Clasico

Le Clasico, le tournant de la saison ?

Stephane MBIA
Publie le 04/04/2012 a 21:00



  • Lorsque le PSG accueillera l’OM dimanche soir à 21h pour clore la 31e journée de Ligue 1, il connaîtra déjà le résultat de son concurrent pour le titre de champion. La veille, Montpellier aura affronté Sochaux au Stade de la Mosson.

    En cas de contre-performance héraultaise (nul ou défaite), le club de la capitale n’aura besoin que d’un match nul pour reprendre les commandes du Championnat. Pourtant, une victoire face au rival phocéen est indispensable, dans la mesure où l’équipe de René Girard affrontera l’OM trois jours plus tard, en match en retard de la 30e journée. Connaître le résultat de La Paillade avant de défier le club olympien ne constitue pas forcément un avantage colossal, étant donné que la victoire semble quasi-impérative afin de conserver un maximum de chances de jouer le titre. « Nous devons gagner face à Marseille. C’est une rencontre très importante pour nous et nos supporters. Nous espérons que nous pourrons donner le meilleur et gagner », a d’ores et déjà prévenu Javier Pastore, à l’occasion d’une déclaration relayée par RMC Sport.

    Un air de déjà vu

    En s’inclinant face à Nancy le week-end dernier (2-1), le club de la capitale n’aborde pas ce rendez-vous incontournable dans les meilleures dispositions possibles. S’ils s’était imposés en Lorraine, les Rouges et Bleus auraient pris un ascendant psychologique sur le MHSC. Une occasion manquée de faire la course en tête et mettre un maximum de pression sur l’équipe présidée par Louis Nicollin. Cette fameuse pression, c’est désormais sur les épaules franciliennes qu’elle pèse le plus. A quatre jours de ce choc, la situation ressemble étrangement à celle qui existait au moment du match aller. Avant la 15e journée de Ligue 1, le PSG était déjà co-leader, en compagnie de Montpellier. L’OM avait déjà concédé quatre défaites depuis le début de la saison et pointait à la dixième place au classement. On connaît (malheureusement) la suite : au Vélodrome, Loïc Rémy et consorts l’avaient largement emporté (3-0), le 27 novembre 2011.

    Scénario inversé ?

    Aujourd’hui, les Phocéens sont neuvièmes et restent sur neuf défaites et un match nul, toutes compétitions confondues. Le Clasico constitue un véritable tournant de la saison parisienne. Si Paris ne s’impose pas, il crompromettra grandement ses chances d’être sacré à l’issue de l’exercice en cours, un titre qui le fuit depuis 18 ans. « Le prochain match est très important. Il faudra gagner contre Marseille », a lancé Carlo Ancelotti sur PSG TV. Lors du match aller, les Marseillais étaient parvenus à se survolter pour dominer outrageusement les Parisiens. S’en était alors suivie une crise pour le club de la capitale. Dimanche, nous aimerions que le scénario soit inversé, que Salvatore Sirigu et ses coéquipiers se transcendent Qu’ils s’imposent de façon convaincante et terminent l’exercice 2011-2012 en boulet de canon.

    « Capital » selon Milan

    D’autant plus que Marseille traverse une crise presque sans précédent. Si le PSG venait à s’incliner dans quatre jours, il ne s’en relèverait sûrement pas et devrait probablement regarder dans le rétroviseur. Lille, qui se déplace à Brest samedi, ne sera peut-être plus qu’à une longueur de Paris au moment du coup d’envoi au Parc des Princes, en cas de victoire en Bretagne. Une raison supplémentaires pour la formation entraînée par Carlo Ancelotti de prendre les trois points de la victoire. C’est également une occasion en or massif de prouver enfin que l’équipe sait négocier des virages fatidiques. « C’est le rendez-vous le plus important de l’année pour les supporters, et il sera également capital pour nous », a parfaitement résumé Milan Bisevac sur le site officiel du club. Plus que jamais, ce Clasico s’annonce décisif.

    Publie le 04/04/2012 a 21:00

    Le Clasico, le tournant de la saison ?

    Lorsque le PSG accueillera l’OM dimanche soir à 21h pour clore la 31e journée de Ligue 1, il connaîtra déjà le résultat de son concurrent pour le titre de champion. La veille, Montpellier aura affronté Sochaux au Stade de la Mosson.

    En cas de contre-performance héraultaise (nul ou défaite), le club de la capitale n’aura besoin que d’un match nul pour reprendre les commandes du Championnat. Pourtant, une victoire face au rival phocéen est indispensable, dans la mesure où l’équipe de René Girard affrontera l’OM trois jours plus tard, en match en retard de la 30e journée. Connaître le résultat de La Paillade avant de défier le club olympien ne constitue pas forcément un avantage colossal, étant donné que la victoire semble quasi-impérative afin de conserver un maximum de chances de jouer le titre. « Nous devons gagner face à Marseille. C’est une rencontre très importante pour nous et nos supporters. Nous espérons que nous pourrons donner le meilleur et gagner », a d’ores et déjà prévenu Javier Pastore, à l’occasion d’une déclaration relayée par RMC Sport.

    Un air de déjà vu

    En s’inclinant face à Nancy le week-end dernier (2-1), le club de la capitale n’aborde pas ce rendez-vous incontournable dans les meilleures dispositions possibles. S’ils s’était imposés en Lorraine, les Rouges et Bleus auraient pris un ascendant psychologique sur le MHSC. Une occasion manquée de faire la course en tête et mettre un maximum de pression sur l’équipe présidée par Louis Nicollin. Cette fameuse pression, c’est désormais sur les épaules franciliennes qu’elle pèse le plus. A quatre jours de ce choc, la situation ressemble étrangement à celle qui existait au moment du match aller. Avant la 15e journée de Ligue 1, le PSG était déjà co-leader, en compagnie de Montpellier. L’OM avait déjà concédé quatre défaites depuis le début de la saison et pointait à la dixième place au classement. On connaît (malheureusement) la suite : au Vélodrome, Loïc Rémy et consorts l’avaient largement emporté (3-0), le 27 novembre 2011.

    Scénario inversé ?

    Aujourd’hui, les Phocéens sont neuvièmes et restent sur neuf défaites et un match nul, toutes compétitions confondues. Le Clasico constitue un véritable tournant de la saison parisienne. Si Paris ne s’impose pas, il crompromettra grandement ses chances d’être sacré à l’issue de l’exercice en cours, un titre qui le fuit depuis 18 ans. « Le prochain match est très important. Il faudra gagner contre Marseille », a lancé Carlo Ancelotti sur PSG TV. Lors du match aller, les Marseillais étaient parvenus à se survolter pour dominer outrageusement les Parisiens. S’en était alors suivie une crise pour le club de la capitale. Dimanche, nous aimerions que le scénario soit inversé, que Salvatore Sirigu et ses coéquipiers se transcendent Qu’ils s’imposent de façon convaincante et terminent l’exercice 2011-2012 en boulet de canon.

    « Capital » selon Milan

    D’autant plus que Marseille traverse une crise presque sans précédent. Si le PSG venait à s’incliner dans quatre jours, il ne s’en relèverait sûrement pas et devrait probablement regarder dans le rétroviseur. Lille, qui se déplace à Brest samedi, ne sera peut-être plus qu’à une longueur de Paris au moment du coup d’envoi au Parc des Princes, en cas de victoire en Bretagne. Une raison supplémentaires pour la formation entraînée par Carlo Ancelotti de prendre les trois points de la victoire. C’est également une occasion en or massif de prouver enfin que l’équipe sait négocier des virages fatidiques. « C’est le rendez-vous le plus important de l’année pour les supporters, et il sera également capital pour nous », a parfaitement résumé Milan Bisevac sur le site officiel du club. Plus que jamais, ce Clasico s’annonce décisif.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • moi je pense que notre meilleure formation est la suivante :

                            Sirigu

      Bisevac      Alex     Sakho     Maxwell 

                     Sissoko   Motta 

      Ménez           Pastore           Nenê 

                   Gameiro ou Hoarau 

    • steco 95

      Toutes les semaines les joueurs annoncent dans la presse « qu ils sont motives,qu ils vont jouer 9 finales,qu ils sont confiant etc…. »resultat aucune victoire en 4 match! Alors taisez vous et jouer pour gagner!! Une defaite contre l OM et sa risque de chauffer, les critiques vont tomber de partout!!! NENE titulaire et l autre boulet pastore sur le banc!!!

    • E-DIN-SON Cavaniiii

      Si on gagne, ça peut relancer la machine mais ça ne sera toujours que 3 points, et avec le match en retard de Montpellier… sans oublier Lille qui revient fort.
      Mais au niveau de la confiance c’est sur que c’est primordial.

      Par contre, tout autre résultat qu’une victoire serait préjudiciable pour le titre, pour ne pas dire cuit en cas de victoire de Montpellier face à Sochaux, mais meme très inquiétant pour la 2e place avec Lille qui remonte.

      Bref, match ultra important avec un seul et unique objectif : la victoire.

      Et j’espère vraiment que pour une fois dans l’année, le Parc soit à fond POUR son équipe et ne pas passer sa soirée à insulte l’équipe adverse parce que ça je le sens gros comme une maison… et si vous pouviez poussez l’équipe de la 1ere à la 93e mn, ce serait pas non plus de refus, car ces matchs là, il faut un énorme public et l’envie des joueurs sur le terrain n’en sera que plus forte

    • anti marseillais

      Si on gagne on sera champion kzi certain! On finira par 8match 8 victoires lille a domicile c pas terrible ca prend pas mal de but et ns inversement on est excellent a l exterieur… Puis j ai encore honte de ce match aller!!! Par contre ces batard de marseillais laisseront gagné monptellier c certain! D ailleur au passage un scandale qu il n est pas jouer ce match le week end dernier du grand n importe quoi cette ligue 1 serieux.. Pk les autres championnat le font pas ca!! Surtt mdr qd t on voit qu il prenne de belle branlé…

    • el mago

      Match-charnière pour l »avenir . Une victoire et ça repart . Un autre résultat et on pourra se consacrer à la conquête de la 3e place et à sa défense face à Lyon , Rennes ou le TFC …

    • Faust

      si on perd ce classico, ce sera clairement un tournant
      sachant qu’on va aller à lille, je pense que si on le perd on finira 3éme

      et là si ça arrive, y a un certain AK qui va se gausser tout seul dans son coin ^^

      • 1 Christiannie

        Comme si Antoine n’avait pas démontré qu’il est autrement plus digne que certains pseudos-supporters…

        • Ne pas être digne serait de décrire sa joie dans les médias..
          Mais c’est évident que si le PSG n’est pas champion, Antoine rigolera bien en regardant son compte en banque et l’image du vide qu’il a laissé !!  Et ca, personne ne pourra lui en vouloir, vu comment il a été remercié.!

        • Tos_17

          au passage 1ère parti de saison le psg et AK c’est 40PTS au jour d’aujourd’hui on est a 20pts il doit vraiment se maré.  

    • Bakam_76

      C est trop long!!! J en peux plus! Vivement Dimanche! Lol

      • Diddy78

        Pire j’en peux plus aussi !!! Rhalalala J-4 !!!

        • Sirigu

          Allé l’OM ! :)

      • Gadjo

         moi dimanche je me tape 200bornes pr supporter mon psg au parc pas pour insulter les sardines on va gagner c sur allez paris

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mao HASHIMOTOa publié un new post."Anciens – Ronaldinho voudrait aider Chapocoense"
    7 hours ago
    Arthur Barbauda publié un new post."Le FC Séville pourrait faire repartir Savaltore Sirigu dès cet hiver, selon Radio Marca"
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Le Clasico, le tournant de la saison ?

    Stephane MBIA <Clasico , Editos , Une

    Lorsque le PSG accueillera l’OM dimanche soir à 21h pour clore la 31e journée de Ligue 1, il connaîtra déjà le résultat de son concurrent pour le titre de champion. La veille, Montpellier aura affronté Sochaux au Stade de la Mosson.

    En cas de contre-performance héraultaise (nul ou défaite), le club de la capitale n’aura besoin que d’un match nul pour reprendre les commandes du Championnat. Pourtant, une victoire face au rival phocéen est indispensable, dans la mesure où l’équipe de René Girard affrontera l’OM trois jours plus tard, en match en retard de la 30e journée. Connaître le résultat de La Paillade avant de défier le club olympien ne constitue pas forcément un avantage colossal, étant donné que la victoire semble quasi-impérative afin de conserver un maximum de chances de jouer le titre. « Nous devons gagner face à Marseille. C’est une rencontre très importante pour nous et nos supporters. Nous espérons que nous pourrons donner le meilleur et gagner », a d’ores et déjà prévenu Javier Pastore, à l’occasion d’une déclaration relayée par RMC Sport.

    Un air de déjà vu

    En s’inclinant face à Nancy le week-end dernier (2-1), le club de la capitale n’aborde pas ce rendez-vous incontournable dans les meilleures dispositions possibles. S’ils s’était imposés en Lorraine, les Rouges et Bleus auraient pris un ascendant psychologique sur le MHSC. Une occasion manquée de faire la course en tête et mettre un maximum de pression sur l’équipe présidée par Louis Nicollin. Cette fameuse pression, c’est désormais sur les épaules franciliennes qu’elle pèse le plus. A quatre jours de ce choc, la situation ressemble étrangement à celle qui existait au moment du match aller. Avant la 15e journée de Ligue 1, le PSG était déjà co-leader, en compagnie de Montpellier. L’OM avait déjà concédé quatre défaites depuis le début de la saison et pointait à la dixième place au classement. On connaît (malheureusement) la suite : au Vélodrome, Loïc Rémy et consorts l’avaient largement emporté (3-0), le 27 novembre 2011.

    Scénario inversé ?

    Aujourd’hui, les Phocéens sont neuvièmes et restent sur neuf défaites et un match nul, toutes compétitions confondues. Le Clasico constitue un véritable tournant de la saison parisienne. Si Paris ne s’impose pas, il crompromettra grandement ses chances d’être sacré à l’issue de l’exercice en cours, un titre qui le fuit depuis 18 ans. « Le prochain match est très important. Il faudra gagner contre Marseille », a lancé Carlo Ancelotti sur PSG TV. Lors du match aller, les Marseillais étaient parvenus à se survolter pour dominer outrageusement les Parisiens. S’en était alors suivie une crise pour le club de la capitale. Dimanche, nous aimerions que le scénario soit inversé, que Salvatore Sirigu et ses coéquipiers se transcendent Qu’ils s’imposent de façon convaincante et terminent l’exercice 2011-2012 en boulet de canon.

    « Capital » selon Milan

    D’autant plus que Marseille traverse une crise presque sans précédent. Si le PSG venait à s’incliner dans quatre jours, il ne s’en relèverait sûrement pas et devrait probablement regarder dans le rétroviseur. Lille, qui se déplace à Brest samedi, ne sera peut-être plus qu’à une longueur de Paris au moment du coup d’envoi au Parc des Princes, en cas de victoire en Bretagne. Une raison supplémentaires pour la formation entraînée par Carlo Ancelotti de prendre les trois points de la victoire. C’est également une occasion en or massif de prouver enfin que l’équipe sait négocier des virages fatidiques. « C’est le rendez-vous le plus important de l’année pour les supporters, et il sera également capital pour nous », a parfaitement résumé Milan Bisevac sur le site officiel du club. Plus que jamais, ce Clasico s’annonce décisif.

    By
    @
    OTER ?>