Restez connectés avec nous
Emery revient sur son passage au PSG : remontada, VAR, Neymar et Mbappé
©IconSport

Autour du PSG

Emery revient sur son passage au PSG : remontada, VAR, Neymar et Mbappé

Unai Emery, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain (2016-2018) qui a récemment perdu sa place à Arsenal (2018 à novembre 2019), s’est confié dans une interview accordée à Marca. Le coach espagnol a notamment invité à parler de son passage mitigé à Paris marqué notamment par les deux échecs en 8e de finale de la Ligue des Champions. Notamment le premier, avec la tristement célèbre remontada subie face au FC Barcelone (victoire 4-0 à l’aller et défaite 6-1 au retour).

Emery « face au Barça nous serions passés s’il y avait eu le VAR. »

« Chaque année le PSG a l’opportunité de gagner la Ligue des champions et n’importe quelle année peut être la bonne. Lors de mes deux saisons… la première face au Barça nous serions passés s’il y avait eu le VAR. La seconde face au Real Madrid, nous serions aussi passés avec le VAR, même si cela aurait été moins évident. Et l’année dernière, contre Manchester, sans moi, ils ont perdu contre le VAR. Je ne me plains pas, c’est du football. Mais cette année, je vois Neymar très concentré. Regardez un détail: j’ai lu que pour la première fois depuis un certain temps, il n’irait pas au Brésil pour fêter son anniversaire. Cela me fait penser qu’il est plus convaincu.

Emery « nous avons fait du bon travail au PSG. »

J’avais une relation très naturelle avec Mbappé et Neymar. Je n’ai eu aucun problème. Neymar a tout pour être le meilleur au monde après Messi et Cristiano Ronaldo. Il aime le football, est une bonne personne, un bon professionnel … Il a besoin de cette orientation à 100% pour que son objectif au cours des cinq prochaines années soit uniquement le football. Je parlais d’un triple processus: l’adaptation à Paris, la conviction que je voulais rester et l’exécution de ses qualités. Je pense, en bref, que nous avons fait du bon travail au PSG, mais j’ai signé à Paris pour remporter la Ligue des champions, et ce n’était pas possible car nous avons croisé le Real Madrid et le Barça. J’avais une relation personnelle et professionnelle optimale avec les deux. », propos d’Emery relayés par Goal.

Si l’on peut reprocher des choses à Emery, comme certains choix (Angel Di Maria, ailier de 31 ans, bloqué en tant que doublure par exemple), il y a du vrai dans son constat. Le PSG s’est globalement raté au Camp Nou, ce qui est forcément en partie la faute du coach. Cependant, Paris n’est finalement pas passé loin de la qualification. On ne peut pas omettre le fait que le Barça a eu des penaltys très douteux. Et surtout que les Parisiens devaient en avoir un, avec en plus un carton rouge pour le Barcelonais Javier Mascherano, quand il y avait 3-1. Ce qui pouvait tout changer. Même si on a le sentiment que la VAR n’empêche pas toutes les injustices.

Rappelons aussi que la direction du PSG n’a jamais aidé Emery, le mettant même presque en difficulté en étant trop proche des joueurs. On peut se demander s’il n’aurait pas obtenu un meilleur contenu et des résultats plus satisfaisants avec le directeur sportif Leonardo plutôt qu’Antero Henrique. Même si, comme dit plus tôt, Emery est aussi en partie responsable de ses échecs.

L’essentiel pour le PSG est d’avoir su apprendre des erreurs commises pour progresser. Et le fait d’avoir réussi à avoir un Neymar totalement impliqué est aussi une réussite. Ce sera un immense atout en Ligue des Champions, s’il n’a pas une nouvelle blessure (touchons du bois, ou quoique ce soit qui porte chance).

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG