Restez connectés avec nous
Di Maria Ma femme qui était en colère Je la soutiens. Les proches peuvent souffrir

Club

Di Maria « Ma femme qui était en colère ? Je la soutiens. Les proches peuvent souffrir »

Tout le monde avait été surpris de ne pas voir Angel Di Maria, ailier de 30 ans du Paris Saint-Germain, jouer lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions contre le Real Madrid. Il y a même eu un peu de colère, notamment de la part de sa femme Jorgelina Cardoso. Elle l’avait fait savoir sur les réseaux sociaux avec un message très clair.

« Elle déraille de temps en temps. Mais c’est normal. Il y a beaucoup de femmes de joueurs qui écrivent, dont ma femme. Mais les autres se font moins remarquer, car elles sont moins connues ou suivies sur les réseaux sociaux. Par rapport à ça, je la soutiens.

Ce n’est pas comme ça’

Les proches des joueurs peuvent les voir souffrir et ça leur fait mal. Beaucoup pense que l’on perd, qu’on rentre à la maison et qu’on oublie. Ce n’est pas comme ça. »

On peut comprendre que les proches de Di Maria aient été très déçus. Même les supporters ont fait part de leur mécontentement en ne voyant pas l’Argentin, pourtant très en forme, rentrer en jeu. Sa femme peut être particulièrement triste. Et il y a le droit de s’exprimer. Cependant, il faut aussi savoir rester dans certaines limites pour ne pas amener de la tension au sein du groupe. Même s’il n’y a pas de quoi penser que cet épisode précis a créé un problème particulier. Mais cela c’est déjà vu.

Il est bien tout de même bien de la part de Di Maria de rappeler que tout ne s’arrête pas au terrain. Il y a aussi une vraie vie ensuite avec des déceptions à gérer. Ce qui n’est pas toujours évident. Certains supporters et « spécialistes » l’oublient.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club