Restez connectés avec nous
Beye veut voir "une révolution" avec Pochettino qui doit "être incarnée par Neymar"
©Iconsport

Autour du PSG

Beye veut voir « une révolution » avec Pochettino qui doit « être incarnée par Neymar »

Le Paris Saint-Germain s’est sorti in extremis du piège angevin en remportant ce match contre le SCO d’Angers 0-1 ce samedi lors de la 20e journée de Ligue 1 (retrouvez le résumé ici). Paris repasse devant en attendant le match des Lyonnais demain. Des joueurs ont donné satisfaction, Neymar (attaquant de 28 ans)Keylor Navas (gardien de 34 ans)Marquinhos (défenseur central et capitaine de 26 ans) ou encore Layvin Kurzawa (arrière gauche de 28 ans), buteur du soir. Mais d’autres ont déçu comme Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans) et Angel Di Maria (ailier de 32 ans). Cela n’a pas favorisé le jeu collectif tout comme l’état de la pelouse qui était déplorable à Angers. Le PSG doit retrouver des automatismes, des repères, car on a senti des périodes creuses qui auraient pu coûter cher contre une équipe au bloc bas qui a crânement joué sa chance en contre-attaque. Habib Beye dans le Canal Football Club, attend clairement une « révolution » qui tarde à venir. Il souhaite un changement de philosophie pour que ce PSG soit plus consistant.

Beye « Avec Verratti et Predes, ce n’est pas cela, c’est de la possession »

« On n’attend pas une révolution, mais quelque chose de différent. Le PSG depuis plusieurs années, que ce soit avec Emery, Blanc, Ancelotti, Tuchel et maintenant Pochettino, on ne sent pas une révolution sur le rôle des joueurs. Par exemple, on parle souvent d’un football de transition mais ce n’est pas le cas ici. Avec Verratti et Paredes, ce n’est pas cela, c’est de la possession. J’aimerais voir avec Pochettino une révolution.

Beye « Mais l’équipe est tout de même performante, elle n’est pas allée en finale de Ligue des Champions au hasard »

Les joueurs ont un profil ?

Certes, mais il faut s’adapter on pourrait voir une révolution. Après, il y a aussi une adaptation à l’adversaire, qui est en bloc bas. Mais on aimerait voir un changement, une philosophie. Après, il pourra quand même gagner, être très bon. Mais j’aimerais voir cette révolution. Il faudrait que cette équipe surprenne autrement que par le talent. Mais l’équipe est tout de même performante, elle n’est pas allée en finale de Ligue des Champions au hasard. Le changement doit être incarné par Neymar. On peut jouer tous les football avec lui. Ce qu’il fait contre Angers, c’est du déjà-vu. On veut voir comment il peut modifier cette équipe. »

Habib Beye, est une nouvelle fois assez juste dans son analyse de la situation. On a pu percevoir des petits changements depuis l’arrivée de Pochettino, mais c’est encore trop tôt pour laisser place à une révolution. Les joueurs ne sont pas encore à 100 % et certains sont en grand manque de confiance. Pochettino est là depuis seulement deux semaines et il serait bon de lui laisser du temps, même si l’on sait qu’à Paris le temps, il n’y en a pas. Cette victoire, malgré la prestation décevante dans l’ensemble a au moins comme point positif d’entretenir une forme de confiance et permet aux Parisiens de rentrer à Paris sans la désillusion d’un match nul ou d’une défaite. Mais que ce fut dur.

Beye n’oublie pas de dire qu’Angers a joué en bloc bas et que c’est toujours compliqué pour les Rouge et Bleu de se sortir de ces matchs-là ces derniers temps. Plus le match avance, plus les gestes sont forcés. Il y a 6 mois, Paris flirtait avec le toit de l’Europe avec cette finale de Ligue des Champions, les qualités n’ont pas disparues, elles sommeillent juste depuis ce fameux Final 8 comme une forme de décompensation. Pochettino est attendu dans les semaines qui arrivent pour ajouter sa patte et sortir de cette torpeur inquiétante et qui dure depuis trop longtemps pour un club du standing du PSG. Paris aura toute une semaine pour corriger les choses qui n’ont pas été bonnes, ce soir, et ce ne sera pas de trop.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG