Restez connectés avec nous
Laurent Blanc Cavani S’il avait été comme d’autres, trop orgueilleux, ç’aurait pu exploser

Anciens

Laurent Blanc « Cavani ? S’il avait été comme d’autres, trop orgueilleux, ç’aurait pu exploser »

Laurent Blanc, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain (2013-2016) s’est confié dans L’Equipe à propos d’Edinson Cavani, qui est devenu le meilleur buteur du club hier (157 buts) et qu’il a entraîné sur ses 3 années à Paris (les premières de l’Uruguayen dans la capitale). Blanc avoue son admiration pour l’Uruguayen et explique les années durant lesquelles il l’a utilisé comme ailier gauche avec Zlatan Ibrahimovic dans l’axe.

« Ce qui est étonnant, c’est sa capacité à renouveler les efforts à haute intensité, assez exceptionnelle pour un attaquant. D’habitude, c’est plutôt le cas des milieux, type Blaise Matuidi. Du coup, les défenseurs n’arrivent plus à le suivre à partir d’un certain moment. Edi, qui est très généreux dans la vie, l’est aussi sur le terrain. Pour le bien de l’équipe, mais aussi pour le sien.

On ne peut pas dire qu’il soit fragile. À part quelques ennuis musculaires minimes, c’est une personne dure au mal. Non seulement, il n’est jamais blessé, mais il a un coffre énorme.Il travaille énormément et veut insister sur le travail de son physique, il veut peaufiner ça. Ça le rassure, à mon avis.[…] Tout ce que vous lui proposez, il le fait à fond. Ce n’est pas un tricheur. Il aime fondamentalement le foot. Sa marge de progression ? Dans la participation au jeu.

Des joueurs qui marquent en étant aussi utiles à un collectif, il y en a moins

Je l’ai fait jouer sur le côté ? Je savais que ça ne lui plaisait pas de jouer de la sorte, plus sur un côté. Mais il l’a fait car il savait que ça allait lui amener quelque chose. Il est très collectif dans l’âme, heureusement. S’il avait été comme d’autres, trop orgueilleux, ç’aurait pu exploser. Des joueurs qui marquent, il y en a pas mal. Des joueurs qui marquent en étant aussi utiles à un collectif, il y en a moins. Il est pratiquement le seul avec cette référence. Il fait partie des meilleurs avants-centres au monde. »

Si Cavani n’est pas le plus technique des attaquants (on ne l’imagine pas dribbler 2 defenseurs pour terminer une action) il y a bien des points pour admirer le numéro 9 parisien. Non seulement parce qu’il inscrit de très nombreux buts, possède un bon pied gauche et un jeu de tête exceptionnel, mais aussi pour sa dépense d’énergie à chaque match pour son équipe.

Cavani joue pour faire gagner son équipe.

Cela demande tout d’abord des capacités physiques exceptionnelle et avec une hygiène de vie irréprochable. Il est nécessaire aussi de ce qui fait que Cavani est tant aimé des supporters : une grinta exceptionnelle et un altruisme admirable. Il ne se ménage jamais dans les efforts défensifs, fait même des sprints pour aider son équipe à arrêter un contre. Le tout sans jamais arrêter de faire des appels de balle pour créer des espaces et tenter d’aller marquer.

Blanc aurait eu des soucis avec un autre buteur placé dans le couloir. Et certainement que d’autres joueurs auraient causé plus de problèmes sur certains « cas » ces dernières années, Cavani est un combattant seigneur. Il se donne à fond pour son équipe et veut surtout en retour que tous les joueurs fassent les efforts pour gagner. Le reste c’est plutôt du détail et il s’adapte tant qu’il peut aider son équipe à gagner.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens