Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/OL – Ménès livre son analyse, critique Turpin et évoque la « masterclass » de Leonardo

PSG/OL - Ménès livre son analyse, critique Turpin et évoque la "masterclass" de Leonardo
©IconSport

Pierre Ménès a longuement évoqué sur son blog la victoire du Paris Saint-Germain face à l’Olympique Lyonnais dimanche soir (4-2) dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. Le journaliste de Canal+ commence par un retour sur le scénario de ce match un peu particulier.

« On a vu un match remarquable, avec un bon premier quart d’heure des Lyonnais qui pressaient haut. Le problème dans ces cas-là, c’est que le PSG est tellement fort dans les sorties de balle que, si ça passe, il te tue derrière, à l’image du premier but. Le ballon est récupéré par Kurzawa dans sa surface. Six passes plus tard, Gueye transmet à Di Maria et l’Argentin ouvre le score d’une frappe sèche au premier poteau, face à un Marçal qui défend très mal sur l’action. (…)

Ménès « le PSG a repris le match en main et s’est mis à l’abri. »

Le PSG se baladait et affichait une force collective rarement vue à ce niveau cette saison. Et puis tout s’est déréglé avec la réduction du score des Lyonnais.Cela semblait être une péripétie, mais un mauvais alignement de Kimpembe a permis à Aouar de lancer Toko-Ekambi qui a bien servi Dembélé pour le but du 3-2. Après cela, mis à part une grosse occasion de 3-3 sur laquelle Dembélé expédie le ballon au ras du poteau de Navas, le PSG a repris le match en main et s’est mis à l’abri. »

Face à un adversaire qui a mine de rien de vraies qualités et surtout une vraie détermination au Parc, les Parisiens ont livré une prestation intéressante. Même si tout n’est pas parfait, avec le passage très compliqué en seconde période. Il y a eu un relâchement, puis une équipe un peu perdue, c’est un défaut qu’il faut clairement corriger. Cependant, il faut aussi noter que les Parisiens ont su reprendre le contrôle et bien finir. Ce n’est pas négligeable. On voit encore que le PSG peut réaliser de très belles choses. Reste à travailler pour s’améliorer et gommer ce qui ne va pas. Il y a encore du travail. Au final, c’était un beau match que le champion de France a amplement mérité de gagner.

Ménès « Le moins bon sur la pelouse a encore une fois été monsieur Turpin. »

Ménès a ensuite évoqué l’arbitrage de Clément Turpin, qu’il ne comprend pas.

« Le moins bon sur la pelouse a encore une fois été monsieur Turpin, qui aurait très bien pu expulser Kimpembe pour une faute sur Dembélé qui annihilait clairement une occasion de but. Mais il aurait aussi dû donner un péno à Paris en fin de match pour une faute de Rafael sur Sarabia et comment est-il possible qu’il n’ait pas expulsé Marcelo, dont le comportement sur le terrain est régulièrement inadmissible, pour son coup de pied volontaire à Mbappé ? »

On peut débattre de cette place de moins sur le terrain, mais il est vrai qu’il y a plusieurs décisions difficiles à comprendre. Kimpembe pouvait prendre un rouge, mais l’arbitre a visiblement estimé qu’il jouait vraiment le ballon et que Thilo Kehrer (23 ans) pouvait encore défendre. S’il n’y a pas eu à vérifier à la vidéo, c’est que les arbitres à l’assistance vidéo n’ont pas vu une « erreur manifeste ». Il y a sans doute une raison, même si c’est discutable. On peut penser à la même chose pour le penalty et le rouge que Marcelo pouvait prendre. On peut le remettre en question, même si les arbitres ont sans doute une explication.

Enfin, le journaliste revient sur la prise de parole de Leonardo, le directeur sportif parisien ayant critiqué les médias pour leur « négativité » autour du PSG et sur les critiques subies en général par le club.

Ménès « le PSG qui se vautre en 8e de finale de LDC ça fait plus vendre que s’il se qualifie. »

« On a assisté à une masterclass de communication. Le Brésilien a réglé des comptes, asséné aussi quelques vérités. Notamment sur le fait que le PSG est dans une super dynamique et qu’il n’y a pas tant de raisons que ça d’avoir peur de Dortmund, mis à part une hypothétique malédiction qui frapperait le club. Quand Haaland a marqué 7 buts lors de ses 3 premiers matchs, c’est tout juste s’il n’allait pas détruire le PSG à lui tout seul.

Mais quand Dortmund perd 4-3 à Leverkusen ce week-end, je n’entends pratiquement rien à ce sujet. Il y a aujourd’hui une psychose savamment entretenue par certains, parce qu’évidemment le PSG qui se vautre en 8e de finale de LDC ça fait plus vendre que s’il se qualifie. Je me mets à la place de Leonardo. Quand tu es directeur sportif du club, ça doit être assez fatigant… »

Effectivement, on a pu apprécier la sortie médiatique de Leonardo. Cela fait du bien d’avoir un directeur sportif qui est prêt à prendre la parole pour défendre le club parisien. Surtout quand les médias sont lancés comme ces derniers jours dans une vague de critiques et d’inquiétudes. Ce sont eux qui tentent d’installer de la peur alors que le PSG veut avancer sereinement. Leonardo aidera probablement à avoir de la sérénité. Espérons qu’il a été bien écouté et que tout ne sera pas oublié en quelques jours.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG