Anciens

Cayzac : « Un recrutement galactique »

Publie le 23/08/2012 a 12:42



  • Toujours amoureux du Paris Saint-Germain, Alain Cayzac suit avec attention l’actualité du club. L’ancien président parisien se réjouit de voir de grandes stars débarquer dans la capitale et rappelle que si beaucoup d’argent est dépensé par QSI, c’est tout à fait normal par rapport aux ambitions du club.

    « Un recrutement galactique comme l’on dit au Real Madrid. Il a déjà débuté l’année dernière. Recrutement de grande qualité et équilibré, il y a des nouveaux dans toutes les lignes : l’arrivée de stars mondiales et celle dont on parle le plus, Zlatan Ibrahimovic, et aussi Thiago Silva, considéré comme le meilleur défenseur central du monde et d’autres joueurs exceptionnels, d’excellents joueurs français et Lucas Moura, joueur brésilien qui arrivera en janvier. Il faut des stars qui portent l’équipe à la fois médiatiquement et au niveau de la ferveur des supporters. C’est certes un budget très important, moi qui ai connu les vaches maigres : j’avais 10 millions d’€ et il fallait que je fasse avec. Nous nous sommes assez plaints de ne pas avoir d’argent à Paris, on ne va pas se plaindre maintenant. Ce budget peut permettre à Paris – mais le football n’est pas toujours une science exacte – d’être dans le top Ten européen. Nous n’avons qu’une seule équipe à Paris qui joue à ce niveau ; à Londres par exemple six ou sept clubs jouent dans l’élite. Nous avons maintenant une grande équipe dans la capitale, se réjouit Cayzac dans La Dépêche, avant d’évoquer le salaire de Zlatan Ibrahimovic. C’est très élevé, mais il y a deux choses à dire : il fait partie des trois ou quatre meilleurs mondiaux. À ce niveau-là, la notion de cher ou pas cher n’a pas beaucoup de sens. On parle différemment des footballeurs, par rapport aux golfeurs, aux pilotes de formule 1, des acteurs qui touchent aussi de gros cachets. Il faut parler des revenus mensuels que l’on peut comparer. Quand on a des ambitions, c’est indispensable d’avoir de grandes stars qui attirent aussi des joueurs qui ne seraient pas venus. Ce qui coûte cher dans le football, c’est de payer très cher des joueurs moyens, ça «fout» en l’air un compte d’exploitation. Les retombées de la venue de grands joueurs sont énormes, c’est un bon calcul. Un gros boulot est fait par Léonardo, il a un réseau fantastique. Nasser Al Khelaifi, président du club, Léonardo manager général, Ancelotti l’entraîneur, leur donne confiance. »

    Enfin, l’ancien dirigeant parisien rappelle que rien ne sera simple pour le PSG, qui vise très haut dans toutes les compétitions. « Il ne faut surtout pas pécher par arrogance ou par confiance. Il y a des adversaires bien structurés et depuis longtemps ; ils ont moins de moyens, mais n’ont pas l’intention de laisser gagner le PSG, il faut rester humble pour gagner. Ancelotti connaît la musique il ne tombera pas dans le panneau. Toulouse fait un très bon début de championnat, c’est une équipe bien gérée, avec un style de jeu qui ne plaît pas à tous mais qu’ils ont intérêt à garder, une équipe qui pourrait créer la surprise. Il y a Lille et sa belle équipe et son nouveau stade, nous ne sommes pas seuls au monde. On part favori, il y a aussi la coupe d’Europe, nous avons des ambitions, mais il faut garder beaucoup d’humilité. »

    Publie le 23/08/2012 a 12:42

    Cayzac : « Un recrutement galactique »

    Toujours amoureux du Paris Saint-Germain, Alain Cayzac suit avec attention l’actualité du club. L’ancien président parisien se réjouit de voir de grandes stars débarquer dans la capitale et rappelle que si beaucoup d’argent est dépensé par QSI, c’est tout à fait normal par rapport aux ambitions du club.

    « Un recrutement galactique comme l’on dit au Real Madrid. Il a déjà débuté l’année dernière. Recrutement de grande qualité et équilibré, il y a des nouveaux dans toutes les lignes : l’arrivée de stars mondiales et celle dont on parle le plus, Zlatan Ibrahimovic, et aussi Thiago Silva, considéré comme le meilleur défenseur central du monde et d’autres joueurs exceptionnels, d’excellents joueurs français et Lucas Moura, joueur brésilien qui arrivera en janvier. Il faut des stars qui portent l’équipe à la fois médiatiquement et au niveau de la ferveur des supporters. C’est certes un budget très important, moi qui ai connu les vaches maigres : j’avais 10 millions d’€ et il fallait que je fasse avec. Nous nous sommes assez plaints de ne pas avoir d’argent à Paris, on ne va pas se plaindre maintenant. Ce budget peut permettre à Paris – mais le football n’est pas toujours une science exacte – d’être dans le top Ten européen. Nous n’avons qu’une seule équipe à Paris qui joue à ce niveau ; à Londres par exemple six ou sept clubs jouent dans l’élite. Nous avons maintenant une grande équipe dans la capitale, se réjouit Cayzac dans La Dépêche, avant d’évoquer le salaire de Zlatan Ibrahimovic. C’est très élevé, mais il y a deux choses à dire : il fait partie des trois ou quatre meilleurs mondiaux. À ce niveau-là, la notion de cher ou pas cher n’a pas beaucoup de sens. On parle différemment des footballeurs, par rapport aux golfeurs, aux pilotes de formule 1, des acteurs qui touchent aussi de gros cachets. Il faut parler des revenus mensuels que l’on peut comparer. Quand on a des ambitions, c’est indispensable d’avoir de grandes stars qui attirent aussi des joueurs qui ne seraient pas venus. Ce qui coûte cher dans le football, c’est de payer très cher des joueurs moyens, ça «fout» en l’air un compte d’exploitation. Les retombées de la venue de grands joueurs sont énormes, c’est un bon calcul. Un gros boulot est fait par Léonardo, il a un réseau fantastique. Nasser Al Khelaifi, président du club, Léonardo manager général, Ancelotti l’entraîneur, leur donne confiance. »

    Enfin, l’ancien dirigeant parisien rappelle que rien ne sera simple pour le PSG, qui vise très haut dans toutes les compétitions. « Il ne faut surtout pas pécher par arrogance ou par confiance. Il y a des adversaires bien structurés et depuis longtemps ; ils ont moins de moyens, mais n’ont pas l’intention de laisser gagner le PSG, il faut rester humble pour gagner. Ancelotti connaît la musique il ne tombera pas dans le panneau. Toulouse fait un très bon début de championnat, c’est une équipe bien gérée, avec un style de jeu qui ne plaît pas à tous mais qu’ils ont intérêt à garder, une équipe qui pourrait créer la surprise. Il y a Lille et sa belle équipe et son nouveau stade, nous ne sommes pas seuls au monde. On part favori, il y a aussi la coupe d’Europe, nous avons des ambitions, mais il faut garder beaucoup d’humilité. »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pirahnas

      Attends je regardes… j’analyse… je compare… euh…. non !

    • cobosballondor

      physiquement, vous trouvez pas qu’il a un petit air d’ancelotti?

    • Idriss-93

      je deteste quand celui la parle , il n’oublie pas qu’il represente a lui tout seul le naufrage parisien entre 2006 et 2008 et qu’il a quitter en court de route  !!

      • Panamunitedcolor

        Tiens encore un simplet!!!

      • Ceux qui ont coulé le PSG c’est Colony mon grand. C’est le president qui a connu la pire periode du PSG.. :  Mais c’est l’un des meilleurs au niveau de l’amour du club et de la personnalité…

    • Levisiteur

      un président qui a toujours soutenue les ultras

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Le Parisien revient sur le dernier entraînement du PSG avant Nice "on les sentait très mobilisés""
    9 minutes ago
    NicolasBa publié un new post."Les images partagées par les joueurs du PSG ce samedi: motivation pour PSG/Nice"
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Al-Khelaïfi et Kluivert étaient à la victoire du PSG contre Juvisy

    Féminines – Al-Khelaïfi et Kluivert étaient à la victoire du PSG contre Juvisy

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain recevait Juvisy pour le compte de la 10e journée ...

    Vidéos PSG

    Cayzac : « Un recrutement galactique »

    <Anciens , Club , Interviews

    Toujours amoureux du Paris Saint-Germain, Alain Cayzac suit avec attention l’actualité du club. L’ancien président parisien se réjouit de voir de grandes stars débarquer dans la capitale et rappelle que si beaucoup d’argent est dépensé par QSI, c’est tout à fait normal par rapport aux ambitions du club.

    « Un recrutement galactique comme l’on dit au Real Madrid. Il a déjà débuté l’année dernière. Recrutement de grande qualité et équilibré, il y a des nouveaux dans toutes les lignes : l’arrivée de stars mondiales et celle dont on parle le plus, Zlatan Ibrahimovic, et aussi Thiago Silva, considéré comme le meilleur défenseur central du monde et d’autres joueurs exceptionnels, d’excellents joueurs français et Lucas Moura, joueur brésilien qui arrivera en janvier. Il faut des stars qui portent l’équipe à la fois médiatiquement et au niveau de la ferveur des supporters. C’est certes un budget très important, moi qui ai connu les vaches maigres : j’avais 10 millions d’€ et il fallait que je fasse avec. Nous nous sommes assez plaints de ne pas avoir d’argent à Paris, on ne va pas se plaindre maintenant. Ce budget peut permettre à Paris – mais le football n’est pas toujours une science exacte – d’être dans le top Ten européen. Nous n’avons qu’une seule équipe à Paris qui joue à ce niveau ; à Londres par exemple six ou sept clubs jouent dans l’élite. Nous avons maintenant une grande équipe dans la capitale, se réjouit Cayzac dans La Dépêche, avant d’évoquer le salaire de Zlatan Ibrahimovic. C’est très élevé, mais il y a deux choses à dire : il fait partie des trois ou quatre meilleurs mondiaux. À ce niveau-là, la notion de cher ou pas cher n’a pas beaucoup de sens. On parle différemment des footballeurs, par rapport aux golfeurs, aux pilotes de formule 1, des acteurs qui touchent aussi de gros cachets. Il faut parler des revenus mensuels que l’on peut comparer. Quand on a des ambitions, c’est indispensable d’avoir de grandes stars qui attirent aussi des joueurs qui ne seraient pas venus. Ce qui coûte cher dans le football, c’est de payer très cher des joueurs moyens, ça «fout» en l’air un compte d’exploitation. Les retombées de la venue de grands joueurs sont énormes, c’est un bon calcul. Un gros boulot est fait par Léonardo, il a un réseau fantastique. Nasser Al Khelaifi, président du club, Léonardo manager général, Ancelotti l’entraîneur, leur donne confiance. »

    Enfin, l’ancien dirigeant parisien rappelle que rien ne sera simple pour le PSG, qui vise très haut dans toutes les compétitions. « Il ne faut surtout pas pécher par arrogance ou par confiance. Il y a des adversaires bien structurés et depuis longtemps ; ils ont moins de moyens, mais n’ont pas l’intention de laisser gagner le PSG, il faut rester humble pour gagner. Ancelotti connaît la musique il ne tombera pas dans le panneau. Toulouse fait un très bon début de championnat, c’est une équipe bien gérée, avec un style de jeu qui ne plaît pas à tous mais qu’ils ont intérêt à garder, une équipe qui pourrait créer la surprise. Il y a Lille et sa belle équipe et son nouveau stade, nous ne sommes pas seuls au monde. On part favori, il y a aussi la coupe d’Europe, nous avons des ambitions, mais il faut garder beaucoup d’humilité. »

    By
    @
    OTER ?>