Restez connectés avec nous
Diallo évoque le confinement et son prêt au Utah Royals FC
©IconSport

Club

Diallo évoque le confinement et son prêt au Utah Royals FC

Aminata Diallo, milieu de 24 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France (7 sélections), a été officiellement prêtée au Utah Royals FC (Etats-Unis) jusqu’au 30 décembre 2020. Un choix important pour la joueuse, mais qui va devoir patient pour se lancer pleinement dans cette nouvelle aventure. Elle n’est pas encore partie de Paris et est, comme tout le monde, impactée par le confinement imposé en France à cause de la pandémie du coronavirus. Auprès de L’Equipe, elle s’est confiée à propos de ce moment très particulier auquel il faut s’adapter.

« Pour l’instant, ça va. Comme on peut encore faire du sport en extérieur, j’arrive à m’adapter. Ensuite c’est quand même compliqué d’être dans l’attente. Comme je devais partir aux USA, j’attends mon Visa. Pour ça, la procédure reste en cours, elle n’est pas freinée. Ensuite quand je l’aurai, il faudra trouver une solution pour aller aux États-Unis.

Diallo « Je suis pressée d’y être et que ça commence. »

De toute façon, pour l’instant, cela n’est pas tellement possible. J’ai les gens de Utah tous les jours au téléphone. Les joueuses sont confinées aussi et il n’y a pas d’entraînement. Tous les matches de préparation ont été annulés et ils vont sans doute décaler le début de la saison (prévu le 18 avril). Je suis pressée d’y être et que ça commence, mais si c’est pour me retrouver toute seule là-bas, confinée dans un appartement, dans une ville où je ne connais personne, ça n’a pas beaucoup d’intérêt.

Vous réussissez à maintenir votre condition physique ?

L’avantage que j’ai, c’est que là-bas, le Championnat n’est pas commencé et l’équipe n’avait pas commencé la préparation physique. Tout va être décalé donc ce n’est pas trop un problème. »

Comme tous les sportifs de haut niveau, Aminata Diallo est forcément impactée par se confinement. Il est difficile de travailler aussi efficacement. Mais il y a tout de même de quoi rester plutôt en forme. De toute façon, il n’y a pas vraiment de choix. Au moins, tout le monde est à la même enseigne alors il n’y aura normalement pas un grand retard. Cela dépend ensuite du sérieux de chacun. On peut penser que la joueuse qui est à l’aube d’un prêt se donne toutes les chances de réussir. Reste à réussir à patienter jusqu’à la reprise tant espérée. Diallo a aussi expliqué son choix de partir en prêt au Utal Royals FC.

Diallo « c’est difficile de se retrouver à jouer un match sur deux. »

« J’avais besoin d’enchaîner des matchs. C’est ma quatrième saison au PSG et c’est difficile de se retrouver à jouer un match sur deux. Je sentais que pour progresser, j’avais besoin d’enchaîner. Ce sont les choix du coach, je les respecte, j’ai aucun problème avec ça. Mais pour ma progression, je pense que c’est mieux si je vais là-bas.

J’ai senti que le coach me voulait vraiment. C’était un autre club qui avait racheté mes droits mais Utah a trouvé un deal pour m’avoir. Le coach, Craig Harrington, me voulait vraiment. Il a regardé tous mes matches, il m’en a parlé. Ce n’est pas juste un nom qu’il veut. Il sait déjà comment il veut m’utiliser. Cela a beaucoup compté dans mon choix. En plus, il y a là-bas Veronica Boquete que j’ai connue au PSG et qui va faciliter mon intégration. »

On peut comprendre que la joueuse de 24 ans ait eu une autre envie que d’être considérée plutôt comme une doublure. Aminata Diallo veut s’imposer et grandir encore. Alors avec un club qui voulait sa venue et lui promet une place importante, il y a de quoi être tentée. Le tout est de faire le maximum pour profiter de ce prêt. Reste à voir si elle reviendra à Paris ensuite. Cela dépendra sans doute du discours du club parisien, ainsi que des autres options.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club