Restez connectés avec nous
Aulas tacle l'arrêt de la Ligue 1 et indique que l'OL jouera le 8e de finale retour de LDC par "fair-play"
©IconSport

Adversaires

Aulas tacle l’arrêt de la Ligue 1 et indique que l’OL jouera le 8e de finale retour de LDC par « fair-play »

Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, a accordé une interview à La Gazzetta dello Sport. L’occasion d’évoquer la situation particulière du football à cause de l’épidémie du coronavirus. Sans grande surprise, il a critiqué de nouveau la décision prise en France d’arrêter définitivement la Ligue 1 alors que les autres grands championnats européens vont au bout. Plus surprenant, il a parlé de « fair-play » de la part de son club, car il jouera le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre la Juventus Turin après avoir gagné 1-0 à l’aller.

« C’est dramatique. La situation est anachronique, avec des instances du foot qui dépendent de l’UEFA mais qui ne respectent pas les directives données. C’est incompréhensible. Même au Portugal ou en Russie, le football a repris. Chez nous, il ne restait que dix matchs à jouer(…) L’UEFA avait été intelligente en invitant à la prudence. Pas la France. Peut-être que des intérêts individuels, liés notamment aux relégations et aux places européennes, ont été privilégiés. (…) Le système foot perdra 1,2 milliard d’euros. 

Aulas « quand on voit que les quarts se joueront sur un match sec, il aurait pu être logique de penser que l’OL soit déjà qualifié. »

Où se jouera le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre la Juventus Turin ?

L’UEFA décidera à la mi-juillet, tout dépendra de la situation sanitaire,. J’ai confiance en Andrea Agnelli (président de la Juve, NDLR). Après, quand on voit que les quarts se joueront sur un match sec, il aurait pu être logique de penser que l’OL soit déjà qualifié pour la suite. Mais nous sommes pour le fair-play et on accepte le retour. La Juve sera super favorite. », propos relayés par Eurosport.

Forcément, on reste très prudent face aux propos d’Aulas, qui devient un symbole de mauvaise foi en France. Sa sortie sur la Ligue des Champions n’aidera pas à redorer son blason. Il n’y avait même pas eu cette idée de donner la qualification aux clubs vainqueurs du match aller pour les retours qui n’ont pas encore pu être joués. La date a été placée pour ces retours, les 7 et 8 août. Il n’y avait même pas à penser à une autre issue. Mais on voit bien ici que le président lyonnais ne se bat pas depuis des mois pour l’intérêt du football français. Il s’agissait de pouvoir donner le chance à son club de remonter de sa triste 7e place. Sinon, comment a-t-il pu rien que penser à cette qualification sans jouer le retour ?

On note aussi qu’il a évoqué des pertes de 600, 700 et 800 millions d’euros au fil des semaines. Puis il a passé la barre du milliard. Difficile à force de savoir où est la vérité. L’idéal serait d’arrêter de se plaindre et de se concentrer sur la préparation de la suite. De quoi éviter de continuer à donner une mauvaise image du football français.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires