Restez connectés avec nous
PSG/OM - Larqué "En deux jours, Rudi Garcia ne pourra rien mettre en place"

Autour du PSG

Larqué pense que l’ASSE de 76 et l’OM de 93 n’aurait rien pu faire contre ce PSG

Le Paris Saint Germain est devenu une machine à records, champion de France 8 journées avant la fin du championnat, la domination parisienne est sans partage. A l’heure où de nombreux observateurs se demandent si la Ligue 1 possède actuellement la meilleure équipe française de tous les temps, Jean-Michel Larqué, ancien joueur de l’AS Saint-Etienne notamment et aujourd’hui consultant, a livré sa vision des choses dans les colonnes de France Football : 

« J’ai aimé leur implication totale dès la première journée, ce qui n’était pas le cas avant. Il faut mettre en valeur que cette équipe qui avait tout raflé l’an passé sur le plan national a cherché à s’améliorer encore. À l’extérieur, ils jouent dix-neuf ‘matches de l’année’, car c’est comme ça que l’adversaire prépare ce rendez-vous face à eux. Et au Parc, ils doivent impérativement gagner et souvent en faisant le spectacle. Ce n’est pas si simple, croyez-moi !

C’est difficile car le foot a trop changé. À Sainté, en 1976, sur les seize joueurs de la finale de Glasgow, quatorze venaient du centre de formation. Il est clair que l’on ne gagnerait pas un match face à ce PSG-là, tout comme il est probable que l’OM champion d’Europe 1993 n’en gagnerait pas beaucoup non plus.  »

Il est bien évidemment compliqué de comparer les époques tant le football change de génération en génération. Ainsi est-ce que le PSG aurait dominé « Sainté 76 » et « l’OM 93 », personne n’aura la réponse. Mais il faut souligner que l’ancien joueur et entraîneur du PSG rend hommage au club de la capitale de fort belle manière à travers ces compliments. On va quand même être d’accord avec lui sur le fait que ces deux clubs auraient eu toutes les peines du monde pour gagner contre le Paris actuel.

Les Rouges et Bleus ont démarré la saison en trombe et même dans le dur, ils sont tellement au dessus qu’ils parviennent toujours à vaincre (comme lors de la première journée de Ligue à Lille, où le PSG a joué à 10 à partir du carton rouge d’Adrien Rabiot à la 25e minute).

En Ligue 1, leur supériorité est incontestés mais comme on le dit régulièrement un joli parcours en Champion’s League leur fera passer un cap, auprès des observateurs sportifs notamment, mais aussi dans l’opinion mondiale. Malheureusement, Paris sera toujours jalousé en France et on sait également que les détracteurs du club attendent avec impatience un faux pas en quart de finale.

En cas de victoire finale, la raison sera toute trouvée « c’est grâce à l’argent! » car c’est bien connu tous les clubs qui gagnent la Champion’s League sont composés de footballeurs smicards.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG