Restez connectés avec nous
Sagnol n'imagine pas le PSG et l'OL être compétitifs sur la fin de la Ligue des Champions
©IconSport

Autour du PSG

Sagnol n’imagine pas le PSG et l’OL être compétitifs sur la fin de la Ligue des Champions

Willy Sagnol, ancien droit du Bayern Munich (2000-2008) et de l’Equipe de France (58 sélections) notamment qui a aussi été entraîneur des Girondins de Bordeaux (2014-2016) et est aujourd’hui consultant sportif, a évoqué au micro de RMC Sport la possibilité pour le Paris Saint-Germain (quart de finale) et l’Olympique Lyonnais (8e de finale retour contre la Juventus Turin) de jouer la suite de la Ligue des Champions au mois d’août. Ce qui impliquerait d’arriver avec très peu de compétition dans les jambes (la Ligue 1 étant définitivement arrêtée, il ne reste que les finales de coupes). Le champion du monde 1998 est très inquiet, puisque les autres équipes qualifiées devraient terminer leur championnat d’ici là.

“S’ils n’ont pas des matchs amicaux, ça va être quasiment mission impossible. Il faut en faire, mais contre qui et de quel niveau ? Tu peux reprendre la préparation et te préparer pendant sept semaines mais tu as des efforts de match que tu ne reproduis qu’en match. On a vu que sur ces deux années de Champions League, les équipes qui passent, ne sont pas celles les mieux armées techniquement. Ce sont les équipes capables de mettre le plus d’intensité. On l’a vu l’année dernière avec l’Ajax, Tottenham et Liverpool. Ce n’est pas pleurer ou anticiper une défaite pour faire de la communication, ce serait regarder les choses en face.

Sagnol «  Comment voulez-vous pouvoir rivaliser pendant deux fois 90 minutes ? »

Si jamais le PSG tombe contre Manchester City en quarts de finale et que City a joué pendant deux mois les 15 matches de championnat restant. Comment voulez-vous pouvoir rivaliser pendant deux fois 90 minutes ? City a toujours le ballon, donc il faut que tu cours beaucoup. Comment le faire ? Alors qu’après, tu essayes dans la préparation de remettre de l’intensité à travers des petits matchs et jeux, oui mais si tu ne joues pas de matchs pendant quatre mois et demi, c’est vraiment problématique.”

Clairement, le PSG et l’OL risquent d’avoir un handicap avec ce manque de rythme. La situation est indéniablement pas idéale. Mais il fallait s’adapter à un cas exceptionnel et la priorité a été donnée à la santé de tous. Une décision pleine de sens, il faut maintenant faire avec. Pour Paris et Lyon, cela ajoute une difficulté en Ligue des Champions, reste à faire au mieux ainsi. Il y aura moins les finales avant normalement. Ces deux clubs doivent s’affronter en Coupe de la Ligue et le PSG jouera aussi contre l’AS Saint-Etienne en Coupe de France. Pour le reste, il s’agira de travailler le plus sérieusement possible à l’entraînement et jouer peut-être des rencontres amicales. Ce n’est pas pareil, mais ce n’est pas comme s’il était impossible de se préparer.

Il y a aussi l’idée existante que les clubs qui auront fini les championnats pourraient ressentir une certaine fatigue après cette période particulière, sans oublier la possibilité d’avoir des blessures d’ici là. Dans tous les cas, même s’il y a ce problème, les clubs n’ont rien d’autre à faire que de se préparer au mieux et de tout donner pour obtenir un bon résultat. Se plaindre ne servirait à rien.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG