Restez connectés avec nous
Balbir «la situation d'Hatem Ben Arfa empire au fil des semaines»

Autour du PSG

Balbir «la situation d’Hatem Ben Arfa empire au fil des semaines»

Par l’intermédiaire d’un édito sur Yahoo! Sport, le journaliste Denis Balbir est revenu sur l’échec de Hatem Ben Arfa au Paris Saint-Germain. Ce dernier n’est pas arrivé au point lors de la reprise estivale et en a pâti durant les 5 premiers mois de compétition. Mais, selon le journaliste d’autres changements ont pu causer quelques difficultés à l’ancien Niçois. 

« Il faut se rendre à l’évidence. Après y avoir cru et pensé que les choses allaient s’arranger, la situation d’Hatem Ben Arfa empire au fil des semaines. Les éclaircies entrevues ici ou là comme dans un ciel parsemé de nuages et dont on attend une lumière éblouissante ont vécu et cela est bien triste. 

En fait, tous les joueurs sous-utilisés ou mal utilisés quelque soit le, ou les responsables, doivent laisser un goût amer. L’inachevé étant la pire des sensations quand il s’agit de joueurs différents, donc extraordinaires, comme le natif de Clamart. L’échec de Ben Arfa est renforcé donc par le talent qu’il a, mais aussi par les souvenirs tout frais de son efficacité et de ses chevauchées payantes pour le compte de Nice, avec un entraîneur tout aussi exigeant qu’Unai Emery, Claude Puel.

L’arrivée de Draxler, le jeune espoir allemand, est un signe fort envoyé à Ben Arfa, comme à Jesé ou Di Maria, que ces 3 mousquetaires devront ranger leurs épées ou aller croiser le fer dans d’autres contrées. Certains diront que le costume de Paris était trop grand pour l’ancien international qui avait reçu à l’OM les conseils avisés et insistants, avec des résultats inégaux, de Didier Deschamps. D’autres pointeront du doigt une vérité. Quand le joueur a eu sa chance, il ne l’a pas saisie. Vrai donc, mais avec un alibi souvent de taille. Les rentrées de l’artiste étaient bien minutées. En général, à peine le temps de cuire un œuf à la coque ou un œuf dur…

Du coup, l’arrivée du Parisien chez lui est évidemment un fiasco, puisque tout le travail accompli par le joueur avec Claude Puel comme mentor est tombé à l’eau en automne. Très tôt par conséquent dans la saison, Ben Arfa a compris que la saison était compromise et le bras de fer a très vite débuté. Le joueur a fait la tête. Il n’a pas fait les efforts nécessaires, paraît-il pour exister au sein d’un effectif où il a sa place, ou avait sa place… »

Ben Arfa était en quelque sorte, la star du mercato estival du Paris Saint-Germain. Après son excellente saison à l’OGC Nice, beaucoup pensaient que l’international français avait enfin passé un cap et qu’il allait être capable de s’imposer dans un grand club avec des ambitions européennes importantes. Ben Arfa a aussi toujours eu une énorme côte de sympathie, sa saison à Nice où il a fait rêver par des gestes et des buts magnifiques n’ont fait qu’augmenter cette côte de popularité.

Quand il a signé au PSG, nombreux étaient ceux qui pensaient que Ben Arfa allait de nouveau briller comme il le faisait avec Nice. Malheureusement cela ne s’est pas passé comme prévu, en plus d’être moyen, l’ancien Niçois évolue dans une équipe qui se cherche énormément et qui rentre dans un nouveau cycle. Le point positif est que le joueur montre une énorme motivation et a même fermé la porte à un départ cet hiver dans le but de s’imposer au sein de l’effectif parisien. Hatem Ben Arfa a le talent pour y arriver c’est indéniable, si le travail effectué est à la hauteur de ses paroles alors il s’imposera au Paris Saint-Germain. Mais, le joueur ne peut pas tout faire seul, il faut aussi relever que durant ce début de saison c’est une très grosse partie de l’effectif qui était en méforme et en dessous des attentes.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG