Restez connectés avec nous
Alain Roche Lo Celso, quand le niveau s'élève, il montre ses limites

Autour du PSG

Alain Roche « Lo Celso, quand le niveau s’élève, il montre ses limites »

Giovani Lo Celso, milieu de 21 ans, a vécu sa première vraie saison avec le Paris Saint-Germain cette saison. Ayant participé à plus de 40 matchs toutes compétitions confondues, l’Argentin a pu se montrer et a gagné en temps de jeu, même si c’était souvent loin de son poste préféré, puisque le milieu offensif a joué en sentinelle. Alain Roche, ancien défenseur central du club de la capitale (1992-1998) a donné son avis sur l’Argentin dans Le Parisien. 

« Quand le niveau s’élève, il montre des limites. Mais à qui doit-on en vouloir : à lui ou à l’entraîneur ? Il ne faut surtout pas qu’il doute de son potentiel. Après ce match, il a été irréprochable en Championnat, à un poste qui est le sien.

sa mentalité est parfaite et c’est déjà ce qui est primordial.’

Il trouve sa place, poursuit Roche. Il n’a que 22 ans, ne l’oublions pas. Je loue surtout son état d’esprit irréprochable. C’est un joueur actif. On ne peut pas tout excuser mais sa mentalité est parfaite et c’est déjà ce qui est primordial. »

Il est clair que Lo Celso doit encore progresser. Il doit se faire aux matchs avec plus d’intensité, prendre confiance et faire en sorte d’épurer son jeu. Parfois, il devrait jouer plus vite plutôt que de caresser le ballon. De quoi accélérer le jeu, aider son équipe à mettre de l’intensité et créer plus de jeu. Lo Celso en a les capacités techniques et la vision du jeu. Il s’agit de travail et d’expérience.

Ensuite, il doit s’imposer un peu plus dans les duels physiques, notamment en Ligue des Champions. Ce qui passe aussi par du travail. Il faut le temps de s’habituer au jeu européen aussi. Mais on peut se douter que cela viendra. Lo Celso montre toujours une grande détermination dans les matchs et a déjà prouvé qu’il est travailleur.

Il ne faut pas oublier que l’Argentin reste très jeune et qu’il a joué de nombreux matchs en sentinelle alors qu’il est un milieu offensif de formation. Peut-être aussi qu’en pouvant s’installer dans un rôle qu’il connaît mieux il pourra passer un palier. C’est clairement une mission pour le coach du PSG l’an prochain, peu importe qui il est. Car Lo Celso a un grand potentiel à exploiter.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG