Autour du PSG

PSG / MHSC – Presnel Kimpembe, un roc en devenir

http://canal-supporters.com/2016/09/rothen-avec-des-attaques-rapides-saint-etienne-peut-faire-mal/
Publie le 11/03/2016 a 21:00



  • Lors de la 29ème journée de Ligue 1, et 4 jours avant le match retour face à Chelsea, Laurent Blanc a aligné une équipe plus que mixte. C’est dans cette équipe que nous retrouvons à l’entame de la partie, le jeune Kimpembe, titulaire pour la 3ème fois dans l’équipe première, et qui joue son 4ème match dans l’élite.

    D’entrée, notre jeune défenseur prend la place de David Luiz dans une défense centrale qu’il forme avec Marquinhos. Son positionnement est beaucoup plus bas que son coéquipier brésilien dans ces premières minutes. Certainement un réflexe dû à son habitude en CFA, et qui pourrait provoquer un déséquilibre sur les attaques sudistes.

    À partir de la 5ème minute, les choses rentrent dans l’ordre et notre milieu fait preuve de maturité en accompagnant Berigaud et en évitant un corner (6ème). Son positionnement et ses interventions sont maintenant très précises. Ce qui n’est pas encore tout à fait le cas de ses relances, qui sont souvent une offrande pour des Montpelliérains bien en place (16ème).

    Pour éviter ces pertes de balles, ses cibles prioritaires deviennent Rabiot et Marquinhos, qui ont plus de technique pour relancer le jeu.

    Kimpembe

    Kimpembe, déjà très serein

    Il s’affirme de minute en minute et s’impose dans la surface, notamment sur les corners, où il ne se laisse pas impressionner (28ème) et gagne des duels physiques avec les adversaires du jour. Il prend même de la confiance en montant faire un pressing haut sur le milieu sudiste (32ème).

    S’il y a un domaine où il a bien regardé et bien appris de ses coéquipiers brésiliens normalement titulaires, c’est sur les duels aériens. Il n’en perd pas un, et s’impose à chaque fois que la balle est dans les airs. Cette première mi-temps se termine, et notre défenseur n’a pas eu à se forcer pour maîtriser des Montpelliérains peu offensifs.

    Notre défenseur n’est toujours pas très à l’aise dans ses relances dans ce début de deuxième mi-temps (46ème), et se fait contrer par un pressing plus haut de la part des adversaires du jour. Il repasse donc par ses cibles préférentielles pour une relance plus propre. La seule exception est à la 52ème minute, où, après avoir récupéré la balle à l’entrée de sa surface, notre jeune joueur part en attaque. Et, au bout de 20 mètres de montée seul, transmet une belle balle à Stambouli.

    Les occasions sudistes se comptent sur les doigts d’une main, mais Kimpembe est présent sur chacune d’elles (59ème) pour mettre la tête ou le pied qui peut dégager son camp. Des pressings hauts viennent
    compléter ce panel défensif que détient, déjà, malgré son jeune âge, notre défenseur.

    Seul manque dans cette valise de joueur professionnel, un peu de jeu offensif. Car outre ses relances, qui ne créent pas vraiment d’occasion (comme le font David Luiz et Thiago Silva par exemple), notre joueur manque d’influence sur les corners dans la surface adverse.

    Le problème de ce match pour Kimpembe n’est pas forcément de répondre présent sur les attaques adverses qui sont plutôt rares, mais surtout d’être attentif à tout moment face à un pressing tout terrain de 3 à 4 joueurs adverse.

    Chaque passe doit être précise, maîtrisée, pour ne pas transformer ce match très réussi, par une interception ou une boulette, en un match catastrophe qui serait très dur pour lui. Les duels aériens sont son domaine, et il le prouve sur cette action à la 77ème minute, où il se reprend à deux fois pour dégager impeccablement son camp.

    Toujours attentif à son poste (87ème), il est là pour mettre le pied afin d’arrêter toute action dangereuse pour son camp. Il finit donc ce match avec une sérénité qui ne l’a pas quitté tout au long de celui-ci. La titularisation de Kimpembe lors de ce match a été une réussite, et une grosse satisfaction. Mais surtout une belle certitude pour l’avenir.

    Publie le 11/03/2016 a 21:00

    PSG / MHSC – Presnel Kimpembe, un roc en devenir

    Lors de la 29ème journée de Ligue 1, et 4 jours avant le match retour face à Chelsea, Laurent Blanc a aligné une équipe plus que mixte. C’est dans cette équipe que nous retrouvons à l’entame de la partie, le jeune Kimpembe, titulaire pour la 3ème fois dans l’équipe première, et qui joue son 4ème match dans l’élite.

    D’entrée, notre jeune défenseur prend la place de David Luiz dans une défense centrale qu’il forme avec Marquinhos. Son positionnement est beaucoup plus bas que son coéquipier brésilien dans ces premières minutes. Certainement un réflexe dû à son habitude en CFA, et qui pourrait provoquer un déséquilibre sur les attaques sudistes.

    À partir de la 5ème minute, les choses rentrent dans l’ordre et notre milieu fait preuve de maturité en accompagnant Berigaud et en évitant un corner (6ème). Son positionnement et ses interventions sont maintenant très précises. Ce qui n’est pas encore tout à fait le cas de ses relances, qui sont souvent une offrande pour des Montpelliérains bien en place (16ème).

    Pour éviter ces pertes de balles, ses cibles prioritaires deviennent Rabiot et Marquinhos, qui ont plus de technique pour relancer le jeu.

    Kimpembe

    Kimpembe, déjà très serein

    Il s’affirme de minute en minute et s’impose dans la surface, notamment sur les corners, où il ne se laisse pas impressionner (28ème) et gagne des duels physiques avec les adversaires du jour. Il prend même de la confiance en montant faire un pressing haut sur le milieu sudiste (32ème).

    S’il y a un domaine où il a bien regardé et bien appris de ses coéquipiers brésiliens normalement titulaires, c’est sur les duels aériens. Il n’en perd pas un, et s’impose à chaque fois que la balle est dans les airs. Cette première mi-temps se termine, et notre défenseur n’a pas eu à se forcer pour maîtriser des Montpelliérains peu offensifs.

    Notre défenseur n’est toujours pas très à l’aise dans ses relances dans ce début de deuxième mi-temps (46ème), et se fait contrer par un pressing plus haut de la part des adversaires du jour. Il repasse donc par ses cibles préférentielles pour une relance plus propre. La seule exception est à la 52ème minute, où, après avoir récupéré la balle à l’entrée de sa surface, notre jeune joueur part en attaque. Et, au bout de 20 mètres de montée seul, transmet une belle balle à Stambouli.

    Les occasions sudistes se comptent sur les doigts d’une main, mais Kimpembe est présent sur chacune d’elles (59ème) pour mettre la tête ou le pied qui peut dégager son camp. Des pressings hauts viennent
    compléter ce panel défensif que détient, déjà, malgré son jeune âge, notre défenseur.

    Seul manque dans cette valise de joueur professionnel, un peu de jeu offensif. Car outre ses relances, qui ne créent pas vraiment d’occasion (comme le font David Luiz et Thiago Silva par exemple), notre joueur manque d’influence sur les corners dans la surface adverse.

    Le problème de ce match pour Kimpembe n’est pas forcément de répondre présent sur les attaques adverses qui sont plutôt rares, mais surtout d’être attentif à tout moment face à un pressing tout terrain de 3 à 4 joueurs adverse.

    Chaque passe doit être précise, maîtrisée, pour ne pas transformer ce match très réussi, par une interception ou une boulette, en un match catastrophe qui serait très dur pour lui. Les duels aériens sont son domaine, et il le prouve sur cette action à la 77ème minute, où il se reprend à deux fois pour dégager impeccablement son camp.

    Toujours attentif à son poste (87ème), il est là pour mettre le pied afin d’arrêter toute action dangereuse pour son camp. Il finit donc ce match avec une sérénité qui ne l’a pas quitté tout au long de celui-ci. La titularisation de Kimpembe lors de ce match a été une réussite, et une grosse satisfaction. Mais surtout une belle certitude pour l’avenir.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • justo 1958

      Bravo Nico…Disséquer le match d’un joueur sur la durée d’un match constitue un bien meilleur exercice que les « copier-coller » des niaiseries de RIgOLO, BRP, dugachy, ou encore Jean mimi Largué

    • john-psg-for-life

      Franchement le presnel il bien meilleur que sakho a son âge chez nous et même deja actuellement! !!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Bruno Salomon "Cavani a entièrement raison""
    2 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    15 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    PSG / MHSC – Presnel Kimpembe, un roc en devenir

    http://canal-supporters.com/2016/09/rothen-avec-des-attaques-rapides-saint-etienne-peut-faire-mal/ <Autour du PSG , Une

    Lors de la 29ème journée de Ligue 1, et 4 jours avant le match retour face à Chelsea, Laurent Blanc a aligné une équipe plus que mixte. C’est dans cette équipe que nous retrouvons à l’entame de la partie, le jeune Kimpembe, titulaire pour la 3ème fois dans l’équipe première, et qui joue son 4ème match dans l’élite.

    D’entrée, notre jeune défenseur prend la place de David Luiz dans une défense centrale qu’il forme avec Marquinhos. Son positionnement est beaucoup plus bas que son coéquipier brésilien dans ces premières minutes. Certainement un réflexe dû à son habitude en CFA, et qui pourrait provoquer un déséquilibre sur les attaques sudistes.

    À partir de la 5ème minute, les choses rentrent dans l’ordre et notre milieu fait preuve de maturité en accompagnant Berigaud et en évitant un corner (6ème). Son positionnement et ses interventions sont maintenant très précises. Ce qui n’est pas encore tout à fait le cas de ses relances, qui sont souvent une offrande pour des Montpelliérains bien en place (16ème).

    Pour éviter ces pertes de balles, ses cibles prioritaires deviennent Rabiot et Marquinhos, qui ont plus de technique pour relancer le jeu.

    Kimpembe

    Kimpembe, déjà très serein

    Il s’affirme de minute en minute et s’impose dans la surface, notamment sur les corners, où il ne se laisse pas impressionner (28ème) et gagne des duels physiques avec les adversaires du jour. Il prend même de la confiance en montant faire un pressing haut sur le milieu sudiste (32ème).

    S’il y a un domaine où il a bien regardé et bien appris de ses coéquipiers brésiliens normalement titulaires, c’est sur les duels aériens. Il n’en perd pas un, et s’impose à chaque fois que la balle est dans les airs. Cette première mi-temps se termine, et notre défenseur n’a pas eu à se forcer pour maîtriser des Montpelliérains peu offensifs.

    Notre défenseur n’est toujours pas très à l’aise dans ses relances dans ce début de deuxième mi-temps (46ème), et se fait contrer par un pressing plus haut de la part des adversaires du jour. Il repasse donc par ses cibles préférentielles pour une relance plus propre. La seule exception est à la 52ème minute, où, après avoir récupéré la balle à l’entrée de sa surface, notre jeune joueur part en attaque. Et, au bout de 20 mètres de montée seul, transmet une belle balle à Stambouli.

    Les occasions sudistes se comptent sur les doigts d’une main, mais Kimpembe est présent sur chacune d’elles (59ème) pour mettre la tête ou le pied qui peut dégager son camp. Des pressings hauts viennent
    compléter ce panel défensif que détient, déjà, malgré son jeune âge, notre défenseur.

    Seul manque dans cette valise de joueur professionnel, un peu de jeu offensif. Car outre ses relances, qui ne créent pas vraiment d’occasion (comme le font David Luiz et Thiago Silva par exemple), notre joueur manque d’influence sur les corners dans la surface adverse.

    Le problème de ce match pour Kimpembe n’est pas forcément de répondre présent sur les attaques adverses qui sont plutôt rares, mais surtout d’être attentif à tout moment face à un pressing tout terrain de 3 à 4 joueurs adverse.

    Chaque passe doit être précise, maîtrisée, pour ne pas transformer ce match très réussi, par une interception ou une boulette, en un match catastrophe qui serait très dur pour lui. Les duels aériens sont son domaine, et il le prouve sur cette action à la 77ème minute, où il se reprend à deux fois pour dégager impeccablement son camp.

    Toujours attentif à son poste (87ème), il est là pour mettre le pied afin d’arrêter toute action dangereuse pour son camp. Il finit donc ce match avec une sérénité qui ne l’a pas quitté tout au long de celui-ci. La titularisation de Kimpembe lors de ce match a été une réussite, et une grosse satisfaction. Mais surtout une belle certitude pour l’avenir.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>