Restez connectés avec nous
Obraniak réagit au départ de Kouassi "Ça n'a aucun sens sur le plan sportif de partir."

Autour du PSG

Obraniak réagit au départ de Kouassi « Ça n’a aucun sens sur le plan sportif de partir. »

Ludovic Obraniak, ancien milieu offensif de Bordeaux et de la Pologne devenu consultant sportif, s’est exprimé au micro de L’Equipe du Soir à propos du départ de Tanguy Kouassi, défenseur/milieu de 17 ans formé au Paris Saint-Germain, qui a décidé de signer son premier contrat professionnel au Bayern Munich malgré une belle proposition parisienne.

« J’ai du mal à comprendre. Dans les années 2000, quand j’ai débuté, il n’y avait rien de plus beau que de commencer dans son club formateur. Aujourd’hui, on est dans une nouvelle ère avec un nouveau type d’agents. Ils se substituent parfois à la famille. Je n’en veux pas à Tanguy Kouassi. Il a 18 balais. Moi aussi j’étais manipulable à cet âge.

Après, il y a le rôle du PSG dans tout ça. Le discours pour l’agent est assez simple, il n’a qu’à dire : ‘Regarde Diaby, regarde Nkunku, regarde comment ils s’éclatent en Bundesliga’. Et puis comment se expliquer qu’il soit en fin de contrat aspirant ? On n’a pas détecté ses qualités avant ? Ça veut dire que le projet du PSG ne lui parle pas. Et que quelques arguments d’un pseudo agent ont suffi.

Obraniak « A sa place, je reste les yeux fermés. »

Je vais continuer à me battre contre ça parce que cela m’énerve au plus haut point ! Ça n’a aucun sens sur le plan sportif de partir. A Paris, le coach lui fait confiance. Il n’a pas de garantie au Bayern. Et puis Paris c’est ton club formateur et tu es dans un des meilleurs clubs. Ton coach t’as fait jouer. Tu sais que tu peux rentrer dans une rotation et tu as 18 an. C’est le PSG, il ne faut pas déconner non plus ! Moi, à sa place, je reste les yeux fermés. »

Le cas Tanguy Kouassi risque de peser lourd dans la gestion future des contrats aspirants. Le directeur sportif parisien Leonardo a reconnu avoir peut-être commis une « erreur » sur le sujet. Ce qui pourrait le ramener à la règle qu’il a tentée d’éviter du « tu ne signes pas, tu ne joues pas« . Ce qui est bien dommage pour les prochains Titis, mais serait compréhensible après les matchs avec l’équipe première de Kouassi. Difficile de lui montrer plus de confiance.

Il faut également espérer une évolution des mentalités et de la réglementation sur le contrat de ces joueurs, qui peuvent partir gratuitement trop facilement dans le club de leur choix. La dérégulation du marché des transferts et la course au prochain Lionel Messi ( attaquant du FC Barcelone), poussent les clubs à recruter de plus en plus jeune, quitte à flirter avec la légalité, par le biais d’agents peu scrupuleux. Ce qui est finalement bénéfique pour personne. Il n’est pas impossible que Kouassi ait des regrets dans les prochains mois, alors que la voie était toute tracée pour s’imposer à Paris, son club formateur qui a un beau projet.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG