Restez connectés avec nous
LOSC/PSG - Galtier évoque son ambition, la tactique, la domination parisienne en France et le calendrier

Adversaires

LOSC/PSG – Galtier évoque son ambition, la tactique, la domination parisienne en France et le calendrier

Christopher Galtier, entraîneur du LOSC (5e), était en conférence de presse ce vendredi afin d’évoquer la réception au Stade Pierre-Mauroy du Paris Saint-Germain (1er) dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 21h00, diffusion sur Canal+). Le coach a notamment expliqué qu’il ne faut pas trop penser au succès de la fin de saison passée (5-1, 32e journée de Ligue 1), qu’il ne veut pas changer l’idée de jeu par rapport à l’habitude lilloise et qu’il est « agaçant » de voir Paris dominer sur la scène nationale. Il a aussi été amené à évoquer le calendrier très chargé.

La victoire 5-1 de la saison dernière est encore envisageable ?

Sur un match tout est envisageable, même à l’époque quand nous avons eu le bonheur de l’emporter contre Paris personne n’imaginait que ce genre de match arrive. On avait profité de beaucoup de circonstances. Des blessés rapidement, une expulsion et on a su profiter de la situation. Les effectifs ont changé énormément. Le Paris de la fin de saison n’est pas le même qu’aujourd’hui. Encore plus sur un plan offensif. Même s’il y a l’enchaînement des matchs, ils ont on un effectif très étoffé. Il y a des échéances importantes qui arrivent pour eux, mais vu leur potentiel ce sera un match très difficile c’est sûr.

Galtier « On va jouer avec notre philosophie de jeu. »

Une tactique moins défensive que lors du match en Ligue 1 au Parc ?

Ce n’était pas une tactique particulièrement défensive. On avait utilisé ce système aussi en Ligue des Champions. On pensait pouvoir être solide et contrarier la relance parisienne pour profiter de certains espaces. Cela n’avait pas été le cas. Est-ce qu’on jouera avec le même système que lors de ce match ? Non.

On va jouer avec notre philosophie de jeu. J’ai pu faire le constat qu’en changeant de système avec peu de temps pour le préparer il était difficile de passer à autre chose avec nos jeunes joueurs. Nous avons nos repères dans notre système, avec différentes animations possibles.

Pourquoi changer de système alors que l’on est performant à domicile, cela change beaucoup d’avoir Paris en face ?

Il y a de la difficulté dans tous les matchs, mais on sait quel genre de match se présente à nous avec Paris. On peut avoir la tentation de mettre plus de densité dans certains secteurs pour contrer leur potentiel offensif. Je n’aime pas le terme de Quatre Fantastiques. Ils ont 4 joueurs extraordinaires dans le secteur offensif, évidemment que c’est une des clefs du match. Mais aller là où ils ne nous attendent pas peut aussi en être une.

Galtier « il faudra aussi de l’abnégation pour amener le danger sur le but parisien et marquer. »

Une obligation de résultat qui rend le match plus compliqué ?

Il y a toujours une obligation de résultat. On se doit d’être performant. Le PSG arrive vite après la reprise. Il y a 3 points en jeu, il faudra tout faire pour essayer de les avoir. Il faudra être très juste sur le plan défensif, avoir le geste juste. Mais il faudra aussi de l’abnégation pour amener le danger sur le but parisien et marquer.

Il manque une vraie concurrence au PSG en Ligue 1 ?

C’est dommage. Même s’il y a des équipes qui ont fait des exploits, comme Rennes en Coupe de France alors que c’était mal engagé. Quand on est engagé dans une compétition, on veut aller au bout. Et là, souvent, on tombe sur le PSG. Cette année, avec des parcours moyens dans les coupes, ils vont vouloir tout prendre. C’est normal. On met beaucoup d’énergie pour gagner dans ces compétitions. Mais après il y a Paris et c’est très difficile. Alors c’est un peu agaçant. Bien sûr, en championnat ils peuvent perdre des points sur des relâchements, avec des circonstances de match par exemple. Ils peuvent se rattraper ensuite. Mais c’est frustrant, oui.

Galtier « Le seul danger pour Paris en Europe c’est sa suprématie en championnat. »

Il faut protéger les joueurs du PSG en vue de la Ligue des Champions en les faisant moins jouer ?

C’est au coach Thomas Tuchel de répondre. Le calendrier est bien fait ou pas, je constate que l’on va jouer tous les 3 jours. Il y a beaucoup de matchs. Il y a un calendrier très chargé. Est-ce que c’est à cause de cela que les équipes françaises ne vont pas loin en Coupe d’Europe ? Je ne suis pas sûr. Quand on voit le calendrier en Angleterre. Mais il peut y avoir une réflexion pour aérer un peu. Comme avec des matchs de championnat le Ligue 1. Le seul danger pour Paris en Europe c’est sa suprématie en championnat.

Une préparation particulière ?

Je fais comme pour les autres. D’autant plus que nous n’avons pas eu le temps avec la demi-finale de la Coupe de la Ligue. J’ai basculé rapidement dans la préparation du match contre Paris, avec mon staff qui a fait du travail en amont. On a quand même eu du temps pour travailler.

La qualification en Europa League serait un bon résultat ?

C’est difficile à dire. Si je dis non, c’est prétentieux. Si je dis oui, c’est ambitieux.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires