Restez connectés avec nous
Le projet alternatif de la réforme de la Ligue des Champions proposé par la FFF détaillé par Le Parisien

Autour du PSG

Le projet alternatif de la réforme de la Ligue des Champions proposé par la FFF détaillé par Le Parisien

Le projet de réforme de la Ligue des Champions à partir de 2024 n’a pas fini de faire parler. Notamment parce que rien n’est figé pour le moment. Le football français a fait savoir qu’il rejette le projet tel qu’il est pour le moment. De plus, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, a mis en place une proposition alternative qu’il a présenté aux clubs professionnels français mercredi. Le Parisien en a présenté les idées principales.

« La FFF milite pour une réduction du nombre de dates européennes (21 dans le projet de réforme actuel avec quatre groupes de huit équipes). Par quel biais ? La création de six poules de six équipes en Ligue des champions (36 participants au lieu de 32) voire huit poules de cinq (40 participants).

Pas question pour la FFF de laisser faire un projet où les 24 meilleures équipes d’une édition de Ligue des champions seraient garanties de participer à la suivante, indépendamment de leurs performances en championnats. Cette mesure signerait l’arrêt de mort des championnats nationaux. Dans cet esprit, Le Graët propose de n’offrir cette garantie qu’aux huit meilleures équipes, c’est-à-dire aux quarts de finaliste de la C1, et aux demi-finalistes de la Ligue Europa, automatiquement promus la saison suivante dans la compétition reine.

De quoi protéger le football français.

Les 24 billets restants (dans une formule à 36 équipes) seraient ouverts sur la base des résultats dans les championnats nationaux. Les quatre grands championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie) conserveraient leurs quatre places automatiques. Quant à la France, dans ce contre-projet, elle passerait de « deux places et demie » actuellement (avec le passage par un barrage pour le 3e du championnat) à trois places. »

Des idées qui ne semblent pas inintéressantes. Du moins, ce n’est pas pire que le projet évoqué dernièrement. La Ligue des Champions va probablement changer, autant faire avec et essayer de la modeler le mieux possible. Ici, on voit une certaine défense du football français. On a du mal à voir comment il peut être justifié que la Ligue 1 obtienne 3 places qualificatives dans cette compétition européennes. Garder les places actuelles, ou alors « seulement » 2 semblerait déjà pas si mal. Il ne faut pas oublier que chaque championnat devrait défendre ses intérêts et tenter de se placer le mieux possible dans cette mutation.

De toute façon, ce n’est pas encore la proposition définitive du football français. Les clubs ont 8 jours pour apporter des modifications. Certains détails peuvent encore changer. Bien sûr, la Ligue 1 veut le plus de place possible. Mais il faut aussi un projet le plus acceptable possible à présenter le 24 mai dans le « débat international » pour que le football français soit écouté et puisse négocier. Et on se doute qu’il y aura une certaine « bataille » pour les places qualificatives. En tout cas, cette nouvelle Ligue des Champions est encore loin d’être fixée.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG