Restez connectés avec nous
Kombouaré appelle à la grève pour obtenir une Ligue 1 à 22 clubs la saison prochaine
©IconSport

Autour du PSG

Kombouaré appelle à la grève pour obtenir une Ligue 1 à 22 clubs la saison prochaine

Antoine Kombouaré, ancien défenseur (1990-1995) et entraîneur (2009-2011) du Paris Saint-Germain notamment qui est plus récemment passé par Lens, Guingamp, Dijon ou Toulouse (octobre 2019 à janvier 2020), a pris la parole ce dimanche dans le journal L’Equipe. L’occasion de faire passer un message fort à propos de l’arrêt de la Ligue 1 2019-2020 avec un classement fixé par quotidien, ainsi que deux descentes (le 20e et le 19e, soit Toulouse et Amiens) et deux montées depuis la Ligue 2 (Lorient et Lens). Casque d’Or réclame que la Ligue 1 soit à 22 clubs la saison prochaine pour éviter d’envoyer Amiens et Toulouse dans la division inférieure par « injustice ». Il aimerait qu’il y ait une grève jusqu’à l’obtention de cette décision.

Kombouaré « Il ne s’agit pas de remettre en cause l’arrêt des Championnats. »

« Je veux lancer un appel à ma corporation, à mes amis entraîneurs, aux joueurs. Ce qui se passe actuellement, la relégation de Toulouse et Amiens, constitue une profonde injustice. Le foot a l’occasion unique de faire preuve d’humanité et de solidarité mais aussi de bon sens et de courage. C’est le moment de montrer une autre image et d’arrêter de penser à sa gueule.

Que prônez-vous ?

Que la saison prochaine se joue à 22 en L1. (…) Quand tu descends parce que sportivement tu n’as pas fait le travail, il n’y a pas à discuter. Mais là, il restait 30 points à prendre et les règlements ne prévoient pas un arrêt dans ces conditions. Ce sont nos amis, nos frères avec qui on a joué qui sont touchés. On est une famille et on se tend la main quand l’un souffre.

Si je veux que la saison reprenne ?

Il ne s’agit pas de remettre en cause l’arrêt des Championnats, il y a une urgence sanitaire dépassant le football. Mais M. Le Graët et la Ligue doivent faire quelque chose. (…) Les dirigeants doivent se mettre d’accord et acter que la saison suivante il y ait quatre descentes afin de revenir à 20 clubs. Je suis persuadé que la majorité des gens du football serait d’accord avec cette option.

Kombouaré “Si on n’est pas 22, on ne débute pas.”

On peut trouver des dates supplémentaires alors qu’il n’y a plus de Coupe de la Ligue. On pourrait aussi réduire ou supprimer la trêve hivernale puisque la situation est inédite. Et avec le nouveau contrat de droits télé, cela serait moins préjudiciable pour l’ensemble des clubs.

Que faire si la demande n’est pas entendue ?

Il faut mener une action. Que les joueurs et les entraîneurs se mettent d’accord pour faire grève en début de saison prochaine si ça n’évolue pas. Les capitaines doivent se réunir et adopter une position commune avec un message clair : ‘Si on n’est pas 22, on ne débute pas’. »

Un combat avec une belle intention, mais qui est loin d’être promis au succès.

On peut au moins apprécier, contrairement à ce que l’on avec le président lyonnais Jean-Michel Aulas, que le combat semble bien être tourné vers le bien du football français en général. C’est une belle cause, que l’on soit d’accord ou non avec ce qui est visé. Il y a du sens à donner une chance à Amiens et Toulouse, qui pouvaient encore se sauver, s’il y a la possibilité de jouer à 22 clubs. Cependant, ce n’est pas forcément une bonne chose. On peut craindre malheureusement que cela amène de nouvelles plaintes de certains clubs pour obtenir une meilleure situation dans cette fin de saison.

Surtout, cela peut poser de vrais soucis sur le calendrier. Kombouaré évoque des éléments favorables, avec la fin de la Coupe de la Ligue et une trêve hivernale qui peut être modifiée. Sauf que la fin de la compétition a justement été faite pour donner de la place. Et ces journées de Ligue 1 ajoutées par la présence de plus de clubs les corneront tous (contrairement à la coupe, où il y a des équipes éliminées). Quant à la trêve, il est déjà en danger justement parce que le calendrier à 20 clubs peut être difficile à caser à cause d’un début de championnat qui pourrait être retardé et une fin qui ne peut pas bouger à cause de l’Euro et la Copa America en 2021. Rajouter des clubs ce peut donc être ajouter des problèmes. Cela ne peut pas être oublié.

Reste à voir si l’appel de Kombouaré sera suivi. Une grève serait quelque chose de très fort, mais on serait surpris qu’il soit mis en place. Surtout que les clubs souffrent financièrement en ce moment et ont besoin de la reprise. Sans oublier que ce peut être trop tard pour tout changer si la compétition doit reprendre. Le combat pourrait être mené avant. Mais rien ne dit qu’il y aura gain de cause.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG