Restez connectés avec nous
Rothen n'accepte pas la fin des prolongations en Coupe de France "C'est une énorme connerie"
©IconSport

Autour du PSG

Rothen n’accepte pas la fin des prolongations en Coupe de France « C’est une énorme connerie »

Il y a quelques jours, Jérôme Rothen, ancien milieu du Paris Saint-Germain (2004-2010), désormais consultant et entraîneur adjoint de Plessis-Robinson s’était montré révolté à la suite de l’annonce sur la fin des prolongations en Coupe de France (sauf en finale). Dans les colonnes du journal Le Parisien, l’ancien international français (13 sélections) s’est exprimé à nouveau sur ce sujet.

« Oui, je m’en suis expliqué à l’antenne. C’est une énorme connerie et je me demande encore qui a pu lancer une idée aussi ridicule. Il faut vraiment ne jamais avoir joué au foot… »

Rothen « Ça va totalement à l’encontre du charme de la compétition. »

J’ai dit que j’allais mener mon enquête à la FFF, car je ne peux pas croire que le président Le Graët, trop amoureux du jeu, puisse avoir décidé seul. Ça va totalement à l’encontre du charme de la compétition. La Coupe, c’est le dépassement de soi, les crampes… Moi, je suis amoureux de cette Coupe que j’ai eu la chance de gagner (NDLR : en 2006). Et même avec Le Plessis, on a réalisé le meilleur parcours de l’histoire en tombant aux tirs au but (NDLR : 6e tour en octobre 2017). »

Pour les amoureux de cette compétition, cette nouvelle peut être mal vue car cela change le format. Mais ce retrait des prolongations est aussi une façon de protéger les joueurs ainsi que d’attirer d’avantage de spectateur. Un match interminable entre un club de Ligue 1 et une nationale n’attire pas forcément énormément de spectateurs. En établissant cette règle, les match ne dépasseront pas les 90 minutes et il y aura ensuite cette séance de tirs au but, toujours agréable à regarder au vu de l’émotion quelle procure. C’est donc aussi plus simple de prévoir d’assister à une rencontre sans redouter un délai.

Cependant, on peut bien regretter que ce temps en moins à tenir pour arriver à ces tirs au but qui donnent une chance à n’importe qui amène beaucoup d’équipes à jouer de façon très défensives face à un favori afin d’attendre. C’était déjà le cas et on peut craindre que ce soit exacerbé. Sans oublier, comme l’évoque Rothen, qu’il y aura un peu moins l’idée du dépassement de soi pour cette fameuse Coupe de France.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG