Restez connectés avec nous
Bisevac n'oubliera "jamais" son passage au PSG, de "grands joueurs et Ancelotti est hors norme

Club

Brest-PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Bisevac (7,5) : Quel match encore une fois du défenseur serbe. Aligné au poste d’arrière droit, l’ancien Valenciennois s’est transformé en véritable mur et rien ou presque n’est passé sur son côté. Et comme si cela ne suffisait pas, Milan s’est transformé en buteur, même s’il a beaucoup de réussite sur son but. Bref, Carlo, pas besoin de recruter un latéral droit, il y a d’autres priorités.

Sirigu (6,5) : Même si encore une fois, le portier italien n’a pas été énormément sollicité, il a fait le boulot en repoussant quelques tentatives brestoises, même si celles-ci n’étaient pas toujours cadrées. Efficace également dans les sorties, le gardien parisien est toujours aussi solide.

Bisevac (7,5) : Voir plus haut.

Lugano (5) : Encore une fois, difficile de juger la pretation de l’Uruguayen. Dans la surface, sur les coups de pieds arrêtés, il est précieux et l’a encore été ce soir. Mais dès qu’il y a des espaces et qu’il décide de sortir un peu de sa défense, ça ressemble plus à grand chose et ses interventions très limites font vraiment peur, à l’image de ce tacle très moche sur Alphonse en première période. Le capitaine de la Celeste risque d’être vite menacé par le « tank » Alex.

Sakho (5,5) : Un peu plus serein que son partenaire en défense centrale, le capitaine parisien ne donne toujours pas cette impression de solitidité qui a fait de lui un titulaire indiscutable depuis plusieurs saisons. Il reste très propre lors de la plupart de ses interventions mais ses relances sont parfois imprécises. On attend mieux de sa part, surtout à un moment omù la concurrence devient très rude.

Maxwell (6) : Deuxième match sous les couleurs parisiennes pour le Brésilien et on sent qu’il n’a pas encore pris ses marques. Il hésite un peu trop à monter et c’est dommage car quand il le fait, ça s’avère souvent dangereux pour les défenses adverses.

Matuidi (6) : De retour de blessure, l’homme-élastique n’a pas semblé gêné physiquement et c’est de bon augure pour la suite. Solide à la récupération, il a cependant manqué de justesse dans son jeu de passe, un peu normal quand on sait qu’il n’est pas habitué à jouer dans ce schéma de jeu et qu’il faut lui laisser le temps de s’adapter.

Jallet (6,5) : Encore une fois très actif, l’homme à tout faire du PSG ne déçoit pas. Ce poste de milieu de terrain lui convient très bien et si Bisevac a paru aussi solide sur son côté, c’est aussi grâce au soutien de l’ancien Lorientais, qui ne ménage jamais ses efforts. A l’origine du but parisien puisque c’est lui qui tire le corner, Jallet a aussi été précis dans son jeu de passe. Remplacé par Ceara (87e).

Sissoko (Non noté) : Rapidement gêné par un coup reçu de la part de Lugano, on a vite senti le Malien en difficulté. Sorti avant la pause (42e), il est donc compliqué de juger sa prestation. Remplacé par Chantôme (6), qui a bien rempli son rôle de plaque tournante en orientant le jeu parisien et en temporisant dans les périodes délicates, notamment en fin de match.

Bodmer (6,5) : Placé plus haut sur le terrain en raison de l’absence de Ménez, le milieu de terrain parisien a globalement été bon, surtout en deuxième période. Très précieux grâce à sa bonne vision du jeu, il a tout de même alterné le bon et le moins bon dans son jeu de passe, avec des transversales à la Pirlo parfois suivies de transmissions foireuses. Il aurait également pu trouver le chemin des filets en première période si sa somptueuse reprise de volée n’avait pas trouvé la barre transversale d’Elana.

Nene (6) : Très bon en début de match, le N°10 parisien s’est un peu éteint au fil des minutes. Il a été le joueur le plus créatif offensivement mais il a parfois trop tergiversé, ce qui a souvent ralenti le jeu parisien.

Gameiro (4,5) : Placé seul en pointe, comme à l’accoutumé, l’attaquant parisien a une fois de plus déçu. Peu efficace devant le but, maladroit balle au pied, il a toutefois bousculé la défense brestoise grâce à ses appels mais cela ne suffit pas. Il faut espérer que les retours de Pastore et Ménez lui permettent d’avoir plus d’espaces, même s’il doit également s’améliorer dans la finition, ce qui était pourtant son point fort lorsqu’il était à Lorient. Remplacé par Hoarau (90e).

Derniers articles

Autres articles présents dans Club