Restez connectés avec nous
Meunier évoque la "démesure" des fêtes d'anniversaires au PSG
©IconSport

Autour du PSG

Meunier évoque la « démesure » des fêtes d’anniversaires au PSG

Thomas Meunier, arrière droit de 28 ans qui a quitté le Paris Saint-Germain le 30 juin dernier à la fin de son contrat afin de rejoindre le Borussia Dortmund, s’est très longuement confié auprès de la RTBF. L’occasion pour le Belge de revenir sur son départ polémique du club de la capitale, cela en envoyant quelques piques au directeur sportif Leonardo. Mais il est aussi revenu sur une grande différence aperçue par rapport à ses anciens clubs : les fêtes d’anniversaire.

Meunier « C’est Paris, c’est la démesure, ce sont les discothèques, les dîners, les fêtes d’anniversaire. »

« Rien que les fêtes d’anniversaires, c’était quelque chose d’incroyable. Incroyable!. Là où à Bruges, pour un annif, on payait un coup dans un bar et on faisait des flèches jusqu’à 6h du matin ou un billard. Ici, c’est la démesure ! Mais ça ressemble au club. C’est louer un palais, louer un bâtiment, faire une fête avec des dizaines de centaines de personnes. Ce sont des vedettes ! C’est là qu’on voit que ce sont plus que des joueurs de football. Je trouve ça dingue.

Que veulent les jeunes ? Une belle voiture, une belle femme, Instagram, la visibilité, l’image, ils veulent la reconnaissance etc… et ça ce sont des trucs de footballeurs. Rouler en Bugatti et tout et tout. Ce n’est pas être joueur de football ! Et elle est là la différence. Et ici, dans ce genre de situation, être footballeur, c’est ça ! C’est Paris, c’est la démesure, ce sont les discothèques, les dîners, les fêtes d’anniversaire.

Meunier « C’est là où clairement, j’ai découvert quelque chose de…enfin j’apprécie ça. »

C’est super parce que ça crée une cohésion de groupe et tu as besoin de choses comme ça. Mais ce n’est pas organisé comme dans une petite ville ou dans une ville moyenne, c’est organisé à la parisienne et tout va de pair. C’est là où clairement, j’ai découvert quelque chose de…enfin j’apprécie ça. Je n’ai pas pu participer à toutes les fêtes malheureusement. Mais à toutes celles où je suis allé, je me suis toujours super bien amusé. »

Dans une période de tension entre le PSG et Meunier, cette déclaration risque de mal passer. Du moins, on a le sentiment sur une grande partie qu’il y a une forme de critique des fêtes parisiennes. Mais il ne cache pas finalement qu’il a pu apprécier ces moments. Il faut sans doute plutôt y voir la description d’un tout autre monde par rapport à ses habitudes avant sa signature en 2016. Il avait alors déjà insisté sur le fait qu’il se retrouvait dans une toute dimension. Cela ne valait pas que pour le terrain. Et on ne peut pas cacher que les fêtes des joueurs du PSG ont semblé plutôt impressionnantes ces dernières années.

Cela a d’ailleurs été critiqué par certains supporters et « spécialistes ». Ce qui a pu agacer les joueurs. L’essentiel étant que ces derniers ont montré que cela ne les empêche pas d’être professionnels tout au long de l’année et de réussir de grandes performances ensemble. Meunier le souligne même très justement, c’est important pour la cohésion du groupe. Alors il faut laisser vivre un peu le groupe. Même s’il y a sur certaines choses des limites à ne pas dépasser.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG