Adversaires

Sankharé : « Je vis et je mange Pastore ! »

Publie le 22/10/2011 a 15:13



  • Un match face au PSG qui lui permettra de revenir chez lui et de revoir quelques uns de ses anciens coéquipiers, même si sur le terrain, seul le football comptera. « Oui ça fait plaisir, il va y avoir des anciens collègues à moi. Il y a Mamadou Sakho, Jean-Christophe Bahebeck, Neeskens Kebano, Clément Chantôme et le staff… Tout le monde en fait, c’est ma maison là-bas ! J’ai tout fait là-bas. J’y suis arrivé à 11 ans. Mes frères étaient supporters de Paris. Paris c’est chez moi ! Après ça va être un match particulier. Il faudra le jouer comme un match normal. Il faudra ‘limiter la casse’ et pourquoi pas faire un nul là-bas. »

    Un résultat nul espéré face à une équipe du PSG qui a bien changé depuis qu’il a quitté la capitale, mais s’il estime que lui aussi, a connu une belle équipe parisienne lorsqu’il a débuté au club. « Quand je suis arrivé au PSG, il y avait Okocha, Ronaldinho, Arteta, Luccin, Anelka… Il y avait du monde ! C’était le Paris de maintenant, le Paris où il n’y avait que des stars. J’ai fait ce que j’avais à faire la-bas. C’est un honneur d’y avoir joué. Quand je vois le Paris de maintenant, ça me fait plaisir car c’est le club de la capitale, et pour moi c’est logique que les Parisiens soient là où ils sont. C’est un grand club. »

    Et malgré le fait qu’il n’ait jamais réussi à convaincre les dirigeants du club, il n’e veut absolument à personne. « Non, il n’y a aucune revanche, aucune rancune. J’ai toujours aimé ce club et j’ai toujours aimé les gens qui y sont. Après on ne peut pas s’entendre avec tout le monde, mais dans l’ensemble c’était bien, a déclaré le milieu défensif dijonnais, qui pense déjà à ses retrouvailles avec Antoine Kombouaré, même s’il ne sait pas trop comment il va aborder son ancien entraîneur. Bonjour ! Ou peut-être une accolade (rires) ! Non je rigole. C’était mon coach et je lui dois le respect. Malgré tout, il faut que je lui dise bonjour, c’est la moindre des choses. »

    Et enfin, l’ancien Parisien se retrouvera dimanche dans le secteur de Javier Pastore, un joueur qu’il semble avoir bien étudié avant de l’affronter. En tout cas, il semble très motivé à l’idée de se confronter à la star de ce début de saison. « Cette semaine je dors Pastore, je vis Pastore, je mange Pastore ! Je l’ai observé hier. C’est un joueur qui est intelligent dans ses déplacements, qui se fait beaucoup oublier. Par rapport à ça, il faudra être super vigilant. C’est le genre de profil que j’aime bien. C’est un joueur qui aime percuter, qui aime déstabiliser. Je vais me régaler, mais j’espère que lui moins ! »

    Publie le 22/10/2011 a 15:13

    Sankharé : « Je vis et je mange Pastore ! »

    Un match face au PSG qui lui permettra de revenir chez lui et de revoir quelques uns de ses anciens coéquipiers, même si sur le terrain, seul le football comptera. « Oui ça fait plaisir, il va y avoir des anciens collègues à moi. Il y a Mamadou Sakho, Jean-Christophe Bahebeck, Neeskens Kebano, Clément Chantôme et le staff… Tout le monde en fait, c’est ma maison là-bas ! J’ai tout fait là-bas. J’y suis arrivé à 11 ans. Mes frères étaient supporters de Paris. Paris c’est chez moi ! Après ça va être un match particulier. Il faudra le jouer comme un match normal. Il faudra ‘limiter la casse’ et pourquoi pas faire un nul là-bas. »

    Un résultat nul espéré face à une équipe du PSG qui a bien changé depuis qu’il a quitté la capitale, mais s’il estime que lui aussi, a connu une belle équipe parisienne lorsqu’il a débuté au club. « Quand je suis arrivé au PSG, il y avait Okocha, Ronaldinho, Arteta, Luccin, Anelka… Il y avait du monde ! C’était le Paris de maintenant, le Paris où il n’y avait que des stars. J’ai fait ce que j’avais à faire la-bas. C’est un honneur d’y avoir joué. Quand je vois le Paris de maintenant, ça me fait plaisir car c’est le club de la capitale, et pour moi c’est logique que les Parisiens soient là où ils sont. C’est un grand club. »

    Et malgré le fait qu’il n’ait jamais réussi à convaincre les dirigeants du club, il n’e veut absolument à personne. « Non, il n’y a aucune revanche, aucune rancune. J’ai toujours aimé ce club et j’ai toujours aimé les gens qui y sont. Après on ne peut pas s’entendre avec tout le monde, mais dans l’ensemble c’était bien, a déclaré le milieu défensif dijonnais, qui pense déjà à ses retrouvailles avec Antoine Kombouaré, même s’il ne sait pas trop comment il va aborder son ancien entraîneur. Bonjour ! Ou peut-être une accolade (rires) ! Non je rigole. C’était mon coach et je lui dois le respect. Malgré tout, il faut que je lui dise bonjour, c’est la moindre des choses. »

    Et enfin, l’ancien Parisien se retrouvera dimanche dans le secteur de Javier Pastore, un joueur qu’il semble avoir bien étudié avant de l’affronter. En tout cas, il semble très motivé à l’idée de se confronter à la star de ce début de saison. « Cette semaine je dors Pastore, je vis Pastore, je mange Pastore ! Je l’ai observé hier. C’est un joueur qui est intelligent dans ses déplacements, qui se fait beaucoup oublier. Par rapport à ça, il faudra être super vigilant. C’est le genre de profil que j’aime bien. C’est un joueur qui aime percuter, qui aime déstabiliser. Je vais me régaler, mais j’espère que lui moins ! »




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Zepec

      tres bon joueur younouss dommage qu’il soit parti 

    • méfiance, un ancien parisien, ils ont  tendance à se transcender contre leur ancien club, de + Dijon a un fond de jeu agréable pour un promu, des 3,c’est celui  qui a plus de chance de maintien……rendez nous SOPRA…..

    • mec_de_paname_93

      Bonne chance a toi Sankharé mais que ta chance debute apres notre double confrontation contres les moutardes !!

      • les tripes arrivent aprés… donc garde la moutarde au frais;;;;

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du BarçaPSG

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du Barça/PSG

    Autour du PSG

    Konami, qui développe la série de jeux de simulation de football PES (concurrent de FIFA), a dévoilé ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    5 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Féminines – 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Actu Féminin

    Les joueuses de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, Katarzyna Kiedrzynek, Irene Paredes, Eve Perisset, Grace Geyoro ...

    Vidéos PSG

    Sankharé : « Je vis et je mange Pastore ! »

    <Adversaires , Anciens , Interviews

    Un match face au PSG qui lui permettra de revenir chez lui et de revoir quelques uns de ses anciens coéquipiers, même si sur le terrain, seul le football comptera. « Oui ça fait plaisir, il va y avoir des anciens collègues à moi. Il y a Mamadou Sakho, Jean-Christophe Bahebeck, Neeskens Kebano, Clément Chantôme et le staff… Tout le monde en fait, c’est ma maison là-bas ! J’ai tout fait là-bas. J’y suis arrivé à 11 ans. Mes frères étaient supporters de Paris. Paris c’est chez moi ! Après ça va être un match particulier. Il faudra le jouer comme un match normal. Il faudra ‘limiter la casse’ et pourquoi pas faire un nul là-bas. »

    Un résultat nul espéré face à une équipe du PSG qui a bien changé depuis qu’il a quitté la capitale, mais s’il estime que lui aussi, a connu une belle équipe parisienne lorsqu’il a débuté au club. « Quand je suis arrivé au PSG, il y avait Okocha, Ronaldinho, Arteta, Luccin, Anelka… Il y avait du monde ! C’était le Paris de maintenant, le Paris où il n’y avait que des stars. J’ai fait ce que j’avais à faire la-bas. C’est un honneur d’y avoir joué. Quand je vois le Paris de maintenant, ça me fait plaisir car c’est le club de la capitale, et pour moi c’est logique que les Parisiens soient là où ils sont. C’est un grand club. »

    Et malgré le fait qu’il n’ait jamais réussi à convaincre les dirigeants du club, il n’e veut absolument à personne. « Non, il n’y a aucune revanche, aucune rancune. J’ai toujours aimé ce club et j’ai toujours aimé les gens qui y sont. Après on ne peut pas s’entendre avec tout le monde, mais dans l’ensemble c’était bien, a déclaré le milieu défensif dijonnais, qui pense déjà à ses retrouvailles avec Antoine Kombouaré, même s’il ne sait pas trop comment il va aborder son ancien entraîneur. Bonjour ! Ou peut-être une accolade (rires) ! Non je rigole. C’était mon coach et je lui dois le respect. Malgré tout, il faut que je lui dise bonjour, c’est la moindre des choses. »

    Et enfin, l’ancien Parisien se retrouvera dimanche dans le secteur de Javier Pastore, un joueur qu’il semble avoir bien étudié avant de l’affronter. En tout cas, il semble très motivé à l’idée de se confronter à la star de ce début de saison. « Cette semaine je dors Pastore, je vis Pastore, je mange Pastore ! Je l’ai observé hier. C’est un joueur qui est intelligent dans ses déplacements, qui se fait beaucoup oublier. Par rapport à ça, il faudra être super vigilant. C’est le genre de profil que j’aime bien. C’est un joueur qui aime percuter, qui aime déstabiliser. Je vais me régaler, mais j’espère que lui moins ! »

    By
    @
    OTER ?>