Restez connectés avec nous

Club

Gomis : « Matuidi, un coéquipier modèle »

Blaise Matuidi et Bafétimbi Gomis se sont croisés à Troyes, en 2005, avant de se retrouver sous les couleurs de Saint-Etienne. Les deux joueurs sont très proches et l’attaquant lyonnais a accepté, pour L’Equipe, de s’exprimer sur la progression de son ami au PSG.

Ces derniers mois, Gomis a remarqué d’énormes progrès dans le jeu de Matuidi. Ce dernier est à l’écoute des conseils de Carlo Ancelotti et des joueurs de classe mondiale qu’il a la chance de côtoyer à Paris. « Le jeu de Blaise est beaucoup plus mûr. Cet été, quand on s’est retrouvés en équipe de France, il m’a dit qu’il avait conscience d’avoir beaucoup progressé au contact des grands joueurs qu’il côtoie à Paris. Il sentait qu’il avait gagné la confiance de Carlo Ancelotti, a confié le buteur de l’OL, qui estime que le milieu de terrain parisien a un rôle très important dans le dispositif de Carlo Ancelotti. A la perte du ballon, Paris se retrouve souvent coupé en deux et Blaise compense bien. Avec Marco Verratti, il défend en avançant. Du coup, il n’est pas étonnant de le voir parfois en avant-dernier passeur sur des buts de son équipe. Sur un plan tactique, Blaise a soif d’apprendre. »

Et si ses progrès sont énormes, c’est tout simplement parce que Matuidi a toujours été un joueur à l’écoute de tous les conseils donnés par ses entraîneurs. Il s’agit, pour Gomis, d’un joueur modèle, que ce soit pour son coach ou pour ses coéquipiers.« Il a toujours été réceptif aux conseils de ses entraîneurs, qu’il assimile rapidement. C’est un coéquipier modèle, encore plus à l’écoute des autres depuis qu’il joue à Paris. Même quand il jouait moins, il me disait qu’il appréciait de travailler avec ce staff, a dévoilé l’ancien Stéphanois, au courant de l’admiration de Matuidi pour Makelele, désormais entraîneur adjoint au PSG et source de conseils. Il apprend beaucoup, notamment de Makelele, qui était son modèle lorsqu’il était joueur. Claude le conseille beaucoup sur les méthodes de récupération, le travail invisible après les entraînements. Il le met en garde, aussi, contre les dangers de la vie parisienne. »

Ce soir, face à Sochaux, Blaise Matuidi devrait une nouvelle fois être titularisé, ce qui fera de lui le joueur le plus utilisé par Carlo Ancelotti depuis le début de la saison. Preuve que l’international français est devenu un maillon fort de l’équipe francilienne et c’est une récompense méritée au vu des performances, du travail et du comportement irréprochable de Matuidi depuis son arrivée à Paris en juillet 2011.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club