Restez connectés avec nous

Club

Le PSG répond à l’OL en expliquant que le match des Féminines est maintenu au 14 mars

Le PSG répond à l'OL en expliquant que le match des Féminines est maintenu au 14 mars
©Photo Icon Sport
Publicités

L’Olympique Lyonnais (1er) avait fait savoir via un communiqué qu’il souhaitait que le choc entre son équipe féminine et celle du Paris Saint-Germain (2e avec 3 points de retard) dans le cadre de la 17e journée de D1 prévue le 14 mars soit décalée au lendemain, soit le dimanche 15. Une requête basée sur l’envie d’avoir « une meilleure exposition » médiatique et d’avoir des joueuses revenues de trêve internationale. Mais la requête ne sera pas écoutée, comme l’a fait savoir le club parisien dans un communiqué.

« Après avoir étudié toutes les alternatives possibles et malgré sa bonne volonté, le Paris Saint-Germain constate que les conditions ne permettent pas de répondre favorablement à la demande exprimée par l’Olympique lyonnais de décaler la rencontre opposant les deux équipes pour le compte de la 17ème journée de D1.

« Le Paris Saint-Germain souhaite rappeler son respect absolu des règles et son attachement à l’esprit d’équité entre les compétiteurs. »

Pour cette rencontre au sommet du championnat de France, les équipes du Paris Saint-Germain et de l’Olympique lyonnais seront sur un pied d’égalité. Toutes deux devront composer sans quelques-unes de leurs joueuses internationales.

Conformément au calendrier mis en place par la Fédération Française de Football, les deux équipes s’affronteront comme prévu le samedi 14 mars prochain au Stade Jean-Bouin à 15h30.

Le Paris Saint-Germain souhaite rappeler son respect absolu des règles et son attachement à l’esprit d’équité entre les compétiteurs. « 

On peut se douter que le PSG n’a pas voulu faire un « cadeau » à l’OL en poussant particulièrement en faveur de cette demande, même s’il n’y est pas forcément opposé. Tout simplement, l’équipe masculine du PSG jouera le dimanche 15 mars au Parc des Princes à 21h dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1. Et les autorités n’aiment pas qu’il y ait un match au Stade Jean-Bouin et au Parc, qui est très proche, dans la même journée. Une raison que l’OL va devoir accepter, même si on sait que son président Jean-Michel Aulas a souvent du mal à se retenir pour ce qui est de râler. Surtout à propos du PSG.


 

Articles récents

Autres articles présents dans Club