Restez connectés avec nous
Aulas : Ben Arfa "bonne chance...à 15 millions d'euros par an l'OL ne pouvait pas s'aligner

Adversaires

Le PSG est fébrile selon Aulas

Après le match nul face à Marseille, Lyon a encore un peu plus hypothéqué ses chances de terminer champion de France cette saison. Mais Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, y croît encore puisqu’il s’attend à une baisse de régime du PSG, qui selon lui n’est pas forcément serein actuellement.

« Quelque chose me dit qu’il va se passer un truc quand je vois l’état de fébrilité du PSG. Je dis, avec expérience, que rien n’est joué. Ça va être difficile, mais quelque chose me dit que, quand on fait trop, trop vite… Du fait de la différence de moyens investis, de l’exigence des medias et des supporters, je conseille aux dirigeants du PSG qu’ils achètent du Lexomil parce que ça va hurler au loup à la moindre défaite. (…) On a l’impression que pour être sûr de ne pas se rater, ils s’en rajoutent même là où ce n’est pas obligatoire. Ceci étant, Paris n’a pas survolé son match contre Evian, qui est pourtant censé être moins fort. Paris a de bonnes chances d’arriver à son objectif, surtout l’année prochaine. Cette année, je pense que le championnat n’est pas encore joué et qu’il y aura pour Paris pas mal de matchs difficiles dès lors qu’ils vont jouer contre les équipes de tête à l’extérieur », a analysé le patron de l’OL, avant de confirmer une alliance OM-OL pour contrer l’ascension du PSG.

« Avec l’OM, on espère bien battre Paris et je propose de faire une association avec l’OM pour déloger le PSG de son piédestal. (…)Paris a deux ans avant la mise en place du « financial fair-play » pour mettre en place ses structures. Le « financial fair-play », vous le savez, demande aux clubs d’être équilibrés et qu’il n’y ait plus d’abandons de créances. Les actionnaires ne peuvent plus à un moment donné mettre de l’argent à perte. Il faut trouver des ressources. L’OM est en train de construire un stade magnifique, Lyon va en construire un aussi, c’est par ces structures qu’on arrivera à les concurrencer et aussi par le fait qu’il y aura une règle du jeu qui sera le fair-play financier. Mais c’est vrai que pour les deux années qui viennent en plus de cette année, ça va être compliqué parce qu’on l’a vu, ils mettent des moyens surdimensionnés par rapport aux autres équipes. Ma foi, c’est un peu la règle du jeu : il y a eu Chelsea, Manchester City… Ce n’est pas pour ça que les choses sont définitivement réglées. Je propose qu’on fasse une association avec l’OM pour aller contrarier Paris, je ne sais pas sous quelle forme, mais on va essayer de se serrer les coudes », a-t-il conclu, sans dévoiler de solutions concrètes pour contre Paris, même si ces déclarations ont plus pour but de déstabiliser le club de la capitale qu’autre chose. Mais il en faudra beaucoup pour contrarier un PSG qui fait déjà très peur seulement quelques mois après l’arrivée de ses nouveaux propriétaires.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires