Autour du PSG

Pierre Ménès deplore le « torrent de critiques » reçu par Kurzawa, notamment après sa célébration en « chut »

Publie le 10/11/2017 a 19:31



  • Pierre Ménès, journaliste de Canal+, tient une chronique sur CNewsMatin. Dans celle de ce vendredi, il est venu sur les nombreuses critiques subies par Layvin Kurzawa, arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et l’Equipe de France, notamment après sa célébration de but en Ligue des Champions (il a fait un « chut »).

    « Critiqué depuis des mois, Layvin Kurzawa a inscrit un triplé contre Anderlecht au Parc des Princes et est devenu le premier défenseur de l’histoire à réussir cet exploit en Ligue des champions. Pourtant, après cela, beaucoup n’ont parlé que de la célébration de son premier but, où il a posé son index devant sa bouche pour faire taire les critiques à son égard. Les nombreuses critiques, le torrent de critiques même. Beaucoup plus que ce qu’un joueur peut sûrement supporter.

    Certes, l’international français n’a pas fait un début de saison fracassant, loin de là. Mais qu’on se serve d’une célébration, après tout assez humaine, pour continuer à le descendre, alors qu’il vient d’en planter trois, c’est incompréhensible. »

    Il faut apprendre à ne pas juger sur un match et se rappeler du contexte.

    Kurzawa n’a pas été en forme en début de saison, cela peut être dit. C’est un fait. Ce qui est anormal, c’est que pour une mauvaise statistique (17 centres qui n’ont pas trouvé un attaquant) contre le Luxembourg, il a été décidé sur les plateaux télés et les réseaux qu’il est le pire arrière du monde. Il était surprenant de voir comme son opération pour soigner une pubalgie en fin de saison passée a été oubliée, alors que Verratti était revenu en forme en décembre l’an dernier pour le même soucis.

    C’est malheureusement un phénomène répandu : quand un joueur est en méforme, il devient l’un des pires au monde. Dans le même temps, il suffit qu’un attaquant marque des buts sur quelques matchs de suite et il est génial (par exemple). il faudrait apprendre la mesure. Sans oublier que les joueurs sont des humains, avec des méformes, des moments géniaux…il faut juger sur plusieurs matchs, sur la durée.

    Kurzawa doit travailler pour faire mieux, mais est loin d’être le pire des joueurs.

    Kurzawa a des progrès à faire défensivement, mais on a déjà vu plusieurs qu’il est capable d’être un vrai atout offensif. Mais il faut pour cela être au top physiquement, surtout dans le système d’Unai Emery au PSG, qui demande de nombreux aller-retours. Il semble avoir repris confiance et être un peu plus en forme, laissons lui encore du temps pour travailler.

    Pour ce qui est de sa célébration, elle n’a rien de particulier. De nombreux joueurs l’ont déjà fait avant. S’il est plutôt aimé par le public et les « spécialistes », ce peut même être apprécié. Sauf que Kurzawa était déjà très pris en grippe alors les médias ont voulu faire une polémique. Sans doute peu utile. Restons concentrés sur le football, sauf s’il y a vraiment quelque chose de particulier.

    Publie le 10/11/2017 a 19:31

    Pierre Ménès deplore le « torrent de critiques » reçu par Kurzawa, notamment après sa célébration en « chut »

    Pierre Ménès, journaliste de Canal+, tient une chronique sur CNewsMatin. Dans celle de ce vendredi, il est venu sur les nombreuses critiques subies par Layvin Kurzawa, arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et l’Equipe de France, notamment après sa célébration de but en Ligue des Champions (il a fait un « chut »).

    « Critiqué depuis des mois, Layvin Kurzawa a inscrit un triplé contre Anderlecht au Parc des Princes et est devenu le premier défenseur de l’histoire à réussir cet exploit en Ligue des champions. Pourtant, après cela, beaucoup n’ont parlé que de la célébration de son premier but, où il a posé son index devant sa bouche pour faire taire les critiques à son égard. Les nombreuses critiques, le torrent de critiques même. Beaucoup plus que ce qu’un joueur peut sûrement supporter.

    Certes, l’international français n’a pas fait un début de saison fracassant, loin de là. Mais qu’on se serve d’une célébration, après tout assez humaine, pour continuer à le descendre, alors qu’il vient d’en planter trois, c’est incompréhensible. »

    Il faut apprendre à ne pas juger sur un match et se rappeler du contexte.

    Kurzawa n’a pas été en forme en début de saison, cela peut être dit. C’est un fait. Ce qui est anormal, c’est que pour une mauvaise statistique (17 centres qui n’ont pas trouvé un attaquant) contre le Luxembourg, il a été décidé sur les plateaux télés et les réseaux qu’il est le pire arrière du monde. Il était surprenant de voir comme son opération pour soigner une pubalgie en fin de saison passée a été oubliée, alors que Verratti était revenu en forme en décembre l’an dernier pour le même soucis.

    C’est malheureusement un phénomène répandu : quand un joueur est en méforme, il devient l’un des pires au monde. Dans le même temps, il suffit qu’un attaquant marque des buts sur quelques matchs de suite et il est génial (par exemple). il faudrait apprendre la mesure. Sans oublier que les joueurs sont des humains, avec des méformes, des moments géniaux…il faut juger sur plusieurs matchs, sur la durée.

    Kurzawa doit travailler pour faire mieux, mais est loin d’être le pire des joueurs.

    Kurzawa a des progrès à faire défensivement, mais on a déjà vu plusieurs qu’il est capable d’être un vrai atout offensif. Mais il faut pour cela être au top physiquement, surtout dans le système d’Unai Emery au PSG, qui demande de nombreux aller-retours. Il semble avoir repris confiance et être un peu plus en forme, laissons lui encore du temps pour travailler.

    Pour ce qui est de sa célébration, elle n’a rien de particulier. De nombreux joueurs l’ont déjà fait avant. S’il est plutôt aimé par le public et les « spécialistes », ce peut même être apprécié. Sauf que Kurzawa était déjà très pris en grippe alors les médias ont voulu faire une polémique. Sans doute peu utile. Restons concentrés sur le football, sauf s’il y a vraiment quelque chose de particulier.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    PSG/Celtic – Disponibilités et équipe possible du club de la capitale

    LDC

    Pour la 5e journée de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain affronte le Celtic Glasgow à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Rongier "Je ne suis pas encore au niveau du petit hibou""
    11 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Benarbia "Si Cavani se blesse cette saison, le PSG n’a pas d’avant-centre""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Féminines – Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain était en déplacement à Marseille pour le compte de ...

    Vidéos PSG

    Pierre Ménès deplore le « torrent de critiques » reçu par Kurzawa, notamment après sa célébration en « chut »

    <Autour du PSG

    Pierre Ménès, journaliste de Canal+, tient une chronique sur CNewsMatin. Dans celle de ce vendredi, il est venu sur les nombreuses critiques subies par Layvin Kurzawa, arrière gauche de 25 ans du Paris Saint-Germain et l’Equipe de France, notamment après sa célébration de but en Ligue des Champions (il a fait un « chut »).

    « Critiqué depuis des mois, Layvin Kurzawa a inscrit un triplé contre Anderlecht au Parc des Princes et est devenu le premier défenseur de l’histoire à réussir cet exploit en Ligue des champions. Pourtant, après cela, beaucoup n’ont parlé que de la célébration de son premier but, où il a posé son index devant sa bouche pour faire taire les critiques à son égard. Les nombreuses critiques, le torrent de critiques même. Beaucoup plus que ce qu’un joueur peut sûrement supporter.

    Certes, l’international français n’a pas fait un début de saison fracassant, loin de là. Mais qu’on se serve d’une célébration, après tout assez humaine, pour continuer à le descendre, alors qu’il vient d’en planter trois, c’est incompréhensible. »

    Il faut apprendre à ne pas juger sur un match et se rappeler du contexte.

    Kurzawa n’a pas été en forme en début de saison, cela peut être dit. C’est un fait. Ce qui est anormal, c’est que pour une mauvaise statistique (17 centres qui n’ont pas trouvé un attaquant) contre le Luxembourg, il a été décidé sur les plateaux télés et les réseaux qu’il est le pire arrière du monde. Il était surprenant de voir comme son opération pour soigner une pubalgie en fin de saison passée a été oubliée, alors que Verratti était revenu en forme en décembre l’an dernier pour le même soucis.

    C’est malheureusement un phénomène répandu : quand un joueur est en méforme, il devient l’un des pires au monde. Dans le même temps, il suffit qu’un attaquant marque des buts sur quelques matchs de suite et il est génial (par exemple). il faudrait apprendre la mesure. Sans oublier que les joueurs sont des humains, avec des méformes, des moments géniaux…il faut juger sur plusieurs matchs, sur la durée.

    Kurzawa doit travailler pour faire mieux, mais est loin d’être le pire des joueurs.

    Kurzawa a des progrès à faire défensivement, mais on a déjà vu plusieurs qu’il est capable d’être un vrai atout offensif. Mais il faut pour cela être au top physiquement, surtout dans le système d’Unai Emery au PSG, qui demande de nombreux aller-retours. Il semble avoir repris confiance et être un peu plus en forme, laissons lui encore du temps pour travailler.

    Pour ce qui est de sa célébration, elle n’a rien de particulier. De nombreux joueurs l’ont déjà fait avant. S’il est plutôt aimé par le public et les « spécialistes », ce peut même être apprécié. Sauf que Kurzawa était déjà très pris en grippe alors les médias ont voulu faire une polémique. Sans doute peu utile. Restons concentrés sur le football, sauf s’il y a vraiment quelque chose de particulier.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>