Restez connectés avec nous
Exclu - Paisley à propos d'Atalanta/PSG "Il y a des difficultés, mais aucune excuse"
©IconSport

Autour du PSG

Exclu – Paisley à propos d’Atalanta/PSG « Il y a des difficultés, mais aucune excuse »

Grégory Paisley, ancien arrière gauche formé au Paris Saint-Germain et dorénavant consultant pour beIN SPORTS, nous a accordé une interview en marge du quart de finale des Parisiens contre l’Atalanta Bergame ce mercredi soir (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport). L’ancien Titi parisien est particulièrement bien placé pour évoquer cette rencontre, puisqu’il commente la Serie A au micro du média sportif (qui détient l’exclusivité des droits) aux côtés de Philippe Genin. Il nous présente donc cette équipe et les clefs du match, avec du respect pour l’Atalanta mais aussi de la confiance pour le PSG.

Paisley « ce n’est pas un tirage facile. Mais c’est clair que c’est mieux que d’autres.« 

Un bon tirage ? 

C’est l’Atalanta, ils sont inexpérimentés à ce stade de la compétition, mais ce n’est pas un tirage facile. Mais c’est clair que c’est mieux que d’autres. Ce n’est pas l’Atlético, City, le Barça ou le Bayern. Cela reste un bon tirage, mais il ne faut pas l’assimiler à de la facilité. On les a vu monter un peu en puissance, mais c’est une autre compétition et en face ils sont prêts. Ils mettent une intensité au-dessus de ce que le PSG a affronté en finale. Il faudra être pour tenir le rythme.

Ils ont vraiment une intensité très particulière, par rapport Liverpool par exemple ?

Non, quand même pas. Liverpool, c’est une autre planète. Mais l’Atalanta ne se pose pas de question. Collectivement, c’est impressionnant quand on voit le ratio de grands joueurs et leur nombre de buts sur une saison. L’intensité mise est énorme.

C’est un vrai problème ou le PSG a les armes ?

Paris a les armes, c’est clair. Individuellement on est au-dessus. Mais collectivement l’Atalanta est capable de compenser ses manques. Il y a aussi des internationaux dans cette équipe. Il ne faut pas oublier.

Paisley « La machine n’a pas été cassée.« 

L’absence d’Ilicic est un vrai problème ?

Il y a des armes pour le remplacer. La machine n’a pas été cassée. Contre la Juventus Turin, il y a le 2-2 où la Juve n’a pas existé pendant une mi-temps. Il y a des joueurs. Ils ont mis 98 buts, ce n’est pas anodin. Après, bien sûr, cela aurait été une réelle plus-valu. Il y a de quoi faire derrière quand même.

C’est encore plus important pour Paris d’avoir Mbappé qui n’est pas titulaire ?

Exclu - Paisley à propos d'Atalanta/PSG "Il y a des difficultés, mais aucune excuse"

Kylian MBAPPE of PSG celebrates a goal during the Friendly match beetwin Paris Saint Germain and Celtic at Parc des Princes on July 21, 2020 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Parc des Princes – Paris (France)

C’est plus important de perdre Mbappé. On l’a vu sur les finales, Paris a manqué de vitesse alors qu’il y avait des situations. Et encore plus contre l’Atalanta, qui va laisser de la place. Elle ne jouera pas contre-nature. C’est son ADN d’aller chercher haut et de jouer. En faisant un match sérieux et en mettant de la vitesse, le PSG peut faire mal. Mais il faudra bien ressortir le ballon face à ce pressing. Il y a beaucoup de paramètres.

Paisley « L’aligner d’entrée n’est pas la solution. Mais sur 30 minutes à la fin il peut faire la différence. »

Mbappé pas à 100%, il peut jouer quand même ?

Il faut être à 100% en général, mais Kylian même sans l’être il peut aider. Sa qualité de vitesse peut être primordiale. L’aligner d’entrée n’est pas la solution. Mais sur 30 minutes à la fin il peut faire la différence.

Une vraie faiblesse défensive du côté de l’Atalanta ?

Ce n’est pas une invention qu’il y a des difficultés. Ils ont été en difficulté dans l’animation défensive. Mais c’est aussi leur façon de jouer qui provoque des situations. Mais ils ont corrigé cela, il y a un meilleur équilibre. Il y a beaucoup de dépassement de fonction, de compensations. Quand les défenseurs centraux montent par exemple. Mais c’est clair que c’est leur faiblesse.

Paisley « On a vu le match parfait qu’il faut faire au retour. »

Une ressemblance avec Dortmund ?

Oui, ce n’est pas faux. Cela se ressemble sur plusieurs points. On a vu le match parfait qu’il faut faire au retour. Il n’y a pas de place pour se louper.

Une motivation particulière après le coronavirus qui a touché Bergame ?

Oui clairement, on sent une vraie force collective. Ces événements tragiques ont donné de la force en plus. Ils jouent aussi pour le peuple bergamasque.

Paisley « en tant qu’amoureux du football, je kiffe commenter l’Atalanta. »

La phase de poules a été compliquée, il y a une progression depuis ?

Il y a eu une grosse défaite contre Manchester City, mais c’est une grosse équipe qui peut battre n’importe qui. A ce moment, ils n’étaient pas prêts. Mais je pense que c’est inédit une équipe qui se qualifie en perdant les 3 premiers matchs. Cela montre que l’équipe a appris de ses erreurs et qu’il y a des qualités. C’est une équipe qui ne lâche rien. Mentalement, c’est impressionnant.

Exclu - Paisley à propos d'Atalanta/PSG "Il y a des difficultés, mais aucune excuse"

Foto Gianluca Checchi/LaPresse
08 07 2020 Bergamo (Italia)
Sport Calcio
Atalanta vs Sampdoria – Campionato italiano di calcio Serie A 2019/2020 – Gewiss Stadium
Nella foto: Mister Gian Piero Gasperini
Photo Gianluca Checchi/LaPresse
08 07 2020 Bergamo (Italia)
Sport Soccer
Atalanta vs Sampdoria – Italian Football Championship League A 2019/2020 – Gewiss Stadium
In the picture: Mister Gian Piero Gasperini
Photo by Icon Sport – Stadio Atleti Azzurri d’Italia – Bergame (Italie)

Je les suis depuis 3-4 ans. La première année, c’était un vent de fraîcheur avec Gasperini. C’était déjà intéressé, puis ils ont confirmé. Et là, ils montrent qu’ils sont à la hauteur. Il n’y a pas de hasard. C’est un groupe qui a pris conscience de ses qualités. Ils jouent sans calculer. Moi, en tant qu’amoureux du football, je kiffe commenter l’Atalanta. Si je dois choisir, une équipe à commenter, c’est l’Atalanta. Mais j’espère que Paris va gagner, bien sûr (rires).

Paisley « Ce sera juste à la fraîcheur mentale. »

Les derniers matchs ont été moins flamboyants, avec moins de victoires et de buts. C’est de la gestion, de la fatigue ou l’absence d’Ilicic ?

C’est un peu tout. Il y a eu un alignement négatif des planètes. Ils ont joué tous les 3 jours avec de l’intensité, donc il y a eu de la fatigue. Ils avaient des objectifs et l’Atalanta a joué des gros. Elle y a laissé des plumes. Et après la qualification en Ligue des Champions, il y a eu une gestion légitime. Mais je ne m’attends pas à ce qu’ils soient en dessous face à Paris.

Les 10 jours en la fin du championnat et la LDC suffisent à recharger les batteries ?

Oui, je pense. Il faut surtout une fraîcheur mentale. Physiquement ils sont prêts. Ce sera juste à la fraîcheur mentale. Mais comment ne pas l’avoir lors d’un quart de finale de la Ligue des Champions ?

Paisley « Quand le cerveau n’est pas au rendez-vous, c’est le corps qui paye. »

Un avantage d’avoir pu enchaîner les matchs ?

Il y a deux sons de cloche. On a vu la Juventus, qui arrive très fatiguée en Ligue des Champions, avec des blessés. Il n’y en a pas eu beaucoup du côté de l’Atalanta. Et physiquement, je pense que la petite coupure va donner du gaz. Il fallait surtout une récupération mentale. Enchaîner tous les 3 jours, ça fatigue. Quand le cerveau n’est pas au rendez-vous, c’est le corps qui paye.

Le PSG n’a pas été très convaincant dans les finales, mais ont-elles pu bien le préparer ? Ou il faut s’inquiéter ?

On peut toujours s’inquiéter, le PSG ne fait rien comme tout le monde (rires). Maintenant, si Paris joue avec l’intensité et le sérieux, je ne vois pas comment ils peuvent ne pas passer.

Paisley « il peut tout de même y avoir un problème sur les côtés, avec un peu de méforme des latéraux. »

Malgré les qualités de l’Atalanta ?

Oui, mais cela prouve les qualités du PSG. Après, il peut tout de même y avoir un problème sur les côtés, avec un peu de méforme des latéraux. Ma crainte est là. Les deux finales de coupes n’ont pas rassuré tout le monde. Maintenant, la préparation a pu être faite pour ce Final 8. Les joueurs de côté de l’Atalanta, ce sont des monstres. Ils enchaînent les aller-retours.

On peut s’attendre à un PSG qui joue plus défensif et en contres ? Il y aurait un risque à jouer haut ?

Il faut être sûr de sa force et ne pas se tromper. Il faut aussi pouvoir s’adapter. Je pensais que le PSG aurait du mal contre-nature, mais il a su le faire contre Dortmund en étant costaud. Il faut s’appuyer dessus. Il y a aussi un gardien qui peut faire la différence.

Paisley « il faut passer et fermer les bouches. »

Un pronostic en étant objectif ?

Il y aura des buts, c’est sûr. 2-1 ou 3-2 pour Paris. Après, les équipes peuvent se craindre…mais pas tellement ici. Il n’y a qu’un seul match. Il n’y a pas de gestion, de réflexion. C’est comme une finale. Et il y a les 5 changements. Je ne

Exclu - Paisley à propos d'Atalanta/PSG "Il y a des difficultés, mais aucune excuse"

Gregory Paisley – Bein Sport – 29.11.2014 – Lens / Metz – 15eme journee de Ligue 1 -Amiens
Photo

sais pas si on peut faire du calcul dans un match qui est comme dans une finale. Il faut en tout cas un plan bis au cas où.

Il y a une bonne solidarité au PSG dernièrement…

Oui, je suis d’accord. Ils ne peuvent pas manquer de motivation sur ce match. C’est la compétition la plus motivante. Si tu n’as pas envie là, tu n’a pas ta place. Certains parlent de la Ligue 1 que le PSG domine trop, mais il y a des équipes qui survolent le championnat et sont là en Ligue des Champions. Comme le Bayern Munich. C’est un état d’esprit. Il y a des difficultés, mais aucune excuse. Certains pourront toujours parler. Si on veut arrêter avec les « si » et on dit », il faut passer et fermer les bouches. »

Retrouvez notre podcast sur ce match ci-dessous :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG