Restez connectés avec nous
PSG/Bayern - Halilhodzic, "triste pour Paris", note quelques défauts côté parisien
©IconSport

Anciens

PSG/Bayern – Halilhodzic, « triste pour Paris », note quelques défauts côté parisien

Tout le monde a regardé la défaite 1-0 du Paris Saint-Germain contre le Bayern Munich et les analyses vont bon train après cette finale de la Ligue des Champions 2019-2020 dimanche dernier. C’est au tour de Vahid Halilhodzic de revenir sur ce match auprès de L’Equipe. L’ancien joueur (1986-1987) et entraîneur (2003-2005) parisien a pointé du doigt les soucis parisiens.

Halilhodzic « c’était une occasion en or »

« Je suis triste pour Paris, c’était une occasion en or. Mais en face il y avait une institution, une équipe qui a fait un parcours exceptionnel, avec plus d’expérience et je pense un meilleur collectif. Le Bayern était mieux en seconde période. » 

Halilhodzic « manque de réalisme et manque de fraîcheur »

« À Paris, j’ai vu des joueurs fatigués. Mbappé n’était pas prêt à jouer 90 minutes à fond. Pourtant, quand il avait le ballon, c’était exceptionnel. Di Maria aussi a paru fatigué. Tactiquement, je trouve que les Parisiens n’ont pas assez bloqué le couloir droit et les montées de Kimmich, qui a cherché et trouvé Lewandowski. C’est bizarre ce qui s’est passé avec Neymar, il a manqué de réussite et de simplicité. Ça s’est joué sur peu de choses malgré tout : manque de réalisme et manque de fraîcheur, je crois. »

C’est vrai que les Parisiens ont semblé un peu fatigués, mais c’est plutôt logique après ce tournoi sans avoir pu se préparer pleinement. Il y a aussi le fait d’avoir beaucoup couru derrière le ballon en première mi-temps. Cependant, il est logique de fournir de grands efforts dans une finale. Le club allemand a aussi semblé aussi pioché physiquement sur la fin, mais avec le ballon dans les pieds et une victoire qui se profile, tout devient plus facile. Surtout, l’écart entre les deux est resté finalement minime.

Il a manqué de petites choses aux Parisiens. Surtout de l’efficacité dans la surface adversaire. Et finalement, ils n’étaient pas loin d’être sacrés. Il faudra en tirer des enseignements de cette défaite, mais il ne faut pas tout révolutionner car le PSG n’a pas été ridicule, comme l’a souligné le milieu Ander Herrera (31 ans). Les Parisiens pourront même s’appuyer sur ce Final 8 pour franchir encore un cap. Une chose est sûre, le club est sur la bonne voie.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos de la finale contre le Bayern Munich :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens