Restez connectés avec nous
Le Parisien distribue les bons et les mauvais points des matchs amicaux du PSG

Autour du PSG

Le Parisien distribue les bons et les mauvais points des matchs amicaux du PSG

Le Paris Saint-Germain a parfaitement réussi sa tournée aux Etats-Unis. Avec ses trois victoires à l’International Champions Cup (Inter 3-1, Real Madrid 3-1 et Leicester 4-0), le club de la capitale se prépare à sa rencontre face à l’Olympique Lyonnais ce samedi au Trophée des Champions. 

Le Parisien a fait l’analyse des matchs amicaux cette tournée réussie du PSG. Certains joueurs sont sortis du lot « Trapp a été impérial contre le Real Madrid, tout comme Areola contre Leicester, dans des styles un peu différents. »

Le premier s’est décisif contre le Real Madrid même s’il ne peut rien faire sur le penalty de Marcelo. Le second a été à son aise contre le champion d’Angleterre Leicester. Si Unai Emery a clairement précisé qu’il n’y aurait pas de gardien numéro 1 ou 2, on veut tous savoir qui sera le titulaire indiscutable pour la saison 2016-2017.

« Chez les latéraux droits, Thomas Meunier a été assez bluffant. Contre le Real Madrid, le Belge a inscrit un doublé. Face à Leicester, le défenseur a réalisé un grand pont dans la surface juste avant l’obtention d’un penalty, puis il a adressé une passe décisive à Ikoné. On n’a pas eu beaucoup l’occasion de le voir défendre, mais il est une nouvelle arme offensive pour Paris. Son concurrent Serge Aurier a été élu homme du match contre l’Inter Milan en montrant de très belles choses en défense centrale. Une nouvelle page s’ouvre pour lui. »

Thomas Meunier, entré pour son premier match à 15 min de la fin, a montré quelques séquences intéressantes lors de la rencontre contre le club lombard. C’est contre le 11 fois vainqueur de la LDC qu’il a su mettre son pied gauche en évidence avec son doublé. Même contre Leicester avec une passe décisive pour Ikoné et aussi à l’origine de l’action qui permet d’obtenir un penalty. Cependant, on ne l’a pas trop vu défensivement parlant, car il n’a pas été beaucoup mis au défi, mais le PSG peut compter sur son Belge pour les phases offensives.

Son coéquipier et rival Serge Aurier s’est distingué lors du match contre le club italien. Non seulement, il a mis un doublé mais il a même fini le match en étant capitaine. Il a été capable de gérer en défense centrale après la blessure de Thiago Silva. On sent que ses affaires extra-sportives sont loin derrière lui.

« Les deux révélations de la tournée sont Jonathan Ikoné et Lorenzo Callegari, 18 ans. »

Deux purs produits de la formation qui ont été très bons durant les matches amicaux. Mais attention, il faut savoir rester mesuré et patient. Les matchs amicaux sont différents de la compétition. Les deux jeunes ont prouvé qu’ils ont du talent et qu’on peut croire en eux, mais il y a encore du travail avant de pouvoir jouer régulièrement. Il faudra travailler pour s’imposer, surtout dans un groupe de la qualité de celui du PSG.

Par contre, il y a des joueurs qui ont un peu déçu comme Hatem Ben Arfa « Sur le plan de l’intégration, le stage a été excellent pour Hatem Ben Arfa. Sur le terrain, en revanche, le bilan est décevant. La période de préparation physique n’est pas non plus propice à l’explosivité et aux dribbles qui font la plus-value de Ben Arfa. Seulement, en le cantonnant à un rôle secondaire, Unai Emery a sans doute voulu lui faire passer un message. Certains membres du staff aimeraient le voir s’affiner et ne le lâchent pas d’une semelle. »

La recrue du PSG ne sait pas vraiment montré à son meilleur niveau lors des matchs. Certes, le groupe l’a très bien intégré mais c’est sur le terrain qu’on doit le voir. D’ailleurs selon certains médias, le staff du PSG trouverait l’international français un peu lourd physiquement. D’ailleurs David Luiz avait fait cette petite remarque sur le ton de l’humour évidemment. Certains membres du staff veulent tout faire pour qu’il puisse s’affiner. Ben Arfa sera certainement très attentif à cette consigne, c’est le seul moyen de s’imposer à Paris.

Le Parisien évoque aussi Cavani par les déceptions « Sorti de l’ombre d’Ibrahimovic, Edinson Cavani sera le leader de l’attaque cette saison. Il a raté beaucoup de choses lors de son entrée contre l’Inter et de ses 68 minutes contre le Real. Il a ouvert le score sur penalty et été plus tranchant dans ses courses contre Leicester. »

Pendant 3 saisons, l’Uruguayen a du vivre en étant dans l’ombre de Zlatan Ibrahimovic. Même si ses statistiques sont plutôt bonnes (81 buts en 148 matchs depuis son arrivée en 2013) , le joueur de la Celeste a déçu. Certes il fait des efforts, mais il a beaucoup raté. Son seul et unique but a été un penalty.

Seulement, il ne faut pas oublier que ce ne sont que des matchs amicaux qui sont dans la cadre d’une préparation lourde. Il faut attendre un peu avant de juger, surtout qu’il sortait d’une Copa America très compliquée. On attend de grande chose de la part de Cavani et il n’aura plus de place pour les excuses d’ici peu, mais il est encore beaucoup trop tôt pour le condamner.

Enfin, Le Parisien note que Pastore n’a pas eu un grand rendement « Javier Pastore devra être beaucoup plus influent pour rayonner à la hauteur du 10 qu’il porte désormais ».

El Flaco a en effet été plutôt discret durant ces matchs, mais il ne faut pas oublier qu’il revient d’une longue série de blessures. Il faut donc reprendre le rythme, retrouver les sensations et le tout sans prendre le moindre risque. Il ne faut pas s’inquiéter pour le niveau de jeu de l’Argentin, qui a tout de même réussi quelques passes superbes.

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG