Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Bruges/PSG – Ménès a vu deux PSG et un Mbappé qui a « détruit la défense belge »

Bruges/PSG - Ménès a vu deux PSG et un Mbappé qui a "détruit la défense belge"

Mardi soir dans le cadre de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s’est imposé 0-5 face au Club Bruges au Stade Jan-Breydel. Pierre Ménès, journaliste de Canal+, est revenu sur cette rencontre via son blog. Il souligne que Paris est loin d’avoir dominé tout le match et tout le bien qu’a fait l’entrée de Kylian Mbappé (attaquant de 20 ans).

« On peut faire deux lectures de ce match. La première c’est que, jusqu’à la 52e minute, on a vu un PSG très moyen, qui produisait l’une de ses plus vilaines copies en Ligue des Champions. (…) Et puis il y a la deuxième lecture, au moment de l’entrée de Mbappé.

Car c’est à partir de là que le match a totalement basculé. En 38 minutes de jeu, il a planté un triplé et délivré une passe décisive pour Icardi. De toute façon, dès qu’il entré, Bruges a reculé de 15 mètres. Parce que sa vitesse fait peur. Parce que lancé, il est inarrêtable. Et de fait, Mbappé a détruit la défense belge, bien aidé par un Di Maria encore très inspiré, rayonnant dans le jeu et auteur de trois passes décisives.

Ménès « le boulot a été parfaitement fait, avec deux visages distincts. »

Alors on n’a pas attendu hier soir pour s’apercevoir que Mbappé est un phénomène. Le jeune attaquant français en est à 17 buts et 9 passes décisives en 27 matchs de Ligue des Champions, à 20 ans. C’est exceptionnel. Mais on a vu que le PSG a grand, grand besoin de lui et personnellement, il me tarde de le voir en action avec Neymar et Di Maria. (…) Bruges a fait son match, les Belges étaient bien physiquement, très agressifs, très bons à la récupération et remontant bien les ballons.

Seulement, les Flamands ont été trop imprécis dans le dernier geste pendant tout le match et ont finalement très peu inquiété une défense parisienne dirigée de main de maître par un fantastique Thiago Silva. (…) Mais le boulot a été parfaitement fait, avec deux visages distincts. »

Rien de simple, mais une belle réponse.

Difficile de contredire Ménès cette fois. Même si le PSG a mené plutôt rapidement et s’est finalement imposé très largement, ce match a été très loin d’être d’une promenade parisienne. Bruges a posé beaucoup de problèmes avec son pressing intense et intelligent. De même avec un jeu rapide et offensif. Les Belges ont prouvé qu’ils sont à prendre au sérieux, même si l’entrée de Mbappé leur a fait très mal. Forcément, devoir surveiller Choupo-Moting ou le jeune prodige, ce n’est pas la même chose. Surtout que le premier était plutôt dans un mauvais soir avec trop de ballons perdus.

Mbappé montre lui encore une fois qu’il est un joueur important du PSG et promis à une carrière exceptionnelle avec un nouveau record de précocité battu (premier joueur à inscrire 15 buts en Ligue des Champions). Mais tout ne vient pas de son talent. Il faut aussi souligner la maîtrise collective en seconde période en passent du 4-3-3 ou 5-3-2. Et les excellentes passes de Di Maria. Finalement, même si tout n’a pas été simple, Paris a bien rempli sa mission pour se rapprocher fortement des 8es de finale. Une belle soirée qui montre aussi que le PSG sait rester solide dans un moment plus difficile pour réagir ensuite. C’est prometteur pour la suite, même s’il reste bien sûr du travail.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG