Restez connectés avec nous
Ibrahimovic, le râleur accepté.

Autour du PSG

Ibrahimovic, le râleur accepté.

   Zlatan Ibrahimovic a une personnalité un peu à part, aimée ou détestée. Il est même connu pour quelques répliques d’un style très particulier et plein d’orgueil. Mais il aime surtout marquer et gagner. Du coup, quand ses partenaires font des erreurs, surtout s’il agit de ne lui pas lui donner le ballon dans une bonne position, Zlatan n’hésite pas à leur faire savoir.

   Hier, deux joueurs sont revenus sur les énervements du géant suédois. Le premier est un de ses actuels coéquipiers, Lucas, en conférence de presse « Quand il joue, Zlatan est très nerveux. Il veut gagner, marquer. En dehors des terrains, il est très calme, très tranquille. Il m’aide beaucoup. C’est un réel plaisir d’évoluer avec Zlatan. Le fait qu’il m’engueule parfois sur le terrain? C’est normal, un attaquant veut toujours marquer. J’apprends beaucoup avec Zlatan. Pendant le match, c’est normal de le voir s’énerver. Mais c’est comme ça. »

   Le second, Sylvain Armand, a joué avec Z. Ibrahimovic pendant une saison au PSG, sur la saison 2012-2013 « Quand on ne lui donne pas de ballons qu’il estime que c’est la meilleure solution, il grogne un petit peu. Au bout d’un moment, on se fie à lui puis on lui donne la plupart des ballons même s’il en a trois autour de lui. Comme ça au moins il est content. Mais il engueulait tout le monde, il nous regardait méchamment quand on ne lui donnait pas le ballon. »

   Les deux joueurs sont donc d’accord, Ibra veut la balle et marquer le plus possible. Ce qui le pousse parfois à se plaindre s’il n’est pas bien, voire pas du tout, servi. Il y a tout de même différence d’appréciation de la part des deux hommes, puisque Lucas le vit bien et attribue ça à la rage de vaincre, peut-être aussi parce que la première année à Paris Ibra semblait un peu dur avec ses coéquipiers, alors qu’il les encourage plus maintenant. Et puis l’équipe est un peu plus forte, plus à l’aise dans le jeu, lui donnant un rôle d’organisateur de l’attaque qui lui plaît.

    En tout cas, surtout vu sa forme du moment, il n’est pas très difficile de pardonner à Ibrahimovic le fait de râler un peu lorsqu’il n’a pas la balle, après tout, il a tout de même tendance à transformer ses ballons en occasions, voire en but directement. Même si, comme le dit S. Armand, des fois, on ne sait pas trop comment il compte s’en sortir, mais en général, il y arrive. Alors bon, quand Zlatan enchaîne gestes techniques de grandes classes, buts superbes, ainsi que les doublés et les triplés, il est facile d’accepter qu’il fasse du Zlatan.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG