Restez connectés avec nous
Le Crom : "Sirigu n'a aucune raison de lâcher l'affaire"

Club

Le Crom : « C’est un peu flou en ce moment au club »

Au PSG depuis janvier 2012, Ronan Le Crom se voit bien continuer encore une saison au sein du club de la capitale. Mais pour l’heure, il avoue que la situation du club, qui attend d’être fixé sur l’avenir de Carlo Ancelotti, n’est pas propice aux négociations.

« Pour l’instant, je ne sais pas. C’est un peu flou en ce moment au club. Dès que les choses vont s’éclaircir, on pourra définir mon rôle. Tous les jours, j’ai une grande joie de venir m’entraîner. Et je pense que c’est communicatif. Je vais me laisser quelques jours pour décompresser. Et j’en discuterai avec ma famille. Comme à chaque fin de saison, chacun étudie ses possibilités respectives. Mais très sincèrement, on n’a pas parlé de ça particulièrement. On a fini le championnat et on est tous partis en vacances. Ancelotti ? Franchement, je n’en sais pas plus que vous (les médias). Il y a aucune communication au sein du club par rapport à ça. On attend comme tout le monde. L’ambiance dans le vestiaire cette saison ? J’ai connu pas mal de vestiaires et celui-là est très sain. Il y a beaucoup de professionnalisme. Les joueurs savent pourquoi ils sont là. Ça rend les choses beaucoup plus faciles. Les mecs arrivent à l’heure, même avant. Et ils ont un objectif. J’ai rencontré des mecs simples et ça fait plaisir », s’est satisfait le gardien de but parisien sur RMC, avant de revenir sur son carton rouge reçu face à Lorient.

« Ce qui prévaut aujourd’hui, c’est que je suis très heureux de pouvoir être champion et d’avoir participé, a-t-il confié. Je n’en veux pas à M. Bastien. Il a pris une décision, qui était à mon avis malheureuse. J’étais triste sur le coup. Mais une fois que c’était passé et que j’avais craché un peu tout ce que j’avais dans le vestiaire, on en a finalement rigolé. M. Bastien m’a dit : ‘Si je vous ne mets pas le carton rouge, je vais me faire mal noter’. Je crois que c’était un petit manque de discernement par rapport à l’événement. La première chose que je lui ai dit, presque en le suppliant, c’est : ‘Ne me mettez pas un rouge parce que c’est peut-être mon dernier match’. J’ai tellement peu joué que j’avais envie de rester sur le terrain. En plus, moi je suis né à Lorient. Il y avait ma famille en tribunes. Il y avait beaucoup d’émotion, c’est dommage. Même les joueurs de Lorient ont demandé à l’arbitre de ne pas m’expulser. Après, je n’ai aucune rancune. L’arbitre a fait un choix, plutôt malheureux, parce que cette soirée était partie du bon pied. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club