Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Perrin a une « pensée » pour Tuchel qui va jouer « son avenir, sa crédibilité » contre Dortmund

©IconSport

Dans le mail envoyé au lecteur du Parisien, le journaliste Laurent Perrin a décidé d’évoquer la période difficile que traverse Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain qui est très critiqué après la défaite 2-1 contre le Borussia Dortmund en 8e de finale aller de la Ligue des Champions et qui doit obtenir la qualification pour garder sa place et une bonne image.

« C’est toujours passionnant de refaire le monde ou le match à la machine à café. D’avancer ses pions et ses arguments, de donner des leçons tactiques à ses collègues, qu’ils se feront un plaisir de démonter. Face à sa machine à café, Thomas Tuchel est seul. Au moment de trancher, de choisir l’organisation et les joueurs qui composent son équipe, il est face à lui-même. Le métier d’entraîneur est fascinant, mais sans doute l’un des plus exposés à la critique, donc à la pression. Il faut être solide. Dans dix jours, le coach allemand, cible de nombreuses critiques depuis le match à Dortmund, n’aura pas droit à l’erreur.

Perrin « Le PSG possède un tel effectif qu’un coach qui ne sait pas en tirer profit met sa carrière en péril. »

Il ne joue pas seulement son avenir à Paris, il joue sa crédibilité, sa réputation. Le grand Lothar Matthäus n’a pas attendu pour le dézinguer. Le PSG possède un tel effectif qu’un coach qui ne sait pas en tirer profit met sa carrière en péril. Demandez à Unai Emery ou Laurent Blanc. Va-t-il relancer les quatre fantastiques au risque de fragiliser une arrière-garde privée de Thiago Silva, Meunier et Verratti ? Va-t-il emballer le match avec quatre attaquants ou opter pour la prudence avec trois milieux, pour ne surtout pas prendre de but ? C’est toute la question. Je vais aller en parler à la machine à café, histoire de jouer le fanfaron. Avec une pensée pour l’ami Tuchel, plus seul que jamais. »

Sans excuser ce que l’on peut considérer comme des erreurs, Laurent Perrin souligne un point qui est intéressant. Il est un peu « facile » de juger les choix après le match et sans avoir tous les éléments. On ne sait jamais à quel point les joueurs ont bien respecté les consignes, il faut prendre en compte les erreurs individuelles, on ne connaît pas le détail de l’état de forme de chacun, etc. Alors on analyse comme on peut avec ce qui est à notre disposition. Le tout est de savoir rester mesuré.

On peut tout de même affirmer que les choix de Tuchel ont au moins surpris, avec aucun changement tactique et seulement 1 remplacement au cours de la rencontre. En tout cas, il faudra que l’équipe parisienne fasse bien au retour. Et il ne faudrait pas oublier de féliciter l’entraîneur si c’est le cas. A lui de trouver les bonnes formules aussi bien dans la tactique que dans le discours. Sinon, même s’il ne sera pas le seul responsable de l’échec, on n’imagine pas que l’Allemand puisse garder sa place. C’est la « dure » vie des coachs.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG