Archives

VA 1-3 PSG : Paris en toute tranquillité

Publie le 10/11/2010 a 19:38



  • Grâce à un Jallet dans tous les bons coups et une équipe bis déterminée, Paris poursuit son petit bonhomme de chemin en Coupe de la Ligue. Camara (9e), Jallet (27e) et Luyindula (51e) n’ont pas eu à forcer leur talent contre Dossevi (4e) et consorts.

     «Assumer après la victoire face à l’OM», tel était l’objectif d’Antoine Kombouaré, de retour à Valenciennes, une équipe qu’il a dirigé de 2005 à 2009, et qu’il connait bien. Assez en tout cas pour se méfier des valeurs nordistes et permettre à Paris d’éviter de tomber dans le piège des coéquipiers de Rudy Mater. Pas d’euphorie donc mais une ferme envie de rejoindre Auxerre, victorieux de Saint-Étienne hier (2-0), en demi-finales de cette Coupe de la Ligue.

    L’envie, les Parisiens l’ont pourtant laissée aux vestiaires pendant quelques minutes. Et il a suffit d’une perte de balle de Camara dès la quatrième minute pour permettre à Dossevi de tromper Coupet d’une frappe contrée semblable au but de Briand au tour précédent (1-0, 4e). Le manque de détermination parisien était alors flagrant et on se demandait si le PSG n’allait pas retomber dans ses travers. Cinq minutes plus tard, Camara, d’une tête plus précise que puissante, se rattrapait pourtant et remettait par la même occasion les deux équipes à égalité (1-1, 9e).

    Des Valenciennois bien trop maladroits

    Jusque-là très joueurs, les Valenciennois ont dès lors complètement bafouillé leur football, bousculés par un pressing parisien bien organisé autour de Clément Chantôme. Encore déterminant dans l’entrejeu, le jeune milieu parisien a pu voir Luyindula (24e) et Hoarau (26e) avertir Penneteau avant que Jallet, profitant d’un duel aérien gagné par le Réunionnais, ne donne l’avantage à Paris d’une frappe croisée en bout de course (1-2, 27e)

    Si la fin de la première période a été dominée par les Valenciennois, notamment sur ce centre en retrait de Saez pour Loriot, dont la frappe a heurté le poteau (37e), ou sur cette frappe du même Loriot, claquée par Coupet (41e), la deuxième mi-temps a été très pauvre en occasions franches côté nordiste. Il faut dire que dès la 51e minute, Luyindula, bien servi par Sessègnon, avait eu la bonne idée de corser l’addition d’un pointu hyperréaliste (1-3, 51e). La suite n’a été qu’une succession de frappes non cadrées et de centres mal ajustés.

    Sereinement et sûr de ses forces, le Paris Saint-Germain se qualifie donc pour les demi-finales de cette Coupe de la Ligue où tout va très vite. Ce soir, tout allait trop vite pour des Valenciennois dépassés tactiquement et physiquement. Quel sera le prochain adversaire des Rouge et Bleu ? Réponse ce soir après le match OM-Monaco. Résultats du tirage au sort à suivre évidemment sur PSGteam.net.

    Publie le 10/11/2010 a 19:38

    VA 1-3 PSG : Paris en toute tranquillité

    Grâce à un Jallet dans tous les bons coups et une équipe bis déterminée, Paris poursuit son petit bonhomme de chemin en Coupe de la Ligue. Camara (9e), Jallet (27e) et Luyindula (51e) n’ont pas eu à forcer leur talent contre Dossevi (4e) et consorts.

     «Assumer après la victoire face à l’OM», tel était l’objectif d’Antoine Kombouaré, de retour à Valenciennes, une équipe qu’il a dirigé de 2005 à 2009, et qu’il connait bien. Assez en tout cas pour se méfier des valeurs nordistes et permettre à Paris d’éviter de tomber dans le piège des coéquipiers de Rudy Mater. Pas d’euphorie donc mais une ferme envie de rejoindre Auxerre, victorieux de Saint-Étienne hier (2-0), en demi-finales de cette Coupe de la Ligue.

    L’envie, les Parisiens l’ont pourtant laissée aux vestiaires pendant quelques minutes. Et il a suffit d’une perte de balle de Camara dès la quatrième minute pour permettre à Dossevi de tromper Coupet d’une frappe contrée semblable au but de Briand au tour précédent (1-0, 4e). Le manque de détermination parisien était alors flagrant et on se demandait si le PSG n’allait pas retomber dans ses travers. Cinq minutes plus tard, Camara, d’une tête plus précise que puissante, se rattrapait pourtant et remettait par la même occasion les deux équipes à égalité (1-1, 9e).

    Des Valenciennois bien trop maladroits

    Jusque-là très joueurs, les Valenciennois ont dès lors complètement bafouillé leur football, bousculés par un pressing parisien bien organisé autour de Clément Chantôme. Encore déterminant dans l’entrejeu, le jeune milieu parisien a pu voir Luyindula (24e) et Hoarau (26e) avertir Penneteau avant que Jallet, profitant d’un duel aérien gagné par le Réunionnais, ne donne l’avantage à Paris d’une frappe croisée en bout de course (1-2, 27e)

    Si la fin de la première période a été dominée par les Valenciennois, notamment sur ce centre en retrait de Saez pour Loriot, dont la frappe a heurté le poteau (37e), ou sur cette frappe du même Loriot, claquée par Coupet (41e), la deuxième mi-temps a été très pauvre en occasions franches côté nordiste. Il faut dire que dès la 51e minute, Luyindula, bien servi par Sessègnon, avait eu la bonne idée de corser l’addition d’un pointu hyperréaliste (1-3, 51e). La suite n’a été qu’une succession de frappes non cadrées et de centres mal ajustés.

    Sereinement et sûr de ses forces, le Paris Saint-Germain se qualifie donc pour les demi-finales de cette Coupe de la Ligue où tout va très vite. Ce soir, tout allait trop vite pour des Valenciennois dépassés tactiquement et physiquement. Quel sera le prochain adversaire des Rouge et Bleu ? Réponse ce soir après le match OM-Monaco. Résultats du tirage au sort à suivre évidemment sur PSGteam.net.




  • Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Mercato - Un échange Diego Costa / Pastore cet été ?"
    11 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Un échange Diego Costa / Pastore cet été ?"
    11 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Aulas 'il faut aussi faire attention à cette équipe parisienne"

    Féminines – Aulas ‘il faut aussi faire attention à cette équipe parisienne »

    Actu Féminin

    C’est fait, la section féminine du Paris Saint-Germain s’est qualifiée pour les demi-finale de la Champions ...

    Vidéos PSG

    VA 1-3 PSG : Paris en toute tranquillité

    <Archives

    Grâce à un Jallet dans tous les bons coups et une équipe bis déterminée, Paris poursuit son petit bonhomme de chemin en Coupe de la Ligue. Camara (9e), Jallet (27e) et Luyindula (51e) n’ont pas eu à forcer leur talent contre Dossevi (4e) et consorts.

     «Assumer après la victoire face à l’OM», tel était l’objectif d’Antoine Kombouaré, de retour à Valenciennes, une équipe qu’il a dirigé de 2005 à 2009, et qu’il connait bien. Assez en tout cas pour se méfier des valeurs nordistes et permettre à Paris d’éviter de tomber dans le piège des coéquipiers de Rudy Mater. Pas d’euphorie donc mais une ferme envie de rejoindre Auxerre, victorieux de Saint-Étienne hier (2-0), en demi-finales de cette Coupe de la Ligue.

    L’envie, les Parisiens l’ont pourtant laissée aux vestiaires pendant quelques minutes. Et il a suffit d’une perte de balle de Camara dès la quatrième minute pour permettre à Dossevi de tromper Coupet d’une frappe contrée semblable au but de Briand au tour précédent (1-0, 4e). Le manque de détermination parisien était alors flagrant et on se demandait si le PSG n’allait pas retomber dans ses travers. Cinq minutes plus tard, Camara, d’une tête plus précise que puissante, se rattrapait pourtant et remettait par la même occasion les deux équipes à égalité (1-1, 9e).

    Des Valenciennois bien trop maladroits

    Jusque-là très joueurs, les Valenciennois ont dès lors complètement bafouillé leur football, bousculés par un pressing parisien bien organisé autour de Clément Chantôme. Encore déterminant dans l’entrejeu, le jeune milieu parisien a pu voir Luyindula (24e) et Hoarau (26e) avertir Penneteau avant que Jallet, profitant d’un duel aérien gagné par le Réunionnais, ne donne l’avantage à Paris d’une frappe croisée en bout de course (1-2, 27e)

    Si la fin de la première période a été dominée par les Valenciennois, notamment sur ce centre en retrait de Saez pour Loriot, dont la frappe a heurté le poteau (37e), ou sur cette frappe du même Loriot, claquée par Coupet (41e), la deuxième mi-temps a été très pauvre en occasions franches côté nordiste. Il faut dire que dès la 51e minute, Luyindula, bien servi par Sessègnon, avait eu la bonne idée de corser l’addition d’un pointu hyperréaliste (1-3, 51e). La suite n’a été qu’une succession de frappes non cadrées et de centres mal ajustés.

    Sereinement et sûr de ses forces, le Paris Saint-Germain se qualifie donc pour les demi-finales de cette Coupe de la Ligue où tout va très vite. Ce soir, tout allait trop vite pour des Valenciennois dépassés tactiquement et physiquement. Quel sera le prochain adversaire des Rouge et Bleu ? Réponse ce soir après le match OM-Monaco. Résultats du tirage au sort à suivre évidemment sur PSGteam.net.

    By
    @
    OTER ?>