Restez connectés avec nous
Manchester United/PSG - Roustan estime qu'il y aura un avant et un après Manchester

Autour du PSG

Roustan « Les arbitres sont relax avec le PSG et laissent faire… Si c’est un parisien qui fait la faute, tu vas les entendre hurler comme des putois »

Ce mercredi soir, le Paris Saint-Germain s’est qualifié pour les quarts de finale de Coupe de France en battant, après prolongations, la modeste équipe de Villefranche (3-0). Après ce match, un épisode fait réagir : le discours, face caméra, d’Alain Pochat. Des mots attrapés au vol mais qui révèlent tout de même de la petite mentalité de l’entraineur de National. Sur La Chaîne L’Equipe, Didier Roustan a tenu à relativiser cette réaction. Néanmoins, le journaliste a tenu à mettre en exergue un fait qui commence à trop durer : l’arbitrage dont écope le PSG depuis plusieurs sorties désormais. 

« Tu as quelqu’un qui est énervé, frustré, il n’a pas une bonne réaction. C’est épidermique. Il cherche la faille parce qu’il est énervé. C’est la facilité de dire ça par rapport au débat qui a eu lieu. Ce n’est pas la peine de s’attarder. Il a trouvé ce truc là, d’autres le feront. »

« Ce n’est pas qu’il faille protéger le PSG mais l’arbitrer normalement. »

« Mais il y a eu le coup de Fekir, le coup de Niang, là ils s’en prennent aussi… Ce n’est pas qu’il faille protéger le PSG, mais l’arbitrer normalement. Je trouve que les arbitres sont relax avec le PSG et laissent faire… Tu peux te faire un peu latter quand tu es un joueur du PSG. L’OM de Tapie ou l’OL de Aulas, il se prend le tacle de Niang, ou si c’est un Parisien qui fait la même faute sur Fekir, sans exclusion derrière… Mon Dieu ! Tu vas les entendre hurler comme des putois jusqu’à la fin de la nuit ! » a analysé Didier Roustan.

Comme toujours, Didier Roustan frappe juste dans son analyse. Discours tempéré et objectif, il met parfaitement en exergue les enjeux de cette mini polémique.

Un PSG mal arbitré ?

Tout d’abord, il tente de dégonfler ce qui se joue autour de Alain Pochat : il a raison, il ne faudrait pas en faire des caisses, surtout que c’est ce que le principal intéressé attend certainement. Maintenant, en ce qui concerne l’arbitrage, oui il y a clairement un problème. Cela devient bien trop gros pour que ça soit un simple hasard. Trois cartons rouges oubliés sur les toutes dernières sorties des hommes de Thomas Tuchel. Une mise en danger concrète de l’intégrité physique des joueurs parisiens non sanctionnée. Et tout ceci alors que l’échéance face à Man U approche à grand pas.

On comprend donc honnêtement la réaction de Thomas Tuchel hier soir qui en a eu marre de voir ses éléments se faire charcuter de la sorte. Pour sa remontrance adressée à l’arbitre, c’est finalement le technicien allemand qui s’est fait exclure. Une vaste mascarade dont le PSG parait être le dindon de la farce. Didier Roustan n’a pas du tout tort : on demande uniquement que le club de la capitale soit arbitré normalement et que les joueurs soient protégés. Comment justifier donc ces erreurs de la manière la plus raisonnable possible ? La seule réponse valable, sans tomber dans le complotisme, semble être la suivante : sachant que les Parisiens sont largement au-dessus de tous leurs adversaires dans l’hexagone, les arbitres tentent peut-être plus ou moins inconsciemment de rétablir un certaine équilibre en prenant des décisions contre le PSG. Connaissant le peu de psychologie dont savent faire preuve nos hommes en noirs, cette hypothèse semble tout à fait crédible.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG