Restez connectés avec nous

Adversaires

Tino Fernández « Tant que les clubs génèrent l’argent, il n’y a pas de problème. Mais le PSG n’en génère pas »

Plus un jour ne passe sans que le Paris Saint-Germain ne soit attaqué pour son non-respect supposé du Fair-Play financier érigé par l’UEFA. Cette fois-ci, les critiques viennent de l’homme d’affaires et président du club espagnol du Deportivo la Corogne, Tino Fernández.

Javier Tebas, le président de la Ligue de football espagnole, n’est désormais plus seul dans son pays à s’en prendre ouvertement au club de la capitale après ses dépenses pharaoniques cet été sur le marché des transferts. En effet, sur les ondes de Foro Radio Coruna Cadena Ser, le président du Deportivo La Corogne a critiqué le modèle économique du PSG.

« Personne n’investit pour n’avoir rien en retour. Le football devient de plus en plus une industrie. Tant que les clubs génèrent l’argent, il n’y a pas de problème. Mais le PSG ne génère pas cet argent, il vient d’un Etat. »

Inlassablement, le club de la capitale subit les critiques de présidents de clubs, de dirigeants d’instances nationales pour avoir réalisé l’un des mercatos les plus chers de l’histoire du football moderne. Critiques qui n’apparaissaient  pas lorsque le Real Madrid ou les équipes anglaises réalisaient des transferts hors normes, disproportionnés par rapport au reste du football européen.

Comme s’il n’avait pas été accepté que le PSG puisse développer son image et ses revenus pour grandir. Il faudra pourtant sans doute que ses détracteurs s’y fassent. Paris attire, vend, grandit et s’installe.

 

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires