Restez connectés avec nous
Meunier J'ai une chance énorme d'être au PSG...Mais si Tuchel me dit que je suis son second couteau, on devra aviser

Club

Meunier « J’ai une chance énorme d’être au PSG…Mais si Tuchel me dit que je suis son second couteau, on devra aviser »

Thomas Meunier, arrière droit de 26 ans du Paris Saint-Germain et de la Belgique, a accordé un entretien au média belge SPORT Foot Magazine. Outre la sélection nationale, le latéral revient sur son statut à Paris et avoue que redevenir doublure n’a pas été simple. D’ailleurs, il a bien l’intention d’être titulaire la saison prochaine au PSG, où il veut rester.

« Faut reconnaître que c’est pas évident. La saison dernière, j’avais fait un gros boulot en passant devant Serge Aurier, ce qui n’est quand même pas rien, car c’est un joueur fabuleux. Et finalement, après un an de dur labeur, à 25-26 ans, au moment où je suis presque au top de mon développement, Dani Alves arrive et tu te demandes ce qui va se passer. Même si tu sais comment ça va se passer. Je savais que je ne serais plus prioritaire.

Mais si je devais partir du PSG, j’aurais un goût de trop peu’

J’ai une chance énorme d’être au PSG, même sur le bancIl y a un million de joueurs qui rêveraient d’être à ma place. Les choses vont probablement changer avec l’arrivée du nouveau coach. Mais c’est sûr que si j’ai une réunion avec Tuchel et qu’il me dit que je suis son second couteau, on devra aviser. Moi, mon but, c’est de percer. Mais si je devais partir du PSG, j’aurais un goût de trop peu. Je veux partir un jour en me disant : j’ai fait ce que je devais faire.

Mes équipiers m’ont beaucoup aidé, notamment à être sûr de mes choix. Si j’ai autant progressé, que je me suis autant développé, c’est surtout grâce aux joueurs que je côtoie tous les jours à l’entrainement ; davantage encore que les conseils de coach. Tu t’imprègnes directement du niveau de jeu, de l’envie, de la qualité technique. », propos relayés par L’Equipe.

Le latéral belge devrait avoir l’opportunité de s’imposer comme titulaire à Paris.

Meunier est arrivé en 2016 en étant presque inconnu en France et a dû se faire à ce qu’il qualifiait lui-même d’un « autre monde ». Après des débuts hésitants, le Belge s’est vite mis au niveau attendu à Paris et a même dépassé Serge Aurier (parti à Tottenham l’été dernier). Une belle performance du latéral, mais qui n’a pas suffi face à l’arrivée de Daniel Alves (34 ans en signant, 35 dorénavant). Unai Emery l’a placé comme numéro indiscutable, notamment pour son expérience.

Mais les cartes peut-être rebattues pour la saison 2018-2019. Déjà, parce que Dani Alves n’a pas eu l’apport espéré et est loin d’être irréprochable sur sa saison. De son côté, Meunier a continué à bien travailler pour rester performant. Aussi, Emery est parti à Arsenal et le nouveau coach Thomas Tuchel peut avoir une autre préférence, voire un autre système que le 4-3-3 à mettre en place. S’il s’agit de jouer sur le côté d’un système à 3 défenseurs, Meunier a déjà l’habitude en sélection. Enfin, le Brésilien est blessé pour plusieurs mois et Meunier devrait donc avoir sa chance. De quoi prouver qu’il peut être titulaire au PSG et renforcer ses automatismes avec le reste de l’équipe.

Paris pourrait recruter à ce poster pour palier l’absence de Dani Alves, mais il semblerait injuste de ne pas donner une chance à Meunier en tant que numéro 1. Cela le pousserait probablement vers un départ, ce qui est compréhensible. Mais sa priorité étant de jouer au PSG, on peut penser qu’il aura sa chance. Surtout que le club de la capitale a d’autres postes qui semble plus importants à renforcer avec des grands joueurs (donc coûteux) : milieu et arrière gauche.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club