Restez connectés avec nous
Gourcuff "Ce n'est pas parce qu'un joueur gagne moins d'argent qu'il jouera moins bien au football"
©IconSport

Autour du PSG

Gourcuff « Ce n’est pas parce qu’un joueur gagne moins d’argent qu’il jouera moins bien au football »

Christian Gourcuff, entraîneur du FC Nantes depuis août 2019, s’est exprimé dans une interview pour Ouest-France au sujet de la reprise de la saison 2019-2020, suspendue à cause de l’épidémie du coronavirus. L’occasion de répéter son idée de laisser du temps pour caler le championnat sur l’année civile. Mais aussi et surtout de s’exprimer à propos des conséquences de cette crise sur le football. 

Gourcuff « Si le monde du foot diminue son train de vie de 50 %, voire plus, ce ne sera pas un problème. »

« Le championnat sur une année civile ?

Je l’ai dit récemment et je le pense toujours : le foot est un sport d’été. Commencer les saisons en février pour les finir en fin d’année civile serait une bonne chose pour les footballeurs comme pour les spectateurs.

Les conséquences de la crise sanitaire sur le foot ?

La crise du coronavirus ne touche pas que le football, mais plus globalement la mondialisation, la recherche généralisée du profit, l’économie capitaliste qui nous conduit dans le mur. Le foot est partie prenante de cette fuite en avant, avec, entre autres, une surenchère permanente des droits télé. Depuis des années, il vit à crédit. Les clubs qui vivent au-dessus de leurs moyens, sur l’endettement et l’argent virtuel, ceux qui spéculent, avec parfois des investisseurs étrangers sans de vraies garanties bancaires, sont fragilisés. Ceux qui s’en sortiront seront ceux qui ont une gestion réaliste et non spéculative.

Gourcuff « Le salary cap n’est ni souhaitable ni réaliste. »

Si le monde du foot diminue son train de vie de 50 %, voire plus, ce ne sera pas un problème. Ce n’est pas parce qu’un joueur gagne moins d’argent qu’il jouera moins bien au football. Mais je ne suis pas vraiment sûr que cela se produise.

Le salary cap ?

Il n’est ni souhaitable ni réaliste parce qu’il encouragera des formes détournées de rémunération des joueurs. »

Pour ce qui est du football durant l’été, on répète ici ce que l’on a déjà pu dire : ce n’est pas si simple que cela. Si tout le football européen s’est casé ainsi, ce n’est pas un hasard. Tout simplement, il fait trop chaud dans beaucoup de pays pendant plusieurs semaines pour jouer au football dans de bonnes conditions. Personne ne veut voir les équipes qui gèrent les efforts à cause de la chaleur, ni que des joueurs fassent des malaises. Ou alors il faudrait une pause dans la saison durant juillet et août environ…Ce qui nous ramène à la situation normale.

Quant à l’aspect financier, l’avis de Gourcuff est poussé, peut-être un peu cynique, mais loin d’être insensé. Cela fait un moment que l’on sait qu’il y a des sommes sans doute déraisonnables qui circulent dans le football. Et pas que dans ce sport. Cette crise est une opportunité pour amener des régulations. Cependant, on peut craindre qu’il n’y ait pas un changement majeur. Surtout que cette crise est d’abord sanitaire. Ce n’est pas le football qui s’est mis en difficulté tout seul. Même si on voit qu’il faudrait possiblement faire un peu plus attention pour se préparer aux problèmes.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG