Restez connectés avec nous
PSG/Nice – Les tops et flops de la difficile victoire parisienne
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/Nice – Les tops et flops de la difficile victoire parisienne

Le Paris Saint-Germain, s’est imposé 2-1 contre l’OGC Nice lors de la 25e journée de Ligue 1 jouée ce samedi après-midi (retrouvez le résumé ici). Nous avons assisté à un match à deux visages des Parisiens qui se sont encore fait peur en seconde mi-temps après un premier acte correct. Les joueurs de Nice ont profité de l’apathie parisienne après la pause pour revenir dans la partie. Voici nos tops et flops parisiens sur ce match.

Les tops –

Leandro Paredes.

Sa première mi-temps a été d’un bon niveau. Il a joué en patron, il a beaucoup parlé sur le terrain pour donner des indications et a essentiellement tenté de jouer vers l’avant. Il s’applique à donner du rythme et il fait des ouvertures assez intéressantes pour trouver des solutions. Il oriente le jeu et semble de plus en plus à l’aise dans le schéma mis en place par Mauricio Pochettino. 

D’ailleurs l‘entraîneur parisien en a fait un de ses hommes de base. Il a fait 122 passes pour 93 % de réussite et il est à noter qu’il ne cherche pas systématiquement la passe facile et latéral. Il a pris des risques. Il n’a fait qu’une faute, pour au final un match assez propre. À lui de rester régulier.

Les 3 points.

Au football, l’important, c’est aussi de gagner quand la manière de le faire n’est pas parfaite. Paris en est là, les matchs ne sont pas aboutis, il y a des carences dans toutes les zones et cette saison est définitivement compliquée pour Paris. Mais dans la difficulté, il ne faut pas s’effondrer et c’est exactement ce qu’ils font, ils résistent. Au final, ces 3 points valent cher puisque Lyon s’est incliné plus tard ce samedi. 

On peut aussi noter que ces victoires dans la difficulté serviront au groupe de Pochettino. Et cela montre aussi que la domination parisienne année après année comporte aussi des saisons comme celle-là. Les Parisiens sortent d’une saison pleine (de titres) et il est toujours difficile de confirmer. On attend la fin de saison pour faire les comptes, mais on note tout de même que les joueurs ne baissent pas les bras.

Moise Kean.

Arrivé sur la pointe des pieds, il cumule les places dans les tops de cette rubrique. Il n’est jamais exceptionnel mais rarement décevant. Il se donne beaucoup sur le terrain pour montrer qu’il est là. Son état d’esprit est très bon et il continue d’enchaîner les buts. Ce samedi encore, il n’a pas particulièrement brillé, tantôt oublié par Mbappé, parfois maladroit, il n’a jamais lâché pour finalement se retrouver au bon endroit, au bon moment pour conclure ce but qui donne la victoire à Paris. 

Sa puissance demande encore à être encadrée, il doit encore travailler sur de nombreux aspects, mais il montre l’exemple dans l’attitude à des joueurs à la plus forte réputation que lui. À l’image d’Icardi, il n’a pas beaucoup touché de ballon ou encore tiré au but mais il a cette faculté de ne rien lâcher et de continuer son pressing et ses courses. Il ne veut rien regretter et c’est une bonne chose de l’avoir à Paris, plus qu’un joker de luxe, il est en train de marquer les esprits.

Les flops –

Les ratés de Mbappé.

Kylian Mbappé a fait 6 tirs, tous ratés, un seul cadré et ce qui est le plus frustrant, c’est que très souvent, un choix plus judicieux se proposait à lui. On le sent qu’il veut être ce sauveur, celui qui fait la différence, mais cela ne lui réussi pas, lui le formidable joueur d’instinct. Il se doit de jouer plus vite et en pensant moins à ses statistiques. Alors clairement, il est en manque de confiance et le point positif, c’est qu’il se procure toujours des occasions. Mais il possède un ratio très faible entre occasion et but marqué. On a senti de la frustration chez Icardi. En première mi-temps le numéro 7 parisien a fait plus de replis défensifs, 6 contre 3 en seconde. 

Il a trop peu centré, 4 fois pour un seul réussi. Et c’est sur celui où il a fait « le plus simple ». Quand on voit son seul centre réussi qui amène le but, on se demande pourquoi il ne le fait pas plus souvent. 50% du temps, le PSG joue de son côté, à gauche, ce qui est énorme. Il n’a pas su suffisamment exploiter cela en bonifiant les ballons qu’il a pu toucher. À côté de cela, il a fait des efforts et a plus joué sur sa vitesse. Il faut qu’il arrive à retrouver sa spontanéité devant le but, mettre des buts moins « beaux » mais surtout, il aura tout à gagner en profitant de ses qualités pour mieux faire jouer ses partenaires pour devenir le fer de lance de l’animation offensive. Il a les qualités.

La seconde mi-temps.

Cela fait longtemps que le PSG n’a pas fait un vrai match plein. À chaque fois, ces derniers temps, la seconde mi-temps médiocre des Parisiens relance les adversaires. Est-ce un problème physique ? Le PSG n’a pas tiré une fois dans le dernier 1/4 d’heure. Alors que les fins de matchs étaient une de leur force les saisons précédentes. Même ces dernières 15 minutes ont vu les Parisiens reculer, perdre en qualité de passes (passage de 90 % de passes réussies à 80 %) tout en perdant la possession du ballon dans cette fin de match au profit des Niçois. Une fin de match à ne pas répéter, mais qui doit permettre de tirer des enseignements.

L’erreur de Marquinhos.

Les erreurs, cela arrive, surtout quand on comprend l’intention première du capitaine parisien dans sa relance. Mais cela démontre bien que le PSG est friable, qu’il n’est pas constant. Marquinhos fait peu d’erreurs, mais cette passe complétement ratée qui traverse l’axe est une belle faute technique à ce niveau-là. Quand un joueur tente ce type de passe, il faut qu’il ait pris la mesure du geste qu’il va faire, qu’il assure sa passe et que la concentration soit au maximum. Ce qui n’a pas été le cas. Cette erreur a relancé les Niçois qui se sont mis à jouer. Le PSG n’a pas besoin de cela en ce moment.

Retrouvez ici notre Podcast « Barça/PSG – Sans Neymar ni Di Maria, quelle équipe à l’aller ? »

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG