Restez connectés avec nous
Leonardo parle des ambitions du PSG "une entité désormais structurée" et de son rôle
©Iconsport

Club

Leonardo parle des ambitions du PSG « une entité désormais structurée » et de son rôle

Chaque nouvelle prise de Parole de Leonardo est un moment important de la vie du Paris Saint-Germain. Cette interview fascinante, donnée à France Football, ne déroge pas à la règle. Il ne s’était pas exprimé depuis le départ de Thomas Tuchel, l’ex-entraîneur du PSG et c’est chose faite. Le directeur sportif, expert en communication, a décortiqué l’actualité de son club, balayant tous les sujets. Il en profite pour désamorcer les conflits et faire passer des messages, ce qui rend ses « confidences » si croustillantes.

Leonardo « On ne dirige pas un club avec des caprices »

«On ne dirige pas un club avec des caprices. Il faut comprendre que les décisions ne nous sont pas imposées au gré de soi-disant caprices (NDLR : en provenance de Doha). Parce que le PSG est une entité désormais structurée, très pro, avec une vision à long terme et des personnes très compétentes. A commencer par Nasser qui a une idée très claire de la voie à emprunter pour conduire le club au sommet.

Leonardo « je ne suis pas revenu au PSG pour passer mon temps à entendre : «Leo fais ci, Leo fais ça…» »

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas revenu au PSG pour passer mon temps à entendre : ‘Leo fais ci, Leo fais ça…’. Ca n’aurait pas de sens. (…). Vous croyez que l’on dépense des millions dans l’achat de joueurs ou la construction d’un nouveau centre d’entraînement et que l’on va passer juste quelques minutes pour se séparer d’un coach sur un coup de tête ? »

Le Paris Saint-Germain est un club complexe, souvent critiqué. Les observateurs parlent beaucoup, tout le monde veut y aller de sa petite information et se placer dans la spirale infernale parisienne. Aujourd’hui, si l’on veut un « papier » qui marche, on saute sur le PSG, on lui trouve une nouvelle histoire et on la tord dans tous les sens. Mais qu’en est-il vraiment de la réalité? Leonardo revient sur la gouvernance qatarie et donne quelques précisions.

Pour contrer les langues fourchues, il en appelle au bon sens et réaffirme les ambitions et qualités du club, évoquant au passage l’investissement financier colossal pour se maintenir à un tel niveau et espérer se développer davantage. Le temps long est de mise, les décisions sont réfléchies, assurées, et cette rigueur affichée, indispensable pour gérer une usine à gaz que peut être un club sportif de cette taille, cherche à faire taire les on-dit à propos de l’éviction récente de Thomas Tuchel, commentée comme « impulsive » par certains.

Il n’hésite pas à se prendre en exemple, expliquant qu’il n’est pas venu pour être un faire-valoir mais bien pour jouer un rôle dans l’agrandissement de la marque PSG. Leonardo soutient clairement Nasser Al-Khelaïfi sur la ligne qu’il fixe pour le club. De son côté, il est le patron du sportif, et l’on sent dans ses propos qu’il est agacé que l’on continue de taxer d’amateurisme le club de la capitale. Il place sa bonne foi en barrière face aux critiques, toujours dans un ton et une forme qu’il maîtrise à merveille.

Leonardo est dans son rôle et veut avant tout donner du temps à la nouvelle direction que le secteur sportif a prise. Comme attendu, il n’a pas déçu et s’est fendu d’une grosse mise au point musclée.

Leonardo « Les gens ne sont pas toujours très reconnaissants vis-à-vis de cet engagement »

« Cette relation (NDLR : entre le Qatar et le PSG) est basée sur l’émotion et la passion pour le PSG et le football. Je continue de penser que les gens ne sont pas toujours très reconnaissants vis-à-vis de cet engagement. Regardez quelques secondes ce que le PSG de QSI a fait pour la Ligue 1. Pastore, Ancelotti, Thiago Silva, Ibrahimovic, Beckham, Cavani, Neymar, Mbappé, Marquinhos, Verratti, Di Maria, Icardi, Navas… Ils sont tous venus dans le Championnat de France grâce à qui ? »

Leonardo « On peut penser au jour où le Qatar, fatigué par toutes ces histoires, déciderait de partir ? »

« On peut arrêter de parler sans arrêt d’argent pour apprécier, un peu, tout le travail et l’engagement réalisés en faveur du PSG bien sûr, mais aussi de l’image et la réputation du football français à l’étranger ? On peut penser au jour où le Qatar, fatigué par toutes ces histoires, déciderait de partir ? »

Mais sa démonstration va plus loin. Non content de faire taire les critiques sur le système de gouvernance au sein du club de la capitale, il s’attaque à la défense d’un sujet encore plus sensible: le Qatar. Là encore, sa sortie est préparée et cela montre bien que le PSG n’est pas insensible à ce que l’on dit de lui. Le directeur sportif n’hésite pas à critiquer les « haters » qui font la fine bouche alors que le club parisien depuis 2011 est passé dans une nouvelle dimension. Le club a grandi et cela en grande partie par l’achat de joueurs de classe mondiale, qui sont venus régaler les supporters et apporter une véritable valeur ajoutée au championnat.

Quelle meilleure défense pour le club que de rappeler ce qu’il a apporté à la Ligue 1 et au foot français en général? Les journalistes sportifs auraient-ils oublié quelle équipe est arrivée en finale de la dernière Ligue des Champions ? Et les arguments de Leonardo sont bien choisis. On n’attire pas autant de talents sans être une locomotive et sans projet sérieux et/ou ambitieux.
On comprend que Leonardo veuille que l’on arrête de « cracher dans la soupe ».

Les critiques sont faciles, mais où en serait le football en France si les qataris n’étaient pas venus donner un coup de peps dans un championnat plutôt morne, comparé à ses voisins? Leonardo veut redonner une âme au projet parisien, trop souvent catalogué de « football business ». Il rappelle que les dirigeants parisiens pourraient en avoir marre et décider de s’en aller. Des menaces à prendre avec des pincettes, car elles s’inscrivent dans sa stratégie offensive de défendre le club. Mais il ne serait pas étonnant que les dirigeants qataris se soient posés la question de leur place dans un pays qui ne veut pas d’eux. D’autant que tout le microcosme du football est ravi de voir cette belle équipe parisienne qui sublime la Ligue 1 à l’international.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club