Restez connectés avec nous
L'avenir incertain de la section féminine du PSG, beaucoup de départs et aucune certitude

Club

Boindrieux : «Il y aurait pu avoir un drame»

Mardi, le PSG a décidé d’encadrer les déplacements des supporters à l’extérieur, comme c’était le cas la saison dernière. Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du PSG chargé du dossier, a dévoilé les raisons qui ont poussé le club a prendre une telle décision.

« En début de saison, le club avait pris la décision d’assouplir les modalités de déplacement pour permettre au plus grand nombre de se rendre aux matchs par leurs propres moyens. Cela ne s’est pas mal passé malgré un petit nombre d’incidents. Contre Lyon, leur ampleur et leur nombre ont augmenté. On est contraints de revenir à ce qui se faisait la saison précédente. On ne va pas attendre qu’il y ait un drame pour réagir. Sous le tunnel de Fourvière, des supporteurs ont jeté des fumigènes alors que des voitures roulaient. On est inquiets par le côté irréfléchi de certaines actions. Si l’un de ces fumigènes était tombé sur un véhicule, il y aurait pu avoir un drame. Et ça, on ne peut pas se le permettre, a expliqué Boindrieux dans Le Parisien, avant d’indiquer que le club avait pris cette décision seul, et non sur la demande des pouvoirs publiques. C’est une décision du PSG. On a bien sûr tenu informés les pouvoirs publics qui partageaient la même inquiétude après les incidents de Lyon. Les problèmes ont lieu pendant les trajets, où le club possède des moyens très limités. On n’a pas d’autres solutions que de reprendre les déplacements en main. Mais c’est une solution médiane. On aurait pu encore aller plus loin en interdisant les déplacements. Ce n’est ni notre volonté ni le sens de l’histoire. On veut que les Parisiens se rendent aux matchs et qu’ils ne soient pas vus comme une menace.»

Boindrieux a conclu en assurant que les choses s’étaient améliorées ces derniers mois en ce qui concerne les relations avec les supporters et l’ambiance du Parc des Princes. « En une saison et demie, on a fait bouger les lignes. Aujourd’hui, les gens qui viennent au Parc des Princes nous parlent de la bonne ambiance. C’est plus compliqué sur les déplacements, mais il s’agit d’un nombre limité par rapport à la majorité des supporteurs. On est sur la bonne voie, mais le combat n’est pas gagné », a indiqué que dirigeant parisien, qui a donc l’air de se satisfaire de l’actuelle ambiance du Parc.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club