Restez connectés avec nous
La Ligue 1 pourrait ne pas reprendre et se jouer à 22 clubs la saison prochaine, assure Garétier

Autour du PSG

La Ligue 1 pourrait ne pas reprendre et se jouer à 22 clubs la saison prochaine, assure Garétier

Geffroy Garétier, journaliste de Canal+, s’est exprimé au micro du Late Football Club à propos de la possibilité pour la Ligue 1 de ne pas se jouer jusqu’au bout sur la saison 2019-2020 alors que l’on a plutôt vu des idées dernièrement pour finir les compétitions, quitte à prendre du retard. Mais il y a selon lui une vraie réflexion pour faire comme cela été proposé en Serie A. C’est-à-dire d’arrêter la saison au classement actuel, avec les places utilisées pour les qualifications en Europe, un titre qui n’est pas attribué, les relégables qui sont maintenus et deux promus qui montent.

« L’Italie, le pays le plus touché au monde, a évidemment raison par rapport à la situation nationale. Malheureusement, la situation sanitaire empêche toute reprise du foot à court terme, voire à moyen terme. Mais ne nous leurrons pas, la situation italienne arrive en France avec quelques jours de décalage. Donc la réflexion des dirigeants du foot italien va être menée. Et je peux vous dire qu’elle est déjà mené en même s’ils ne communiquent pas dessus, par les dirigeants du football français.

Garétier « Ils seraient prêts à faire une saison prochaine avec 22 clubs. »

Officiellement, on espère reprendre la saison coûte que coûte. Mais si on ne peut pas terminer la saison à la mi-juillet, ou au plus tard fin juillet, on envisage sérieusement d’annuler la saison et de reprendre globalement les mêmes cas de figure qu’en Italie. Ils seraient prêts à faire une saison prochaine avec 22 clubs. Pas de descente, deux montées et on décale les descentes à la saison prochaine. »

Face à cette situation exceptionnelle, il va falloir s’adapter. La solution sortira forcément des habitudes et aura sans doute des inconvénients. Il faut réussir à trouver ce qui sera le moins gênant et cette option n’est pas dénuée de sens. On évite de brusquer les joueurs. Cependant, des clubs auront sans doute du mal à accepter un arrêt de la compétition alors qu’ils espèrent améliorer leur classement. Aussi, ils perdraient ainsi beaucoup sur l’aspect financier. Sans oublier les complications liées au fait d’être exceptionnellement à 22 clubs. Alors on peut bien imaginer que la réflexion existe au cas où, mais on peine à penser que ce serait une option prioritaire.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG