Club

L. Fernandez évoque le statut des habituels remplaçants

Fernandez insiste sur l'importance de l'histoire et propose ses services au PSG
Publie le 26/09/2012 a 14:00



  • Depuis le début de la saison, des joueurs comme Zoumana Camara, Mathieu Bodmer, Kevin Gameiro ou Guillaume Hoarau ont dû se contenter de seulement quelques minutes de jeu.

    La faute à une concurrence impitoyable. Hier, Zoumana Camara était invité de l’émission « Luis Attaque » pour évoquer celle-ci. L’ancien Stéphanois a bien fait comprendre qu’il savait à quoi s’en tenir mais qu’il serait « prêt » lorsque Carlo Ancelotti ferait appel à lui. « Ils se battent car ils sont dans une dynamique, un contexte favorable. Ils sont considérés, respectés. On respecte leurs statuts, on fait en sorte de les mettre dans de bonnes dispositions psychologiques, comme les autres, a ensuite analysé Luis Fernandez. Ce qui est important, c’est que quand ils arrivent le matin, ils sont pris en charge, ils sont dans de bonnes conditions. Ils sont suivis. Ils savent qu’ils ne joueront certainement pas 40 matchs. Ils vont en faire 10-15 mais ils se préparent pour les faire. Les meilleurs exemples sont nos champions du monde 98 quand ils sont partis pour la plupart d’entre eux dans des grands clubs anglais, italiens ou espagnols. Ils se sont mis à travailler sur le plan tactique. Alors qu’en France quand tu demandes de rester un petit plus pour travailler c’est toujours un problème. »

    Publie le 26/09/2012 a 14:00

    L. Fernandez évoque le statut des habituels remplaçants

    Depuis le début de la saison, des joueurs comme Zoumana Camara, Mathieu Bodmer, Kevin Gameiro ou Guillaume Hoarau ont dû se contenter de seulement quelques minutes de jeu.

    La faute à une concurrence impitoyable. Hier, Zoumana Camara était invité de l’émission « Luis Attaque » pour évoquer celle-ci. L’ancien Stéphanois a bien fait comprendre qu’il savait à quoi s’en tenir mais qu’il serait « prêt » lorsque Carlo Ancelotti ferait appel à lui. « Ils se battent car ils sont dans une dynamique, un contexte favorable. Ils sont considérés, respectés. On respecte leurs statuts, on fait en sorte de les mettre dans de bonnes dispositions psychologiques, comme les autres, a ensuite analysé Luis Fernandez. Ce qui est important, c’est que quand ils arrivent le matin, ils sont pris en charge, ils sont dans de bonnes conditions. Ils sont suivis. Ils savent qu’ils ne joueront certainement pas 40 matchs. Ils vont en faire 10-15 mais ils se préparent pour les faire. Les meilleurs exemples sont nos champions du monde 98 quand ils sont partis pour la plupart d’entre eux dans des grands clubs anglais, italiens ou espagnols. Ils se sont mis à travailler sur le plan tactique. Alors qu’en France quand tu demandes de rester un petit plus pour travailler c’est toujours un problème. »




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Parislove

      Il vont tous jouer il ya la ldc le champoinnat les. Coupes.les meforme les suspension et les blessures
      moi jaurais grave kiffer etrre juuste remplacan a leur place mais bon faut le dire aussi en france ont connais pas la concurrence ou on nest habituer tu a cas attendre sedyoux ou les soidizan expert du foot

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    9 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    9 hours ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    L. Fernandez évoque le statut des habituels remplaçants

    Fernandez insiste sur l'importance de l'histoire et propose ses services au PSG <Club

    Depuis le début de la saison, des joueurs comme Zoumana Camara, Mathieu Bodmer, Kevin Gameiro ou Guillaume Hoarau ont dû se contenter de seulement quelques minutes de jeu.

    La faute à une concurrence impitoyable. Hier, Zoumana Camara était invité de l’émission « Luis Attaque » pour évoquer celle-ci. L’ancien Stéphanois a bien fait comprendre qu’il savait à quoi s’en tenir mais qu’il serait « prêt » lorsque Carlo Ancelotti ferait appel à lui. « Ils se battent car ils sont dans une dynamique, un contexte favorable. Ils sont considérés, respectés. On respecte leurs statuts, on fait en sorte de les mettre dans de bonnes dispositions psychologiques, comme les autres, a ensuite analysé Luis Fernandez. Ce qui est important, c’est que quand ils arrivent le matin, ils sont pris en charge, ils sont dans de bonnes conditions. Ils sont suivis. Ils savent qu’ils ne joueront certainement pas 40 matchs. Ils vont en faire 10-15 mais ils se préparent pour les faire. Les meilleurs exemples sont nos champions du monde 98 quand ils sont partis pour la plupart d’entre eux dans des grands clubs anglais, italiens ou espagnols. Ils se sont mis à travailler sur le plan tactique. Alors qu’en France quand tu demandes de rester un petit plus pour travailler c’est toujours un problème. »

    By
    @
    OTER ?>