Restez connectés avec nous
Sylvain Armand

Anciens

Sylvain Armand « Il n’y a plus de surprise » en Ligue 1

L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Sylvain Armand (2004-2013), a évoqué dans Le Parisien le 7ème titre de champion de France décroché par le PSG.

« Aujourd’hui, on est habitué à voir le PSG champion. Il n’y a plus de surprise. Il y a certes eu Monaco l’an dernier mais qui a dû réaliser un quasi sans faute pour réussir à détrôner le PSG. Il a un tel effectif qu’il écrase tout mais malheureusement uniquement en France. En Europe, il brille moins. 

Le PSG fait peur à toutes les équipes en Ligue 1 mais il tremble quand le Real se présente au Parc. Les rôles sont inversés. Je ne vais pas rentrer dans le débat sur la faiblesse de notre championnat. Mais évidemment que la Ligue 1 n’offre pas le même niveau d’exigence que la Ligue des Champions. On l’a vu lors de la double confrontation contre le Real. Dans l’agressivité, l’engagement, la maîtrise du match, ce n’était pas comparable. Le PSG n’a pas d’adversaire en Ligue 1 de ce niveau-là. Forcément, c’est un handicap. »

L’ancien parisien est aussi revenu sur le titre de champion de France qu’il a décroché avec le PSG en 2013, le premier de l’ere QSI.

« On l’attendait depuis si longtemps ce troisième sacre ! Moi le premier. Cela faisait neuf ans que j’étais au club. Je me souviens encore de ce match à Lyon avec le but de Ménez (1-0)… C’est le titre du renouveau, celui qui devait marquer le changement de dimension du PSG, le début d’une nouvelle ère. Carlo Ancelotti nous l’avait dit d’ailleurs que ce titre serait le plus important de tous car ce serait le premier d’une longue série. Après l’avoir raté de peu l’année précédente, on n’avait pas le droit à une nouvelle erreur. C’était le principal objectif de la saison, peut-être plus que la Ligue des Champions. »

Le PSG domine largement la Ligue 1 et désormais lorsqu’il est champion de France, il y a donc moins de saveurs puisqu’il n’y a pas de réelles concurrences et de suspense. Le club de la capitale est logiquement attendu en Ligue des Champions, puisque c’est dans cette compétition que les progrès sont réellement visibles face à des équipes tout aussi armées. Si le PSG faisait bonne impression face aux cadors européens, il y aurait peut-être plus d’admiration à le voir évoluer en Ligue 1, mais pour le moment le PSG est grand parmis les petits et c’est ce qui dérange un peu.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens