est très grave au niveau du comportement. Vous ne l'avez pas assez souligné. Vous avez été forts pour taper sur l'équipe de France à un moment. Là, le type est payé, salarié, et il fait un bras d'honneur. En gros, il dit «je vous emmerde». Je ne suis pas actionnaire, je n'ai pas d'argent mais rien que pour l'exemple, il ne fallait pas céder. " Antoine Kombouaré est remonté. Sur FranceFoot, il confirme que la décision de vendre Stéphane Sessegnon pour Sunderland ne lui appartient pas : " C'est revenu à des gens qui décident. Financièrement, pas sportivement. Ça, c'est mon domaine. J'ai toujours été contre le départ et je le suis toujours."

    Pourtant, le joueur devrait bien quitter le club. L'offre des Black Cats (on parle de 8 millions d'euros) ne pouvant être refusée. " Il y a la réalité économique. Si ce sont les chiffres annoncés, c'est fantastique pour un mercato d'hiver et un joueur qui ne joue pas, avoue Kombouaré. Mais le club doit montrer qu'il est costaud et là ça n'a pas été le cas pour des raisons financières ", enchaîne t-il. L'attitude de Sessegnon et l'ampleur de l'affaire laisse un goût amer. Surtout que le joueur sort gagnant.  " Sur le plan des principes, de l'éthique, quand on ne vient pas à l'entraînement, il ne faut pas céder. C'est interdit. "

    Presque résigné, le coach se fait au départ du Béninois. A moins qu'il ne soit " déjà parti depuis trois semaines " comme le souligne Kombouaré :  " Je n'allais pas lui mettre des coups de pied au cul pour qu'il joue… Demain, je regretterai un départ de Giuly ou Hoarau. Il faut appeler un chat un chat. C'est un joueur qui ne jouait pas beaucoup. Dans la tête et physiquement aussi, il n'y était plus. "

    Fin de l'histoire ?

    Publie le 28/01/2011 a 20:51

    Sessegnon : Kombouaré furieux

    Le transfert de Sessegnon ne passe pas pour Antoine Kombouaré. Sur FranceFoot, l'entraineur parisien se lâche. Si l'aspect financier n'est pas négligeable, il n'a pas d'importance pour AK. Le joueur a obtenu ce qu'il voulait. Contre l'avis du club. L'occasion pour le Kanak d'envoyer quelques tacles, bien appuyés.

    " Ce qu'il a fait, c'est très grave au niveau du comportement. Vous ne l'avez pas assez souligné. Vous avez été forts pour taper sur l'équipe de France à un moment. Là, le type est payé, salarié, et il fait un bras d'honneur. En gros, il dit «je vous emmerde». Je ne suis pas actionnaire, je n'ai pas d'argent mais rien que pour l'exemple, il ne fallait pas céder. " Antoine Kombouaré est remonté. Sur FranceFoot, il confirme que la décision de vendre Stéphane Sessegnon pour Sunderland ne lui appartient pas : " C'est revenu à des gens qui décident. Financièrement, pas sportivement. Ça, c'est mon domaine. J'ai toujours été contre le départ et je le suis toujours."

    Pourtant, le joueur devrait bien quitter le club. L'offre des Black Cats (on parle de 8 millions d'euros) ne pouvant être refusée. " Il y a la réalité économique. Si ce sont les chiffres annoncés, c'est fantastique pour un mercato d'hiver et un joueur qui ne joue pas, avoue Kombouaré. Mais le club doit montrer qu'il est costaud et là ça n'a pas été le cas pour des raisons financières ", enchaîne t-il. L'attitude de Sessegnon et l'ampleur de l'affaire laisse un goût amer. Surtout que le joueur sort gagnant.  " Sur le plan des principes, de l'éthique, quand on ne vient pas à l'entraînement, il ne faut pas céder. C'est interdit. "

    Presque résigné, le coach se fait au départ du Béninois. A moins qu'il ne soit " déjà parti depuis trois semaines " comme le souligne Kombouaré :  " Je n'allais pas lui mettre des coups de pied au cul pour qu'il joue… Demain, je regretterai un départ de Giuly ou Hoarau. Il faut appeler un chat un chat. C'est un joueur qui ne jouait pas beaucoup. Dans la tête et physiquement aussi, il n'y était plus. "

    Fin de l'histoire ?




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    PSG/Barça - La billeterie est ouverte pour les déteneurs de la carte MyParis

    PSG/Barça – La billeterie est ouverte pour les déteneurs de la carte MyParis

    LDC

    Tous les supporters du Paris Saint-Germain le savent, le club de la capitale reçoit le FC ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    4 days ago
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Sessegnon : Kombouaré furieux

    <Archives

    Le transfert de Sessegnon ne passe pas pour Antoine Kombouaré. Sur FranceFoot, l'entraineur parisien se lâche. Si l'aspect financier n'est pas négligeable, il n'a pas d'importance pour AK. Le joueur a obtenu ce qu'il voulait. Contre l'avis du club. L'occasion pour le Kanak d'envoyer quelques tacles, bien appuyés.

    " Ce qu'il a fait, c'est très grave au niveau du comportement. Vous ne l'avez pas assez souligné. Vous avez été forts pour taper sur l'équipe de France à un moment. Là, le type est payé, salarié, et il fait un bras d'honneur. En gros, il dit «je vous emmerde». Je ne suis pas actionnaire, je n'ai pas d'argent mais rien que pour l'exemple, il ne fallait pas céder. " Antoine Kombouaré est remonté. Sur FranceFoot, il confirme que la décision de vendre Stéphane Sessegnon pour Sunderland ne lui appartient pas : " C'est revenu à des gens qui décident. Financièrement, pas sportivement. Ça, c'est mon domaine. J'ai toujours été contre le départ et je le suis toujours."

    Pourtant, le joueur devrait bien quitter le club. L'offre des Black Cats (on parle de 8 millions d'euros) ne pouvant être refusée. " Il y a la réalité économique. Si ce sont les chiffres annoncés, c'est fantastique pour un mercato d'hiver et un joueur qui ne joue pas, avoue Kombouaré. Mais le club doit montrer qu'il est costaud et là ça n'a pas été le cas pour des raisons financières ", enchaîne t-il. L'attitude de Sessegnon et l'ampleur de l'affaire laisse un goût amer. Surtout que le joueur sort gagnant.  " Sur le plan des principes, de l'éthique, quand on ne vient pas à l'entraînement, il ne faut pas céder. C'est interdit. "

    Presque résigné, le coach se fait au départ du Béninois. A moins qu'il ne soit " déjà parti depuis trois semaines " comme le souligne Kombouaré :  " Je n'allais pas lui mettre des coups de pied au cul pour qu'il joue… Demain, je regretterai un départ de Giuly ou Hoarau. Il faut appeler un chat un chat. C'est un joueur qui ne jouait pas beaucoup. Dans la tête et physiquement aussi, il n'y était plus. "

    Fin de l'histoire ?

    By
    @
    OTER ?>