Autour du PSG

Verratti a souffert des départs de Lavezzi, Ibrahimovic et Sirigu, selon son frère

Verratti a souffert des départs de Lavezzi, Ibrahimovic et Sirigu, selon son frère
Publie le 10/03/2017 a 20:54



  • Marco Verratti, milieu de 24 ans du Paris Saint-Germain, impressionne tout le monde en ce moment. Toutefois, il a eu du mal à lancer sa saison 2016-2017. En partie parce qu’il devait se remettre de son opération pour soigner sa pubalgie. Mais peut-être aussi parce qu’il était triste après certains départs. Du moins, son frère Stefano Verratti a confié dans L’Equipe que le fait qu’Ezequiel Lavezzi, Salvatore Sirigu et Zlatan Ibrahimovic quittent l’effectif en 2016 lui a fait du mal.

    « Ah ça, ç’a été très dur pour Marco. Ils étaient vraiment très proches tous les quatre. L’amitié est importante dans ce milieu, car les joueurs passent plus de temps ensemble qu’avec leur propre famille. D’après moi, pour Marco, il y a un avant et un après les départs d’Ibra, Lavezzi et Sirigu. Il ne me l’a pas dit mais je sens quand il ne va pas bien.

    C’a changé des choses… Je pense que ça lui a rappelé l’année où il avait gagné la Série B (en 2012, avec Pescara). Là, lui et ses grands amis (Ciro Immobile, Lorenzo Insigne) sont partis à droite et à gauche. Même si c’est normal dans le foot, il a vécu cette rupture une seconde fois au PSG. »

     C’est parfois oublié, mais les joueurs créent de vrais liens avec leurs coéquipiers au fil des mois. De vraies amitiés se forment et certains départ peuvent être difficiles à digérer. Verratti était proche de Lavezzi, Sirigu et Ibrahimovic, ces 3 transferts séparés de quelques mois ont pu toucher le petit italien. Ce ne l’a pas aidé à bien revenir après l’opération qui a servi à soigner sa pubalgie. Mais le milieu de terrain a clairement su s’en remettre et retrouver son meilleur niveau. Certainement grâce à une bonne entente dans le groupe.
    Publie le 10/03/2017 a 20:54

    Verratti a souffert des départs de Lavezzi, Ibrahimovic et Sirigu, selon son frère

    Marco Verratti, milieu de 24 ans du Paris Saint-Germain, impressionne tout le monde en ce moment. Toutefois, il a eu du mal à lancer sa saison 2016-2017. En partie parce qu’il devait se remettre de son opération pour soigner sa pubalgie. Mais peut-être aussi parce qu’il était triste après certains départs. Du moins, son frère Stefano Verratti a confié dans L’Equipe que le fait qu’Ezequiel Lavezzi, Salvatore Sirigu et Zlatan Ibrahimovic quittent l’effectif en 2016 lui a fait du mal.

    « Ah ça, ç’a été très dur pour Marco. Ils étaient vraiment très proches tous les quatre. L’amitié est importante dans ce milieu, car les joueurs passent plus de temps ensemble qu’avec leur propre famille. D’après moi, pour Marco, il y a un avant et un après les départs d’Ibra, Lavezzi et Sirigu. Il ne me l’a pas dit mais je sens quand il ne va pas bien.

    C’a changé des choses… Je pense que ça lui a rappelé l’année où il avait gagné la Série B (en 2012, avec Pescara). Là, lui et ses grands amis (Ciro Immobile, Lorenzo Insigne) sont partis à droite et à gauche. Même si c’est normal dans le foot, il a vécu cette rupture une seconde fois au PSG. »

     C’est parfois oublié, mais les joueurs créent de vrais liens avec leurs coéquipiers au fil des mois. De vraies amitiés se forment et certains départ peuvent être difficiles à digérer. Verratti était proche de Lavezzi, Sirigu et Ibrahimovic, ces 3 transferts séparés de quelques mois ont pu toucher le petit italien. Ce ne l’a pas aidé à bien revenir après l’opération qui a servi à soigner sa pubalgie. Mais le milieu de terrain a clairement su s’en remettre et retrouver son meilleur niveau. Certainement grâce à une bonne entente dans le groupe.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • justo 1958

      Qu’il nous foute la paix avec ses états d’âme de gosse gâté…Une chose est certaine, la page des éventuelles sorties en boite ne doit pas être tournée, tant qu’on n’aura pas la preuve que les propos de l’Equipe sont des ragos (ce soir chez PRAUD, un journaliste d’Europe 1, confirmait la version du journal, devant HECHTER ET VENDROUX catastrophé, que des pros de ce niveau puissent préparer la LDC en boite)…Pour moi, si VERRATTI et MATUIDI ont réellement joué les bringueurs à moins de 48 heures du match, ils doivent payer très cher, d’autant (circonstance très aggravante) que dans une vidéos des jours précédents, ils se marraient tous les deux, lors d’une pizza resto, en présence de DRAXLER et MEUNIER, d’une qualif’ ric-rac, après s’être fait taper 5 à 1 au retour (MEUNIER, plus raisonnable que les deux anciens trouvait qu’on se foutrait de nos gueules). Ceux qui me connaissent et vont me lire vont être sciés, mais si comme je le pense, ces deux-là se sont foutus de la gueule du club, ils doivent être bazardés en fin de saison, MATUIDI, le premier, car à son âge, on doit être de plus en plus sérieux, si l’on veut conserver son niveau; Or, là, il fait exactement le contraire…Concernant VERRATTI, tous les ans, son agent et lui nous gonflent avec leur chantage à l’appel des sirènes et en profitent pour renouveler avec bingo à la clé. Si cette fois, il veut continuer, ça doit être sans prolongation jusqu’à la saison suivante, sinon qu’il se casse, on finira bien par trouver plus sérieux.

      • Roberto Sedinho

        Justo je ne te reconnais pas
        C’est un fake?

        • justo 1958

          Non, non, Roberto, j’ai toujours détesté les branleurs et là, je nous sens tous trahis. Alors, on attend de voir la réalité des choses et si’il y a bien eu faute professionnelle, il n’y aura plus de Blaisou, ni de Marco dans ma tête.

          • Roberto Sedinho

            Je comprends
            On est encore tous sous le choc et pour un bon moment

            • justo 1958

              Inadmissible et j’en veux encore plus aux joueurs qu’à EMERY, car lui, je le pense limité, alors qu’eux avaient un potentiel qu’ils ont gâché par faute très lourde.

    • panamemonamour

      c’est du réchauffé, on l’a déjà lu X fois

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    AnderlechtPSG - Dennis Appiah Si on se focalise sur Neymar, on est foutus

    Anderlecht/PSG – Dennis Appiah « Si on se focalise sur Neymar, on est foutus »

    Adversaires

    Dennis Appiah, défenseur de 25 ans d’Anderlecht et ancien du Stade Malherbes de Caen, s’est confié ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Marquinhos, monsieur propre avec la Seleçao"
    6 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry : Rabiot "je refuse de tomber sur ce jeune qui n’a pratiquement jamais joué en équipe de France""
    7 days ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm est une piste du PSG pour diriger la section féminine, selon RMC

    Robert Malm est une piste du PSG pour diriger la section féminine, selon RMC

    Actu Féminin

    Le Paris Saint-Germain a considérablement renforcé son organigramme et cet été et les recrutements dans l’équipe ...

    Vidéos PSG

    Verratti a souffert des départs de Lavezzi, Ibrahimovic et Sirigu, selon son frère

    Verratti a souffert des départs de Lavezzi, Ibrahimovic et Sirigu, selon son frère <Autour du PSG

    Marco Verratti, milieu de 24 ans du Paris Saint-Germain, impressionne tout le monde en ce moment. Toutefois, il a eu du mal à lancer sa saison 2016-2017. En partie parce qu’il devait se remettre de son opération pour soigner sa pubalgie. Mais peut-être aussi parce qu’il était triste après certains départs. Du moins, son frère Stefano Verratti a confié dans L’Equipe que le fait qu’Ezequiel Lavezzi, Salvatore Sirigu et Zlatan Ibrahimovic quittent l’effectif en 2016 lui a fait du mal.

    « Ah ça, ç’a été très dur pour Marco. Ils étaient vraiment très proches tous les quatre. L’amitié est importante dans ce milieu, car les joueurs passent plus de temps ensemble qu’avec leur propre famille. D’après moi, pour Marco, il y a un avant et un après les départs d’Ibra, Lavezzi et Sirigu. Il ne me l’a pas dit mais je sens quand il ne va pas bien.

    C’a changé des choses… Je pense que ça lui a rappelé l’année où il avait gagné la Série B (en 2012, avec Pescara). Là, lui et ses grands amis (Ciro Immobile, Lorenzo Insigne) sont partis à droite et à gauche. Même si c’est normal dans le foot, il a vécu cette rupture une seconde fois au PSG. »

     C’est parfois oublié, mais les joueurs créent de vrais liens avec leurs coéquipiers au fil des mois. De vraies amitiés se forment et certains départ peuvent être difficiles à digérer. Verratti était proche de Lavezzi, Sirigu et Ibrahimovic, ces 3 transferts séparés de quelques mois ont pu toucher le petit italien. Ce ne l’a pas aidé à bien revenir après l’opération qui a servi à soigner sa pubalgie. Mais le milieu de terrain a clairement su s’en remettre et retrouver son meilleur niveau. Certainement grâce à une bonne entente dans le groupe.
    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>