Restez connectés avec nous
StrasbourgPSG - Ménès Le plus important actuellement, c’est Belgrade.

Autour du PSG

Strasbourg/PSG – Ménès « Le plus important actuellement, c’est Belgrade. »

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, a donné son avis sur les derniers matchs de la 16e journée de Ligue 1 joués hier (retrouvez le retour sur la journée ici). Via son blog, il a donc évoqué le match nul du Paris Saint-Germain à Strasbourg (1-1).

« Et puis en soirée, Tuchel avait le choix de démarrer avec beaucoup de remplaçants à Strasbourg, et notamment cinq joueurs formés au club. Mais la première période parisienne a été épouvantable. Sans rythme, sans vitesse, avec un Rabiot lamentable au milieu. Et puis comme d’habitude, le coach allemand a trouvé des solutions au retour des vestiaires. Cette fois, elle n’était pas bien difficile à trouver : il a juste fait entrer Mbappé, dont l’apparition a changé le visage du PSG, qui a retrouvé de la profondeur, du jeu entre les lignes et des accélérations.

« Cela va certainement permettre à certains de dire que c’est la crise. »

(…) Le ‘problème Cavani’ n’est pas résolu, loin de là. En fin de match, la VAR a logiquement refusé le but de la victoire alsacienne pour une position de hors-jeu de Thomasson. C’est le deuxième match nul consécutif du PSG. Cela va certainement permettre à certains de dire que c’est la crise. Alors que bon : rester invaincu en Ligue 1 est sûrement un objectif du club, mais le plus important actuellement, c’est Belgrade. », a écrit Ménès.

Le PSG n’a pas été grand, mais il n’y a pas de drame.

Difficile de contredire Ménès sur le constat global. Paris a été loin de son meilleur niveau en première période, terriblement loin. Il n’était pas volé de la part de Strasbourg de mener à la pause, même s’ils ont eu très peu d’occasions. Ils ont simplement été meilleurs avec plus d’envie. Le penalty est tout de même un beau cadeau de Kehrer, qui a été très bon à part cela. C’est tout de même déjà le 3e penalty qu’il concède depuis son arrivée l’été dernier. C’est un point à régler.

Pour le reste, l’entrée de Mbappé a fait un bien immense pour amener de la vitesse et de la créativité. Ce dernier élément a beaucoup manqué dans le duo Choupo-Moting/Cavani, probablement pas spécialement fait pour exister. Sauf s’il y a beaucoup de centres, mais le jeu parisien était trop lent et imprécis pour cela. Draxler a notamment déçu en meneur de jeu. On ne l’a presque pas vu. Peut-être qu’avec plus de concentration des autres joueurs les deux buteurs parisiens auraient pu s’illustrer. On ne va pas parler d’un « problème » Cavani. Il a fait quelques bonnes choses et marque sur sa seule grosse occasion : le penalty. Il n’est pas responsable des passes et centres ratés. La seconde période a été meilleure et les Parisiens ont su égaliser, c’est déjà bien. Ils ont montré du caractère, ce n’est jamais négligeable.

On attend tout de même beaucoup mieux du PSG mardi prochain à Belgrade. Ces deux matchs nuls en Ligue 1 (Bordeaux et Strasbourg) n’ont rien de très grave et seront vite oubliés si Paris va en 8e de finale de Ligue des Champions. Clairement, c’est ça l’essentiel en ce moment. Il n’y a pas eu de blessé hier, c’est une excellente chose.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG